Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 2. Episodes 20 et 21.

6 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 2. Episodes 20 et 21.

Brooklyn Nine-Nine // Saison 2. Episodes 20 et 21. AC/DC / Det. Dave Majors.


Dans ses tentatives créatives, Brooklyn Nine-Nine ne réussit pas toujours tout. C’est d’ailleurs pour cela que « AC/DC » est un épisode classique et moins bon que d’habitude pour Brooklyn Nine-Nine. Moins bon qu’à son habitude ne veut pas dire mauvais. C’est aussi l’épisode sur lequel les téléspectateurs de la série ont pu poser à nouveau leurs yeux. C’est un épisode qui permet à Andy Samberg de montrer encore une fois toute l’étendue de son talent, celui d’en faire des tonnes. C’est aussi ce que j’apprécie dans cette série, quand elle fait les choses de cette façon et qu’elle tente d’aller dans une direction complètement différente. Plus l’épisode passe et plus la série se concentre sur Jake Peralta. C’est bien que ce personnage soit au centre de l’épisode, mais comme toujours dans Brooklyn Nine-Nine, ce sont les épisodes de groupe qui sont souvent les plus réussis. Celui-ci n’est pas mauvais, il a ses bons moments d’humour comme pour les personnages (et surtout Jake pour le coup) mais il manque un petit ingrédient là dedans. Les intrigues secondaires, en dehors de celle de Jake, tentent donc de mettre en avant les autres personnages et de nous offrir une vision complètement différente de l’univers des personnages.

Holt et Rosa par exemple. C’est une bonne idée d’association de personnages. Leur histoire de double date est assez drôle et permet là aussi de donner à Brooklyn Nine-Nine l’occasion de mettre Holt en avant dans des circonstances différentes que celles que l’on a l’impression de suivre depuis le début de la série. Amy et Gina à côté sont elles aussi très drôles et apportent une pointe d’humour non négligeable à un épisode qui a probablement voulu faire trop de choses pour mettre en avant un personnage comme Peralta alors que ce n’est pas du tout le meilleur de l’épisode. C’est aussi un épisode qui pourrait permettre à Marcus de devenir intéressant et à un moment on a l’impression que c’est le cas, sauf que ce n’est qu’une sorte de mirage. Brooklyn Nine-Nine a donc un peu de mal cette semaine afin d’utiliser ses personnages de façon judicieuse. C’est drôle comme épisode mais cela utilise des ressorts classiques de la série, et Jake en fait partie. Heureusement que Amy et Gina sont là, même Holt et Rosa, ce qui change aussi de ce que l’on a pour habitude de voir. C’est aussi un épisode solide pour les personnages principaux de la série, mais je trouve que pour un épisode qui arrive à ce moment de la saison (il ne reste que 2 épisodes après ces deux-ci), c’est dommage.

Du coup, « Det. Dave Majors » parvient à largement remonter le niveau. Dans cet épisode, Jake et Amy font des étincelles. La série parvient à apporter à ces deux personnages les ingrédients nécessaires pour nous amuser, nous toucher et nous donner envie d’en voir encore plus. La façon dont en plus de ça, Brooklyn Nine-Nine exploite Garrett Dillahunt sous les traits du Det. Dave Majors est un autre point solide. Majors incarne dans cet épisode une certaine forme de cool-attitude et cela fonctionne très bien comme ça. Cet épisode donne aussi l’occasion à Jake de porter en haut l’étendard, de montrer qu’il peut être un personnage intéressant sans pour autant que Brooklyn Nine-Nine ne tourne autour de lui. Son association avec Amy est l’une des meilleures choses que cet épisode pouvait faire et cela fonctionne donc une fois de plus à merveille. C’est un épisode qui permet aussi de faire le lien entre Majors et l’univers de la série. Je me demande si au fond ce ne serait pas une bonne idée que d’introduire ce personnage en tant que récurrent (voire même régulier) l’année prochaine.

Garrett Dillahunt est un très bon ajout au casting de guest que la série nous offre depuis le début et c’est probablement l’un des personnages les plus amusants et à fort potentiel qu’il incarne depuis le début de la série. Je ne serais pas surpris qu’il revienne, mais c’est aussi un personnage qui colle parfaitement à l’univers sitcom de Brooklyn Nine-Nine. Je pense aussi que c’est un épisode qui permet de faire un gros pas en avant dans la relation entre Jake et Amy. Dans le reste de l’épisode, Gina et Boyd font une fois de plus mouche. C’est là aussi un des meilleurs duos de personnage que Brooklyn Nine-Nine ait pu faire. Je ne m’y attendais pas du tout. Reste aussi l’histoire Pam Grier qui fait là aussi son petit effet.

Note : 5.5/10 et 9/10. En bref, deux épisodes très différents.

Commenter cet article