Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Flash. Saison 1. Episode 19. Who is Harrison Wells ?.

22 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Flash

Critiques Séries : The Flash. Saison 1. Episode 19. Who is Harrison Wells ?.

The Flash // Saison 1. Episode 19. Who is Harrison Wells ?.


Joe et Cisco vont faire équipe dans ce nouvel épisode afin de ré-enquêter sur l’accident de voiture qui a tué la fiancée d’Harrison Wells. Du coup, c’est let temps de nous servir un nouveau cross-over avec Arrow avec un retour à Starling City. Joe a besoin de l’aide de Lance afin de retrouver le site de l’accident et il se trouve que la réponse va rapidement être trouvée. The Flash est clairement en train de se transformer en une sorte de Fringe nouvelle génération. J’aime bien le fait qu’il y a des « shapeshifters » dans cette série. Cisco va alors retrouver un corps enterré va révéler qu’il est finalement le vrai Harrison Wells. Cet épisode est assez amusant dans son ensemble mais ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus brillant pour autant car les conséquences de l’épisode précédent sont bien gérées mais j’ai l’impression que la série avait besoin de cet épisode pour faire une sorte de bilan et d’apporter des réponses à certaines intrigues. Les twists tout au long de l’épisode (notamment avec Barry qui se fait voler son identité) sont efficaces mais l’épisode n’a pas forcément réussi à associer Joe et Lance de la meilleure façon qu’il soit. Le seul vrai avantage qu’il y a dans cet épisode c’est le fait qu’il permet de relier un peu plus les histoires entre Arrow et The Flash. J’ai beaucoup aimé la scène entre Laurel et Cisco par exemple. C’est mignon comme tout, inoffensif, mais cela va permettre d’ajouter un petit truc à Black Canary version Laurel.

Petit à petit, je trouve que The Flash a su développer la mythologie autour du personnage de Wells. On apprend qui est petit à petit Wells car celui qui se cache derrière Wells est une personne complètement différente de celle que l’on aurait pu imaginer au premier abord. La scène de face à face entre Wells et Joe à la fin de cet épisode était excellente. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’ils fassent une scène de ce genre là mais il y a tellement de sous entendu. Joe sait que Wells n’est pas le vrai Wells et je me demande si au fond ce dernier ne sait pas si Joe sait. Cet épisode apparaît donc comme une sorte de transition qui permet de faire évoluer l’histoire dans une direction complètement différente de celle que j’avais pu imaginer au départ. Mais cet épisode a beau vouloir donner des réponses, ce n’est pas qu’un épisode qui veut délivrer des réponses. Il a besoin également de poser des questions et c’est ce qu’il fait au travers du cliffangher par exemple. Petit à petit, The Flash a su installer quelque chose de très intéressant autour de ses personnages. Je ne m’attendais pas à ce qu’ils mettent en avant tout le monde dans cet épisode, uniquement les manigances de Wells sauf que ce dernier n’est pas très présent.

Au contraire, l’épisode le met à une place très secondaire afin que tous les autres personnages puissent se poser les bonnes questions. Cet épisode n’est pas non plus un épisode de cas de la semaine traditionnel comme on a pu en voir depuis le début de la saison car son but est clairement de faire évoluer l’histoire et de nous apporter quelque chose sur Wells que l’on n’ait pas encore eu la chance de voir auparavant. Le cross-over avec Arrow était dispensable au fond car il n’apporte pas grand chose aux deux séries mais disons que c’est une façon de rappeler que l’univers des deux séries est lié d’une façon ou d’une autre. Cela permet également à Caitlin de sortir un peu du rang dans lequel elle est rentrée depuis le début de la série, sans compter que l’épisode permet justement de sortir un peu de la mécanique habituelle ce qui permet d’exploiter tous les personnages de façon complètement différente. Cet épisode démontre donc très bien le fait que The Flash est une série différente des autres et qu’elle peut aussi bien se rapprocher de l’univers d’Arrow que développer toujours quelque chose avec sa propre vision des choses. Starling City en version The Flash n’a par exemple pas la même saveur que dans Arrow. C’est certes un gros travaille dans la mise en scène mais c’est appréciable.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode transitoire avant tout, pas toujours facile à décoder mais qui fait évoluer certaines histoires.

Commenter cet article

4evaheroesf 22/04/2015 23:37

Points positifs
– Barry et Eddie.
– La fin de l’épisode.

Points négatifs
– Le meta-humain.
– Starling City.
Bilan : épisode correct.