Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 23. My Name is Oliver Queen.

14 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 23. My Name is Oliver Queen.

Arrow // Saison 3. Episode 23. My Name is Oliver Queen.
SEASON FINALE


Ce final de la saison 3 de Arrow est à l’image d’une grande partie de la saison et l’on ne peut pas dire que cela soit vraiment une très bonne chose. Le problème de cette saison c’est de ne pas avoir réussi à être à la hauteur de ce qu’ils avaient pu faire au début notamment mais surtout avec la saison précédente. De plus, comme je le disais la semaine dernière, Arrow a énormément souffert de la comparaison avec The Flash alors que les deux séries ont pu faire énormément de liens l’une avec l’autre, créant forcément des comparaisons successives. Pire, le plus intéressant dans Arrow a souvent été ces fameux cross-over même s’il n’y avait pas forcément grand chose d’exceptionnel. Cet épisode d’Arrow parvient donc à utiliser un personnage de The Flash (qui sera bientôt l’un des héros de Legends of Tomorrow) : Ray Palmer. Mais ce n’est pas suffisant pour faire de cet épisode un bon épisode alors la série tente de tirer sur d’autres cordes, comme celle de Ra’s Al Ghul qui devait être le grand méchant de l’histoire et la série devait se réinventer avec ce personnage sauf que cela ne s’est pas vraiment passé de la meilleure façon qu’il soit. Le problème c’est que la série a tellement de choses à faire dans ce dernier épisode avec des intrigues mal développées que l’on a énormément de mal à aller au bout.

Car Arrow manque cruellement de fluidité. Cet épisode doit gérer le changement d’Oliver (et accessoirement le twist autour de son changement), la relation avec Felicity (qui reste mignonne comme tout mais qui n’est pas suffisamment bien utilisée dans la série ce qui fait de cette histoire du fan-service pur et simple, mais pas vraiment très passionnant), sans parler des menaces de Ra’s al Ghul, toute l’histoire du virus Alpha/Omega, sans parler de tout le reste de l’équipe qui remet en partie en question les actions de son héros. Le fait que la ville soit en danger, c’est quelque chose de très classique et qui n’est pas bête pour un final de saison sauf que tout ce que Arrow a mis en place auparavant manque cruellement d’intérêt. J’ai comme l’impression qu’à cause d’une mise en place hasardeuse lors des précédents épisodes, on est en train de payer les conséquences dans cet épisode. C’est dommage car je suis persuadé que Arrow peut vraiment faire des choses intelligentes et nous surprendre. Les flashbacks par exemple n’apportent rien du tout à l’univers de la série (encore moins Tatsu qui est parti aussi rapidement que le personnage n’est arrivé dans la série). C’est ça que je reproche cette année à la série, d’avoir voulu trop s’éparpiller.

The Flash apparaît même brièvement dans cet épisode histoire de faire plus ou moins des liens avec le dernier épisode de l’autre série en date. Heureusement que la série préfère tout de même se concentrer sur sauver Starling City car sinon j’aurais été déçu. Les états d’âme de chacun c’est la grande faiblesse de cet épisode, que cela soit du point de vue de Laurel, Diggle oui encore Felicity. Ces trois personnages sont intéressants mais la série n’a pas su en faire grand chose dans les derniers épisodes en date. De plus, par exemple du point de vue de Diggle, ce qui s’est passé auparavant n’a pas de grand intérêt. La série laisse des personnages de côté comme Merlyn, Thea, et puis même Felicity dans une certaine mesure qui sert surtout la fin de l’épisode, rien d’autre. Peut-être que Laurel aurait pu nous donner un peu plus de choses à se mettre sous la dent mais malheureusement ce n’est pas le cas non plus. Ce dernier épisode vaut donc probablement surtout pour ce qu’elle tente d’introduire pour la saison prochaine (et encore, c’est très très maigre). Je pense donc que l’on va tenter d’oublier en partie ce dernier épisode et les déceptions qui vont avec. Ce n’est pas le pire épisode de Arrow mais il souffre tellement des erreurs de la saison qu’il finit par rapidement ennuyer.

Note : 4.5/10. En bref, déception finale.

Commenter cet article