Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 4. Episode 20.

15 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 4. Episode 20.

Person of Interest // Saison 4. Episode 20. Terra Incognita.


Faire revenir Carter dans un épisode de Person of Interest était-il une bonne idée ? Je me le suis demandé avant de voir cet épisode quand j’ai malencontreusement appris qu’elle serait de retour dans cet épisode. En tout cas, cet épisode est complètement déconnecté du reste de la saison tout en restant très important dans le développement de Reese. C’est un épisode important car il permet d’arriver à faire une sorte de bilan du personnage, de comprendre où est-ce qu’il en est alors que Reese n’était pas du tout le personnage le plus important dans Person of Interest ces derniers temps. Depuis le début de la saison je trouve qu’il a même été effacé par des personnages comme Root ou encore Shaw. Car les personnages féminins ont pris le contrôle dans la série. En tout cas, je trouve que c’est particulièrement intéressant de voir que finalement la série peut encore faire des épisodes aussi forts émotionnellement parlant. J’ai eu l’impression avec cet épisode que l’on était en train d’assister à la fin de Reese, comme si ce dernier ne pouvait tout simplement plus grandir, comme si c’était la fin d’un personnage, comme s’il pouvait mourir après avoir fait son mea culpa. Car cet épisode ressemble un peu à ça, à une sorte de mea culpa. C’est un épisode intéressant qui permet d’explorer le personnage Reese.

Mais qui dit exploration, dit exploration intelligente car Person of Interest n’est pas du genre à prendre le chemin le plus simple. J’ai beaucoup aimé le fait que cet épisode se concentre sur l’histoire de Reese au travers du prisme de Carter. J’ai eu l’impression avec les flashbacks et ces hallucinations de vivre dans une vraie série de science fiction, cette série que Person of Interest a toujours été et qu’elle est encore une fois. La SF n’est rien sans l’émotion et c’est ce que nous propose cet épisode. L’émotion est belle, sincère et tous mes doutes sur cet épisode ont été balayés de façon instantanée. Dès le départ, cet épisode veut nous plonger dans l’univers de Reese, seul, dans sa propre bulle. L’épisode envoie alors Reese en dehors de la portée de la Machine et/ou de Samaritan, ce qui est une occasion en or d’aller dans une direction complètement différente. Person of Interest est une série qui a toujours très bien gérée l’émotionnel et si certains verront en cet épisode quelque chose de complètement raté, j’ai personnellement eu ce que je voulais du début à la fin. L’épisode se concentre sur plusieurs timeline de façon assez étranges parfois mais ce qui relie tous les moments de cet épisode c’est Carter.

Carter c’est un peu notre guide de voyage, celle qui va nous emmener dans les souvenirs de Reese, les pensées de ce dernier et aussi lui permettre d’aller de l’avant. Depuis la mort de Carter, Reese a eu énormément de mal à s’en sortir. On sent qu’il s’est renfermé sur lui-même, qu’il n’arrive plus à évoluer comme fût un temps. Il lui en faut d’ailleurs peu pour comprendre que sa vie est faite de tout un tas de désillusion amoureuses. Cet épisode sort aussi du cadre de la saison même si l’on a quelques moments où l’on se concentre sur certaines intrigues de la saison comme par exemple la Brotherhood. Finalement, cet épisode ne fait pas grand chose de nouveau mais il permet d’apporter un nouveau point de vue, une nouvelle façon de voir les choses autour d’un personnage et je pense que Reese comme Person of Interest en avaient bien besoin. Car la série ne peut pas évoluer dans avoir fait le deuil de certaines choses et je crois que l’histoire de Reese est quelque chose qui avait justement besoin de faire son deuil. Faire revenir Taraji P. Henson (actuellement brillante dans Empire) était donc une très bonne idée que Person of Interest a exploité avec beaucoup de ferveur et surtout de caractère. L’épisode a de l’émotion certes mais aussi une rage. Le personnage de Carter sous le couvert d’hallucinations sert justement de catharsis à Reese. Brillant.

Note : 10/10. En bref, un épisode déconnecté (littéralement). Une réflexion sur soi et sur une relation entre deux personnages brillante.

Commenter cet article