Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 2. Episode 23.

25 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 2. Episode 23.

Chicago P.D. // Saison 2. Episode 23. Born Into Bad News.
SEASON FINALE


Malgré un petit passage à vide, Chicago P.D. a réussi cette année le pari de faire une saison 2 assez sympathique sans pour autant utiliser tout son potentiel. Lindsay, qui gère encore les conséquences de la mort de Nadia, est un choix scénaristique judicieux. Chicago P.D. continue donc de développer l’histoire de Lindsay et de l’influence que cela a sur son boulot, et que cela pourrait bien avoir sur sa carrière par la même occasion. Dans ce dernier épisode, Cdr. Perry demande à Voight et à son équipe de venir en aide à son neveu et flic qui est au milieu d’une sale équipe d’officiers corrompus. Qu’on me dise que Chicago P.D. ne s’inspire pas de The Shield ? Sincèrement, on retrouve énormément de la série de Fx là dedans et ce n’est pas un problème dans le sens où justement, en injectant du rythme, l’épisode parvient à nous faire passer un agréable moment à sa façon. On ne s’ennuie pas une seule seconde et c’est même une excellente nouvelle de ce point de vue là. Au delà du neveu, c’est aussi l’occasion de développer une intrigue qui met en scène des flics corrompus qui volent des dealers de drogue. Cela ne vous rappelle toujours pas The Shield ? Je me demande si au fond l’équipe dans laquelle est le neveu de Perry n’est pas justement une équipe comme celle de The Shield. Les scénaristes adorent tenter de nous surprendre à leur façon et les gangs, bien que cela soit quelque chose qu’ils nous offrent assez souvent.

En effet, ce n’est pas la première fois que l’on voit des gangs dans Chicago P.D.. Je dirais même que c’est un grand classique que la série aime sur-exploiter à sa façon. Mais ici pour le coup c’est un peu différent car il y a une implication plus personnelle que l’on ne pourrait penser. En guise d’affaire de la semaine c’est une façon assez sympathique de terminer la saison même si au fond ce n’est pas ce qui nous intéresse le plus dans cet épisode. Cette affaire a beau monopoliser tout le monde et Voight, ce n’est pas le plus important. S’il reste quelque chose à faire de Voight dans cet épisode, ce n’est même pas pour ce qu’il offre au cas de la semaine. Mais plutôt pour ce qu’il offre du point de vue de Lindsay. Il a toujours eu une relation très paternaliste avec elle alors c’était assez logique de le voir prendre son regard de père moralisateur face à une Lindsay qui n’en fait qu’à sa tête. Si cette dernière tente plus ou moins de se justifier (et que cela peut se tenir), elle n’a pas respecté son engagement. En tout cas, je trouve assez sympathique la façon dont cet épisode tente de faire évoluer cette intrigue car à sa façon, cet épisode parvient justement à renouveler un peu la relation qu’il y avait et qui était peut-être un peu trop stagnant. En donnant à Lindsay l’occasion de n’en faire qu’à sa tête, toujours dans son deuil qu’elle n’arrive pas à faire complètement.

Le deuil de la mort de Nadia est quelque chose que Chicago P.D. gère à sa façon et surtout d’une façon assez intelligente. Je ne sais pas trop pourquoi mais j’aurais presque adoré qu’elle tombe encore plus bas. Je me demande si au fond les scénaristes n’ont pas osé simplement car elle reste un personnage important dans l’univers de cette série et que de la faire tomber plus bas, voudrait aussi dire se séparer en partie de ce personnage et de son utilité. Lindsay est toujours quelqu’un de bon sur le terrain et Sophia Bush, bien que cela ne soit pas la meilleure actrice du monde, parvient à apporter une vraie nuance à son personnage. C’est quelque chose qui est une excellente nouvelle mine de rien. Enfin, une femme du passé d’Olinsky prend le soin de le contacter. De ce point de vue là, je ne sais pas trop ce qu’il fallait en attendre car si cela permet là aussi de développer l’histoire des personnages, je trouve que Chicago P.D. n’arrive pas à en faire quelque chose de réellement intéressant. Finalement, la série poursuit son petit bout de chemin et parvient à délivrer des tas de petites choses assez sympathiques même si tout n’est pas parfait pour autant. La saison 2 s’achève  donc sur un épisode qui me laisse un peu sur ma faim mais qui a noué les gros liens de la saison.

Note : 6.5/10. En bref, assez efficace, surtout pour Lindsay.

Commenter cet article