Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 18. Vanessa Cruz.

3 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 18. Vanessa Cruz.

The Blacklist // Saison 2. Episode 18. Vanessa Cruz.


Je dois avouer que j’ai eu un peu de mal à voir où est-ce que cet épisode de The Blacklist voulait réellement nous emmener. Il y a de bonnes idées, c’est certain mais il y a également de très mauvaises choses, notamment dans l’utilisation des rebondissements qui manquent cruellement de rythme. Cette semaine, nous suivons l’histoire de Vanessa Cruz, une femme qui cherche à se venger de ceux qui ont fait que son mari est mort. Non, The Blacklist ne tente pas de nous faire un remake de Revenge et même si c’était une tentative, elle n’arrive pas à la cheville de la série de ABC. C’est vous dire à quel point cet épisode n’était pas brillant du tout. Vanessa Cruz a beau être un personnage assez sympathique dans le fond, je trouve que la série ne l’a pas très bien exploité. Disons que The Blacklist s’est contenter de faire dans l’épisode ultra mécanique, pas toujours très bien écrit et c’est à mon humble avis l’un des véritables problèmes de cet épisode. Tenter quelque chose ne veut pas dire que tenter, il faut aussi donner de la consistance aux cas de la semaine et c’est ce dont The Blacklist manque cruellement très souvent. Heureusement que les personnages sont là. C’est là que Liz et Tom continuent de devenir un duo intéressant.

On ne sait pas quelles sont les motivations de Tom et Liz ne comprend pas non plus ce qu’il fait encore dans les parages. Mais justement, je pense que l’aspect le plus intéressant dans cette relation c’est à quelle point il donne l’impression d’être comme Red mais dans un sens complètement différent car Tom a des sentiments et cela se voit pour Liz. C’est peut-être bien l’aspect le plus intéressant de cet épisode de The Blacklist. En tout cas, ce que j’arrive à comprendre avec cet épisode c’est que l’histoire du Fulcrum n’est pas encore prête à sortir de sa tanière. Ce n’est qu’un très long fil rouge (comme la relation entre Red et Liz que l’on n’a toujours pas totalement dénudé, les scénaristes entretenant tellement de suspense que l’on ne peut finir que par être déçu, surtout que Red est le père de Liz, ce qui est fort probable). Les révélations manquent cruellement à The Blacklist car la série pense qu’elle a encore des années pour les distiller mais ce n’est pas la meilleure façon de penser. Par exemple la série diffusée juste après, Allegiance, a réussi le pari fou de se renouveler après quatre épisodes complètement ratés. Elle a réussi à nous délivrer ce que l’on pouvait attendre (en partie) d’elle tout en restant très simpliste et très peu originale dans sa façon de faire.

Mais ce qui manque aussi à The Blacklist c’est Red. Ce dernier était au début de la série un vrai anti-héros, un vilain qui tentait d’aider les autres afin d’avoir la fleur au bout du fusil. Sauf que de plus en plus cette année Red est devenu un personnage annexe, ne servant même plus le récit. Car Red ne sert presque à rien dans cet épisode tant ses intrigues sont rasoirs et inutiles. C’est dommage de voir que The Blacklist n’a pas réussi à redorer le blason de Red car cette année aurait très bien pu l’aider à sortir un peu des rangs. Je me demande si le problème ne vient pas de Mary Louise Parker et de sa pneumonie. Si elle n’avait pas été malade, Red aurait probablement été un peu plus au centre de la saison étant donné que le personnage de Parker avait des liens avec celui de Red et que cela semblait permettre à développer un fil rouge pas si dégueulasse que ça. Finalement, cette semaine encore The Blacklist tourne énormément en rond et l’un des rares atouts de l’épisode c’est l’histoire de Tom et Liz. Comme quoi, ce qui au début était terriblement mal foutu est en train de devenir petit à petit l’un des aspects les plus intéressants de la saison. On se fout complètement de ce que Red peut bien faire (et/ou penser) car il n’y a rien de bien intéressant là dedans, tout simplement.

Note : 4/10. En bref, malgré toutes les idées passables ou intéressantes, cet épisode ne sort malheureusement pas du lot.

Commenter cet article