Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bates Motel. Saison 3. Episode 9.

13 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Bates Motel

Critiques Séries : Bates Motel. Saison 3. Episode 9.

Bates Motel // Saison 3. Episode 9. Crazy.


« Crazy » est un mot qui définit bien Norman. Ce dernier continue de devenir le tueur psychotique qu’il se doit de devenir alors que ses visions de sa mère se font de plus en plus présentes et nombreuses. Cet épisode est donc avant tout là pour nous rappeler que Norman est vraiment en train de perdre la tête. Je comprends que la série a besoin de souffler un peu mais cet épisode ne laisse pas vraiment qui que ce soit respirer. La confrontation entre Norman et sa mère dans le sous sol est un autre de ces moments qui permettent de démontrer à quel point Norman devient de plus en plus cinglé. Ses expériences passées, souvent mauvaises, font qu’il devient de plus en plus violent et surtout incontrôlable. Norma pense encore qu’elle peut aider son fils, qu’elle peut lui permettre de canaliser ses pulsions sauf que l’on sait pertinemment que les pulsions de Norman vont le conduire à tuer Norma. Quand on a vu Psychose, on sait très bien ce qui se cache dans la chambre de Norma, son cadavre en putréfaction encore dans la chambre. Pour en revenir à cet épisode, sans apporter de conclusion à quelconque intrigue que ce soit, il tente avant tout de faire évoluer l’univers et les personnages. J’ai donc beaucoup aimé ce que Bates Motel fait de Norman.

Ce dernier va avoir droit au retour de Bradley. C’est un personnage à problème dans le sens où tout cela n’est pas forcément fait de la façon la plus judicieuse qu’il soit. L’intérêt est étrange car Bradley reste le personnage qu’elle a toujours été, irritante à souhait mais aussi pourrie-gâtée qui veut avoir tout ce qu’elle peut et veut avoir en manipulant tous les gens qui sont sur son passage. Le moment où elle s’excuse auprès de Norman pour l’avoir rejeté de la sorte c’est assez drôle car l’on sait pertinemment qu’elle n’en pense pas un seul mot. Bradley fait partie des personnages néfastes dans l’entourage de Norman même si au fond elle apporte elle aussi son lot de bonnes surprises. Par ailleurs, l’épisode donne aussi du temps à la relation entre Romero et Norma. C’est une autre relation très compliquée. Romero a des sentiments pour Norma et ne peut s’empêcher d’être comme il est. Je trouve que cette relation rappelle aussi les forces de Bates Motel qui a toujours su gérer les relations entre les personnages même quand ceux-ci ne sont pas toujours bons et/ou efficacement introduits. Pour l’histoire de Dylan, ce dernier apporte lui aussi des ennuis à la famille Bates mais de façon complètement différent. C’est là cependant que Mr. Decody apporte peut-être enfin quelque chose.

Mais de toute façon, Bates Motel adore nous faire tourner en bourrique dans tous les sens. On ne sait pas forcément ce que veulent faire les personnages de la série mais peu importe, elle continue de nous divertir. Et puis Bates Motel n’oublie pas non plus Caleb. Le face à face avec Norma à la fin de l’épisode n’apporte rien de nouveau mais c’est toujours bon de voir ces deux personnages se faire face. Il y a un passé commun terrible. Mais Bates Motel a encore aussi quelques intrigues parasites comme celle de Bob Paris qui commence sérieusement à traîner en longueur. Ce n’est pas que je n’aime pas Bob Paris, c’est juste qu’il n’apporte rien de nouveau. On a l’impression que Bates Motel est en train de se détacher de plus en plus du concept que l’on nous a présenté au départ et c’est bête car j’aurais justement apprécié qu’ils poursuivent dans ce sens là. La grande question que je me pose maintenant c’est comment Norman va évoluer à la fin de la saison car je vois mal Bates Motel se séparer de la version vivante de Norma. Ce serait bête de l’éjecter aussi rapidement de la série, surtout qu’il y a énormément de choses à voir encore avec elle et pas seulement dans sa relation avec Romero (qui doit quitter la série bien avant Norma). Vera Farmiga a encore brillé cette semaine alors qu’elle était au centre même de l’épisode. Cette actrice mériterait bien d’être reconnue pour son talent.

Note : 6.5/10. En bref, dommage que certaines intrigues de la saison traînent en longueur. Le prochain épisode, servant de season finale, se devra de répondre aux questions.

Commenter cet article