Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bugsplat!. Saison 1. Pilot (UK).

15 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Bugsplat

Critiques Séries : Bugsplat!. Saison 1. Pilot (UK).

Bugsplat! // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Créée par Guy Jenkin (à l’origine de la récente Ballot Monkeys), Bugsplat est une comédie qui a énormément de potentiel dans le registre de la comédie noire. En grande partie car parler de pilote qui ont servi la guerre en Afghanistan c’est quelque chose qui a énormément de potentiel pour se moquer de sujets un peu sensibles. Le seul problème c’est que ce premier épisode ne parvient pas totalement à jouer là dessus afin de créer une alchimie entre les personnages, mais aussi avec les téléspectateurs. Je n’ai pas réussi à m’attacher à l’univers de cette série qui manque cruellement de surprises. Le casting de la série a tout ce qu’il faut pour séduire et pour nous donner envie d’aller jusqu’au bout de cette aventure sauf que la série de Guy Jenkin ne sait pas forcément utiliser au mieux ses personnages tout au long de ce premier épisode. On retrouve alors Hugh Skinner (W1A) ou encore Vincent Franklin (Twenty Twelve) qui ont déjà fait leurs preuves ailleurs et l’on peut donc dire qu’au fond Bugsplat n’est pas totalement ratée. Mais qu’elle ne sait pas forcément comment s’y prendre pour séduire complètement le téléspectateur que je suis. On se retrouve avec quelques références assez amusantes (notamment la séquence sur fond de générique de Mission Impossible que j’ai trouvé assez sympathique mais ce n’est pas un élément drôle) qui ne sont pas sans rappeler des comédies de guerre.

La vie de James, Lexi et Peter, des pilotes de drones qui reviennent tout juste d’Afghanistan.

C’est aussi une comédie qui se veut très actuelle. Guy Jenkin semble apprécier de parler de sujets de société et surtout de parler de sujets modernes. Après les élections avec Ballot Monkeys, c’est au tour d’une guerre qui n’est au fond pas complètement terminé. Au termes de ces 22 minutes, je me demande si j’ai vraiment envie de voir plusieurs épisodes de cette série. Elle n’est pas totalement ratée pour autant, notamment car ce n’est qu’un premier épisode et qu’il doit mettre en place un univers et des personnages et que cela reste une comédie avec potentiel mais ce n’est pas suffisant. Le problème de cette série est rapidement malmené par des idées toutes plus étranges les unes que les autres. Il y a des séquences assez drôles (notamment le drone qui surprend deux personnages en train de batifoler). L’utilisation du drone par James était simplement faite pour capturer en caméra les seins d’une ex petite amie en Afghanistan. Mais la comédie ne fonctionne pas toujours car si cette scène m’a fait rire, elle met du temps à faire rire (car il faut que l’on comprenne ce que l’on va voir et l’on ne peut pas dire que l’on comprenne tout de suite). Cela pourrait faire partie des « surprises » mais ce n’est pas suffisant non plus.

Je pense donc que Bugsplat aurait pu et dû être une comédie complètement différente, un poil plus inspirée et prenant aussi plus de risques dans ce qu’elle raconte. Car elle ne veut probablement pas être trop acerbe et c’est là aussi l’une des erreurs de la série. Dommage.

Note : 4.5/10. En bref, avec un poil plus de risques pris, la série aurait pu être séduisante.

Commenter cet article