Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Tatau. Saison 1. Pilot (UK).

13 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Tatau

Critiques Séries : Tatau. Saison 1. Pilot (UK).

Tatau // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Richard Zajdlic (Strike Back, Eastenders) nous a créé ici une mini-série avec une histoire de meurtre fantastique. Il y a quelque chose d’accrocheur dans l’histoire de Tatau qui ne se retrouve pas forcément à l’écran. Cette nouvelle série de BBC Three manque d’un petit peu de folie, peut-être aussi d’une mise en scène mieux travaillées. Je ne dis pas que Wayne Yip (Utopie, Misfits) n’est pas quelqu’un de talentueux mais je pense sincèrement qu’ils auraient pu faire mieux. J’ai parfois eu l’impression de voir une série australienne et ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus intéressant. Disons que le problème vient à mon humble avis de la structure même de la série. C’est une idée intéressante mais qui n’est pas forcément développée de la bonne façon. On a donc bien souvent l’impression que le scénario part dans tous les sens entre les illusions de Kyle et Budgie qui tente de passer du bon temps car après tout ils sont là pour passer du bon temps en vacances. Ce que j’ai un peu de mal à cerner c’est où est-ce que Tatau veut nous embarquer. S’il y a une histoire de meurtre et de prédiction, je trouve que c’est souvent trop farfelu et tiré par les cheveux pour que l’on comprenne quoi que ce soit. C’est dommage car je suis certain que Tatau avait le potentiel d’être beaucoup plus claire et précise.

Kyle et Budgie arrivent au paradis, sur les îles de Cook, mais tout n’est pas comme il semblerait.

Tatau permet aussi de voir que de beaux décors ne suffisent pas à faire une bonne série. On a déjà pu le voir par le passé mais on est loin d’assister au nouveau Mad Dogs (qui prenait déjà des lieux paradisiaques comme décors) ou de bien d’autres séries. Wayne Yip a été à la bonne école pour ce qui est de l’utilisation des couleurs pop dans une série (il a tout de même mis en scène 3 épisodes d’Utopia) mais sincèrement je trouve dommage qu’ils n’aient pas creusé quoi que de soit de plus intéressant à mon goût. Au casting on retrouve le petit nouveau Joe Layton qui, sans être complètement mauvais, n’est pas l’acteur le plus nuancé qu’il soit. Surtout que de confier à un acteur inconnu un rôle aussi important que celui de Kyle, c’est peut-être l’une des plus grosses erreurs faites avec Tatau. J’ai bien conscience que l’on ne peut que tenter des expériences parfois nouvelles afin de découvrir de nouveaux talents sauf que pour le coup, Joe Layton n’est pas ce qui se fait de mieux sur le marché. A ses côtés nous avons Theo Barklem-Biggs (Crims, Silk) qui s’en sort bien mieux.

Je trouve qu’il permet aussi à son collègue de remonter légèrement dans mon estime, en grande partie car il a bien cerné ce que l’on pouvait chercher avec Tatau. On retrouve alors le bon pote un peu paumé, qui n’a pas trop envie de rester là mais qui va le faire car son pote têtu a bien envie de sauver la vie de cette jeune femme qu’il aime plus que tout alors qu’ils ne se connaissent tout simplement pas du tout. Rapidement la série veut nous présenter tout ce qu’elle a à nous raconter. Cela devient très rapidement ultra illisible sans pour autant être ennuyeux. Je me demande s’il ne va pas falloir plusieurs épisodes pour réellement entrevoir une once de logique. Cela n’a pas toujours de sens. Je ne peux pas en vouloir à BBC Three de tenter ici une série un peu plus expérimentale que ce qu’elle a pour habitude de faire mais c’est prévisible à souhait et visuellement, bien que les décors soient paradisiaque, on a l’impression que Tatau s’est payée un billet de retour dans le passé afin de tourner tout ça à une époque où l’on ne pouvait pas produire des séries léchées. Je crois que l’aspect visuel de Tatau était très important dès le départ afin de valoriser le script. Malheureusement, ce n’est pas ce qui se passe alors le script est affadit.

Note : 3/10. En bref, c’est laid et souvent tiré par les cheveux mais je reste curieux de voir la suite car les mystères un peu surnaturels avec des affaires de meurtre, c’est pile poil ce que je cherche.

Commenter cet article