Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scorpion. Saison 1. Episode 20. Corridas.

7 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Scorpion

Critiques Séries : Scorpion. Saison 1. Episode 20. Corridas.

Scorpion // Saison 1. Episode 20. Corridas.


Ce que j’ai compris avec les deux épisodes précédents c’est que Scorpion était une série qu’il fallait prendre comme elle vient, comme un divertissement plein de dédales scénaristiques. Le but n’est pas vraiment de faire une série avec des épisodes cohérents. Non. Le but de Scorpion est de faire quelque chose de complètement différent, de nous amuser avec ce qu’ils ont entre les mains. J’ai été amusé par exemple par Happy qui parvient à créer une arme avec ce qui se trouve dans la pièce. Parfois, Scorpion c’est un peu le nouveau MacGyver et j’étais un très grand fan de MacGyver quand j’étais enfant. Le casting de Scorpion n’est pas toujours bon, notamment à cause de Elyes Gabel avec qui j’ai toujours autant de mal mais peut-être ce qu’il y a de plus intéressant c’est le fait que tout le monde semble prendre son pied à tourner ces intrigues toutes plus ridicules les unes que les autres. Je pense que le personnage qu’il ne faut absolument pas mettre en rogne c’est Happy. Car dès qu’elle est en rogne, on n’a pas envie d’être dans les parages. Cet épisode nous le fait comprendre de façon assez efficace. En tout cas j’ai beaucoup aimé « Corridas » et certaines intrigues de cet épisode (le fait que l’on puisse contrôler un camping car par ordinateur par exemple).

Scorpion créé alors du suspense avec tout un tas de trucs tous plus ridicules les uns que les autres. La tension qu’il y autour de la scène du camping car m’a donné l’impression de revoir la scène d’ouverture de Fast & Furious 4 sur cette grande route où ils viennent voler du carburant. C’est ce genre de scènes qui, dans Scorpion fonctionne à merveille. Cela me rappelle aussi la scène de l’avion dans le pilote de la série. Rien que pour ce genre de scènes que je ne peux qu’apprécier cette série. Je pense aussi que Scorpion a compris au fil des épisodes qu’elle ne pourrait jamais se prendre au sérieux et qu’elle devrait toujours nous laisser penser qu’elle est la série la plus crétine qu’il soit. Car il n’y a rien d’aussi intelligent dans cette série qui puisse faire un lien avec la soi-disant intelligence du héros. Walter a beau avoir un Q.I. très élevé (et dire que je ne suis qu’à 17 points de son Q.I. et que je n’ai jamais fait tout ce qu’il a pu faire depuis le début de la saison… je suis dégouté). Pour en revenir à Scorpion, je trouve un peu décevant le fait que Toby et Happy n’aient pas enfin droit à leur premier rendez-vous câlin. Cela aurait pu être une bonne idée.

L’émotion que tente de dégager Scorpion à l’issue de l’épisode quand Walter découvre que ce n’est pas le bon moment pour aller voir Paige est probablement le moment le plus rasoir de toute la saison. Je ne suis pas pour ce genre de scènes tire larmes (qui ne me tirent aucunes larmes d’ailleurs). Je suis pour des scènes beaucoup mieux équilibrées et des trucs bien plus intéressants. En tout cas, ce que je préfère dans cet épisode c’est que les intrigues ridicules prennent le dessus. Je ne peux qu’apprécier un Walter qui tape du crayon sur la table, qui fasse équipe avec Cabe, etc. sans compter sur les autres personnages qui ont tous un petit truc à nous délivrer. Je ne sais pas trop où est-ce que Scorpion veut bien nous emmener mais en tout cas j’ai maintenant bien envie de le découvrir car la série, au travers de ses conneries m’a donné envie de voir jusqu’où ces conneries pouvaient bien aller. Il ne reste que 4 épisodes si j’ai bien compris à cette première saison, en espérant qu’ils soient à la hauteur des attentes en termes de scènes toutes plus étranges les unes que les autres mais qui, par leur côté granguignolesques parviennent à nous amuser.

Note : 7/10. En bref, étrangement l’un des épisodes les plus efficaces de Scorpion.

Commenter cet article