Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 6. Episode 20.

28 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 6. Episode 20.

The Good Wife // Saison 6. Episode 20. The Deconstruction.


Avec tout ce qui se passe dans cet épisode, j’ai eu l’impression de voir le dernier épisode de la saison et ce n’aurait pas été dérageant que la série s’arrête sur cette image d’Alicia épuisée, en larmes, qui semble avoir complètement perdu goût à la fois à ce qu’elle pouvait faire mais également à la vie en elle-même. Car à la fin de cet épisode, Alicia annonce qu’elle est épuisée, qu’elle en a marre de se battre constamment pour faire valoir sa place, pour démontrer qu’elle est quelqu’un qui vaut la peine et c’est terrible car elle ne méritait pas du tout ça la pauvre, elle aurait mérité quelque chose d’autre. Cet épisode a énormément de choses à régler. Dans un premier temps le départ de Kalinda. Il est fait de façon très étrange et surtout de manière plus ou moins éclipsée. J’ai l’impression que Kalinda n’aura donc jamais eu le droit à une scène avec Alicia pour des adieux troublants et touchants. Non, la série a préféré faire des adieux simples, petit à petit tout au long de l’épisode. Kalinda n’a de toute façon pas eu la fin que j’aurais imaginé, mais elle a eu une fin parmi tant d’autres qui n’est pas un happy end et c’est quelque chose qui me plaît énormément. Car un personnage comme Kalinda ne pouvait pas avoir un happy end, cela aurait été trop facile. Toute l’histoire avec Bishop a eu énormément de mal à décoller car elle n’a jamais rien apporté à l’univers de The Good Wife si ce n’est une intrigue ultra lourde et pompeuse qui est rapidement devenue l’une des plus ennuyeuse de la série.

« The Reconstruction » prépare donc les adieux de Kalinda de façon très simple, sans jamais trop en faire histoire de la voir s’éclipser à la hauteur de ce qu’elle représente actuellement dans la série, autrement dit presque rien. Car Kalinda n’a plus rien à nous raconter et c’est bien dommage car j’adore la série et j’ai adoré ce personnage par le passé. C’était même à un moment de The Good Wife, l’un des meilleurs personnages, celui dont on était pendu aux aventures. Mais maintenant c’est devenue une femme annexe, transparente et inutile à la mécanique de la série. La scène avec Grace à la fin de l’épisode est une belle scène, qui offre une véritable porte de sortie au personnage. C’est peut-être ça la porte de sortie sous forme de happy end mais la lettre nous embarque à nouveau sous le flot des émotions. Car de toute façon, Alicia ne pouvait qu’être déchirée du départ de Kalinda quand on sait qu’elles avaient toutes les deux fût un temps une relation si complice (qui a petit à petit disparue pour laisser place à de l’indifférence). L’affaire de la semaine dont s’occupe Diane n’est pas ce qu’il y a de plus important non plus. L’épisode ne passe d’ailleurs que très peu de temps sur ce cas, juste ce qu’il faut pour en voir la résolution (on a donc des bribes de scènes dans le tribunal, un jugement rapide et hâtif et rien de plus).

Non, le but de ce cas de la semaine n’est pas d’ajouter de l’action. The Good Wife préfère alors se conséquence sur les conséquences de ce qui s’est passé avec Alicia et les votes. Alicia a envie de revenir au cabinet et si tout le monde semble l’accueillir à bras ouvert, c’est pour mieux lui mettre un coup de poignard dans le dos par la suite. J’ai trouvé de façon assez intéressant la façon dont cet épisode donne à Alicia l’occasion dans un premier temps d’abandonner son poste de State’s Attorney (alors qu’elle aurait pu se battre pour prouver qu’elle n’avait rien de fait de maladroit et que cette histoire de vote n’est tout simplement pas de sa faute à elle. Mais c’est aussi un épisode qui tente de faire baisser les bras à Alicia dans son combat pour récupérer sa place au cabinet. Pendant qu’elle était en campagne, les autres se sont associés les uns avec les autres, l’éloignant toujours plus de leurs décisions. C’était normal mais cela se voit encore plus dans cet épisode alors qu’ils ne semblent avoir aucune envie de la voir revenir parmi eux. L’épisode déconstruit comme son titre l’indique de façon assez intelligente l’univers d’Alicia afin de nous dire que finalement, la seule chose qu’elle a actuellement dans sa vie c’est sa famille, en somme ses enfants et son mari.

Car Peter est là pour elle malgré tout ce qu’elle a pu lui faire vivre depuis plusieurs saisons maintenant. Peter est toujours là car il aime Alicia et que cette dernière doit comprendre que Peter l’aime. Je ne m’attendais pas du tout à ce que The Good Wife créé à nouveau des liens entre ces deux personnages mais c’est fort et surtout touchant. Cet épisode montre les effets sur le long terme de « Hitting the Fan », de ce que la création de la firme par Cary et Alicia a pu donner sur la longueur. C’est des conséquences très intéressantes. Par ailleurs, je me demande un truc qui n’a pas grand chose à voir avec l’épisode en lui-même mais j’ai l’impression que Christine Baranski et Julianna Margulies ne peuvent plus se voir en peinture et que les scènes qu’elles ont en commun ne sont pas tourner avec les deux actrices dans la même pièce et que des doublures prennent alors le relai dès qu’il y a un semble de duo dans la pièce en plan large.

Note : 10/10. En bref, une déconstruction fortement émotionnelle.

Commenter cet article

Gleek 28/04/2015 19:21

Un très bon épisode encore une fois! J'espère que Kalinda sera de retour dans les deux prochains épisodes (pour un vrai au revoir!)


Après Julianna/Archie, maintenant on a le conflit Julianna/Christine... Maintenant il ne reste plus qu'à savoir à qui la faute (bcp blâment julianna but still...)