Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Backstrom. Saison 1. Episodes 12 et 13.

29 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Backstrom

Critiques Séries : Backstrom. Saison 1. Episodes 12 et 13.

Backstrom // Saison 1. Episodes 12 et 13. Corkscrewed / Rock Bottom.
SERIES FINALE


Je trouve que Backstrom a énormément de mal à proposer de nouvelles choses dans ces deux épisodes, comme si finalement il n’y avait pas grand chose à faire de plus avec cet univers qui avait pourtant énormément de potentiel. Ces deux épisodes tentent de donner de l’importance au personnage de Valentine par exemple et la relation qu’il entretient avec Backstrom. Cette amitié est tout de même sacrément foutraque et Thomas Dekker cabotine tellement qu’au bout d’un moment on est en droit de se demander si finalement la série ne veut pas nous faire rire plutôt qu’autre chose. Cet épisode tente de faire un lien avec un précédent épisode de la série alors que Dante Trippi, un homme qu’il a menacé se retrouve proche de la mort et croise alors Backstrom. Tripe meurt, Backstrom appelle l’équipe mais il va tenter de cacher le fait qu’il a des liens avec l’homme fraîchement décédé. Il aurait été intéressant que l’épisode soit aussi intéressant du début à la fin sauf que ce n’est pas vraiment le cas. « Corkscrewed » est intéressant durant cinq minutes quand Backstrom fait son show devant tout le monde avec une histoire de bouteilles de vin. La place de Sarah Chalke est tout de même assez difficile à comprendre car la série ne fait rien du tout de son personnage. On a donc l’impression qu’elle ère dans tous les sens sans véritable but précis.

Ce que j’aurais apprécié c’est que les scénaristes parviennent à délivrer des tas de choses nouvelles autour de son héros mais il n’en est rien. A chaque fois on a l’impression de voir encore et encore la même chose, surtout dans la structure des cas de la semaine. Même le dernier de la saison était assez ennuyeux alors que c’était sensé être le plus efficace. La formule de Backstrom vaut donc surtout le coup d’oeil pour le talent de Rainn Wilson et cela me fait un peu penser à James Spader. Ils ont tous les deux des choses très atypiques qu’ils donnent à leurs personnages et cela fonctionne correctement mais pas non plus de façon brillante. Dans sa tentative de mettre en avant le personnage de Valentine au travers de ces deux épisodes Backstrom a énormément de mal à se renouveler. Certes il y a quelques bons moments comme par exemple la confrontation dans les bois (qui m’a étrangement rappelé une confrontation dans The Red Road, notamment à cause de la place des amérindiens dans l’histoire). Mais peu importe car il n’y a rien de nouveau là dedans. Au contraire, la série fait que des choses qu’elle semble faire depuis plusieurs années maintenant. Heureusement que tous les collègues de Backstrom sont là pour l’aider car sans eux, je pense que le personnage ne serait pas aussi intéressant.

Au fil de cette première saison, j’ai appris à connaître le personnage de Backstrom et je dois avouer que cela reste un bon personnage de flic et Hart Hanson n’est pas pour autant dénué de talent sauf que la série ne renouvelle rien là dedans. Bien au contraire, elle nous propose encore et encore les mêmes choses ce qui donne forcément l’impression parfois que Backstrom n’a plus grand chose à raconter. Cet épisode permet surtout de découvrir un peu plus des problèmes familiaux de notre héros alors que la relation qu’il entretient avec son père est extrêmement conflictuelle. En plus d’être shérif, son père n’est pas forcément l’homme le plus facile (mais Backstrom n’est pas facile non plus). J’aurais tellement apprécié que les scénaristes prennent le temps de nous surprendre sauf qu’ils n’ont rien fait de tel alors du coup le spectacle a énormément de mal à décoller. J’avais envie de voir autre chose, peut-être que Valentine ne ressemble pas à un personnage aussi empli de clichés alors qu’il y avait bien plus de potentiel que ça d’en faire un élément intéressant. Mais Thomas Dekker, que j’apprécie pourtant, n’est pas très bon ici. Je dirais même qu’il est terriblement décevant. Maintenant que la saison est terminée, je ne pense pas que Backstrom va me manquer avec ses cirés rouges, son alcool et ses déductions de flic de génie.

Note : 4/10 et 4.5/10. En bref, ce n’est pas deux épisodes totalement dénué d’intérêt mais disons que la série ne surprend pas et nous offre quelque chose d’ultra mécanique.

Commenter cet article