Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Revenge. Saison 4. Episode 20. Burn.

20 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Revenge

Critiques Séries : Revenge. Saison 4. Episode 20. Burn.

Revenge // Saison 4. Episode 20. Burn.


Cet épisode nous rappelle encore une fois que Revenge est en train d’arriver au bout de la saison mais aussi probablement de la série. Ce que j’ai eu un peu de mal à cerner avec cet épisode c’est pourquoi cette fin. Si Revenge est connue pour tenter de nous surprendre, cette fin est tout de même étrange. Pas seulement pour retour de Roger Bart (qui est déjà une très bonne chose mais que j’ai encore un peu de mal à cerner pour le moment) mais aussi pour Victoria qui semble s’être suicidée. Le moins que l’on puisse dire c’est que Victoria a tout de même très bien réussi sa sortie. Il est cependant difficile de voir où Revenge veut réellement nous embarquer dans les derniers épisodes car cet épisode donne l’impression presque d’être le dernier mais il reste encore trois épisodes après celui-ci. Le showrunner de la série nous a promis que si il y avait une saison 5 ce serait comme rebooter complètement la série. Je suppose donc que beaucoup de personnages vont mourir et qu’une sorte de happy ending est à prévoir. Je ne serais pas surpris qu’après la chute drastique des audiences l’an dernier, cette saison a été pensée comme la saison finale de la série. Quoi qu’il en soit, cet épisode nous prépare tranquillement mais surement à cette fin.

A l’issue de cet épisode Jack s’en va avec Stevie et Carl. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que les choses aillent dans cette direction, surtout que je vois mal comment Revenge peut vraiment changer l’avis de Jack et surtout tenter de créer à nouveau une certaine forme d’alchimie. Sans compter que le discours de Mason est intéressant à la fin de l’épisode. C’est l’une des rares fois où il a le monopole du monologue dans la série. Mason a toujours été un personnage très important et influent dans l’univers de Revenge et ce n’est pas pour me déplaire. Roger Bart a su imposer un petit truc qui me rappelle légèrement ce qu’il a déjà pu faire par le passé dans tout un tas d’autres séries et notamment Desperate Housewives. Il y a toujours le côté pervers qu’il avait avec le personnage de George. En tout cas Mason prépare un truc, surtout qu’il s’est fait avoir comme un bleu par Amanda qui lui avait promis bien d’autres choses. La relation entre Amanda et les autres personnages n’est plus vraiment la même maintenant car elle se retrouve plus ou moins seule. Pas forcément contre tous car il n’y a plus l’animosité qu’il y a pu y avoir par le passé mais tout simplement seule. Comme une vieille chaussette. Elle avait construit quelque chose par le passé mais qui ne trouve plus d’intérêt désormais. Tous les personnages se sont émancipés d’elle.

Notamment Jack (même si l’on sait que le but ultime de Revenge est de créer un happy end avec ces deux personnages). David a un lymphome et est sous traitement mais ce qui est clair c’est qu’il va probablement mourir très prochainement. Je ne serais pas déçu qu’il meurt, surtout que cela pourrait permettre à Revenge de réellement créer de l’émotion qu’elle a peut-être perdu dans le départ de Jack cette semaine. L’histoire de Margaux et Louise est peut-être la seule chose qui pourrait réellement lancer la fin de la saison sur de nouvelles pistes car Margaux et Louise sont deux personnages que j’ai réussi à apprécier sur la longueur et uniquement sur la longueur. Ce serait bête qu’elles ne quittent pas l’univers de Revenge sur une bonne note, surtout que Victoria n’est plus dans les parages. Si Victoria est réellement morte (et je pense qu’il n’y a pas trop de soucis à se faire là dessus), alors la série a bien fait les choses. Car Victoria ne servait plus trop à grand chose ces derniers temps. Finalement, Revenge continue d’être sur sa dernière lancée et je trouve que les débuts de la série influence pas mal ce qui se passe. On retrouve la série que j’appréciais par le passé et c’est une excellente nouvelle.

Note : 7/10. En bref, la conclusion approche à grands pas.

Commenter cet article