Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Girls Only, rester adolescente

16 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Girls Only, rester adolescente

Girls Only // De Lynn Shelton. Avec Keira Knightley et Chloe Grace Moretz.


Avec un casting séduisant comme Keira Knightley et Chloé Grace Moretz, je ne pouvais pas être déçu et pourtant… Girls Only est une déception. Il y a un charme dans cette petite comédie dramatique c’est certains, mais je trouve qu’il manque quelque chose, peut-être d’un poil plus d’originalité dans une histoire que l’on a malheureusement l’impression d’avoir déjà vu des dizaines de fois en mieux ailleurs (et pourtant, ce n’est pas forcément le cas). Peut-être aussi que la nonchalance légendaire de Keira Knightley ne fait pas toujours mouche. Peut-être que le personnage de Chloé Grace Moretz est parfois un peu difficile à cerner et tête à claques, etc. Mais ce ne sont que des peut-être car si j’ai pu penser tout ça à certains moments du film, d’autres moments viennent me faire oublier que j’ai penser ça. C’est un étrangement sentiment que j’ai eu, surtout car il y a une vraie alchimie qui se créé entre ces deux actrices et qui est probablement la plus grande force de ce film. Mais le scénario traîne des pieds et ne parvient pas à donner une vraie dynamique à ces personnages, une dynamique qu’il aurait pourtant été intéressant d’explorer de façon complètement différente. On a donc tous les poncifs de la comédie indépendante américaine avec quelques scènes.

A l’aube de ses 30 ans, on ne peut pas dire que Megan soit fixée sur son avenir. Avec son groupe d'amies déjà bien installées dans la vie, le décalage se creuse de jour en jour. Et ce n'est pas le comportement des hommes qui va l'apaiser ! Au point qu’elle se réfugie chez Annika, une nouvelle amie... de 16 ans. Fuyant avec joie ses responsabilités, elle préfère partager le quotidien insouciant de l'adolescente et ses copines. Jusqu'à croiser le père d'Annika au petit-déjeuner...

Car il y a de belles petites tranches de vie qui sortent du lot et qui parviennent aussi à démontrer que Keira Knightley a un vrai potentiel comique que je ne connaissais pas du tout. Le fait que j’ai pu faire cette découverte me plaît énormément car cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir dans ce genre de séries. Il y a de très jolies moments dans ce films aussi, et pas seulement entre les deux femmes, mais aussi entre Megan et le père d’Annika, ou encore entre Annika et celui qu’elle aime et à qui elle n’ose rien dire, la meilleure amie d’Annika qui est l’un des éléments les plus comiques du film (rien que la scène de la robe me fait encore rire après avoir vu le film, c’est qu’elle laisse bien une bonne impression) mais voilà, Girls Only manque d’une véritable ampleur et envergure parfois et c’est peut-être ce qui ne permet pas d’apprécier ce film comme on aurait probablement pu l’apprécier. Je me demande si au fond le but de Lynn Shelton n’était pas de nous faire une étude de l’adulescence, de cette période entre l’adolescence et l’âge adulte dont certains ne veulent pas sortir (et c’est ce qui se passe avec Megan). Sa mise en scène (déjà vu pour Ma meilleure amie, sa soeur et moi, New Girl, Humpday) fait l’effort de rendre ça assez réaliste et c’est déjà pas mal.

On retrouve alors certains accents de ses précédents travail, notamment New Girl et son côté lumineux qui se veut réaliste et réconfortante. Mais c’est le script d’Andrea Seigel (c’est son tout premier) qui pèche et qui ne délivre donc pas totalement ce que l’on aurait probablement dû attendre de Girls Only. Si je suis déçu par ce film, globalement il a réussi à me séduire avec certains éléments comiques que le script maîtrise du début à la fin mais c’est souvent empacté dans un film qui saucissonne ses histoires et ne parvient donc jamais à leur donner l’ambition qu’ils auraient probablement adorer avoir. Ce n’est que mon humble avis mais je suis persuadé que le film aurait pu être un poil plus efficace, peut-être en se donnant un peu plus d’espaces de libertés. Les acteurs sont bons alors pourquoi ne pas profiter d’eux plutôt que de les cloisonner dans des espaces qui ne leur correspond pas toujours, surtout dès que Girls Only commence à fondre dans le côté dramatique de l’histoire. Je suis donc persuadé que ce film aurait pu (et du) être un poil plus efficace. Pas la comédie de l’année mais une comédie parmi tant d’autres qui tente de faire son trou.

Note : 4.5/10. En bref, au fil du film, ce dernier perd de sa superbe plutôt que de se laisser prendre par son côté légèrement fantasque. Dommage.

Commenter cet article