Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Younger. Saison 1. Pilot.

1 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Younger

Critiques Séries : Younger. Saison 1. Pilot.

Younger // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Darren Star, Sutton Foster, Debi Mazar, Miriam Shor et Hilary Duff, une jolie brochette de star pour une comédie sur une petite chaîne câblée qui s’est illustrée ces dernières années pour ses comédies en multi-cam (Hot in Cleveland, The Exes, The Soul Man, etc.). J’avais peur cependant que cela ne soit pas une bonne comédie, surtout que Darren Star n’a pas vraiment eu de chance avec sa dernière série, GCB sur ABC dont il était le producteur. Il en aura au moins récupéré Miriam Shor qu’il a collé dans cette série à mis chemin entre Le Diable s’Habille en Prada et une histoire de femme qui veut simplement paraître plus jeune pour se dégoter du boulot. Je trouve amusant cette histoire car l’on sent tout de suite que cette comédie peut fonctionner sur le long terme. Il y a de quoi faire de la comédie de bureau amusante, de la comédie de filles qui ne se prend pas trop la tête, et même développer des relations entre les personnages et en l’occurrence entre Sutton Foster et Nico Tortorella (The Following). Cela a là aussi un potentiel comique assez intéressant même si au fond j’imagine déjà tout ce qui peut se passer Younger risque malheureusement de ne jamais devenir imprévisible. Ce qui me fait également peur c’est que le pilote soit bon et que petit à petit le charme disparaisse.

Une mère de famille du New Jersey, fraîchement célibataire, décide de mentir sur son âge afin de se donner plus de chances de retrouver du travail. Avec un peu de chance, et de maquillage, elle réussit à paraître vingt ans plus jeune…

En effet, cela m’est déjà arrivé avec pas mal de comédies de ce genre là (Working the Engels, Welcome to Sweden), des comédies qui avaient de petites ambiances sympathiques dans leurs premiers épisodes et qui rapidement tournent en rond sans parvenir à aller quelque part. Cela me fait peur car j’ai vraiment envie de voir une comédie qui peut se renouveler et proposer à chaque nouvel épisode des choses complètement différentes. Darren Star n’a rien écrit pour la télévision depuis le Melrose Place qu’il a fait pour The CW (déjà remake d’une série qu’il a créé lui même) alors forcément, j’ai un peu peur aussi que cela soit du mal acabit (même si sur la fin, le Melrose Place de The CW avait réussi à devenir vraiment intéressant). Pour en revenir à ce premier épisode de Younger, on retrouve tout un tas de thématiques très girly que Darren Star adore : parler de la façon dont est rasé (ou non) un vagin est tout de même quelque chose qui fonctionne. C’est pourtant assez bête comme idée mais cela fonctionne et c’est probablement ce qu’il y a de plus drôle dans ce premier épisode. Il en va de même des rencontres diverses et variées que le personnage de Sutton Foster va faire au fil de ce premier épisode.

Nous avons également Hilary Duff (Lizzie Maguire). La pauvre n’a pas grand chose à faire dans ce premier épisode et l’on ne peut pas dire que l’actrice brille par son talent. Je sais bien que ce n’est pas la meilleure actrice du monde mais j’aurais aimé un peu plus de nuance dans son personnage qui apparaît ici un peu trop téléphoné et terriblement ennuyeux. Je préfère donc largement ce qui se passe entre Sutton Foster et Miriam Shor. C’est tout de suite beaucoup plus drôle, surtout pour l’histoire de l’âge qui transforme notre mère de famille en quelqu’un de complètement perdu (elle ne connaît pas Twitter, a des idées d’un autre temps - qui vont pourtant faire moche sans qu’elle ne puisse profiter de la gratification de l’avoir trouver -, etc.). C’est prévisible à souhait comme comédie mais c’est justement ça qui la rend intéressante. On oublie le temps d’un épisode tout un tas de choses et l’on se laisse porter par le côté parfois un peu enfantin de cette série qui aurait toute sa place sur ABC Family. En espérant qu’il n’y ait pas de morale bien pensante (mais la blague sur la chatte mal rasée, c’est quelque chose que j’aime bien et qui va dans le bon sens).

Note : 6.5/10. En bref, un premier épisode amusant.

Commenter cet article