Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Community. Saison 6. Episodes 9 et 10.

24 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Community

Critiques Séries : Community. Saison 6. Episodes 9 et 10.

Community // Saison 6. Episodes 9 et 10. Grifting 101 / Basic RV Repair and Palmistry.


J’ai mis énormément de temps à regarder ces deux épisodes car on m’a dit que « Grifting 101 » serait pire que le précédent (qui avait atteint un sacré niveau de ridicule et de connerie). Avec cet épisode, Community n’a de cesse de se répéter encore et encore et bien qu’il ne faille pas trop en vouloir à la série de le faire, je trouve sincèrement que c’est une très mauvaise chose. Dan Harmon n’arrive pas à se renouveler et à tenter de faire quelque chose de nouveau avec ce qu’il a déjà proposé par le passé. Pourtant, c’était l’une des plus belles réussites de la saison précédente, de répéter des tas de choses vécues auparavant dans la série afin d’en faire des épisodes emplis de nostalgie comme j’avais envie de le voir. Surtout que la saison précédente respirait la fin de série. Cet épisode est quelque chose que l’on a déjà vu, notamment dans « Conspiracy Theories And Interior Design » (2.09) qui est d’ailleurs encore un épisode de la saison 2 que la série tente encore de refaire. Je ne suis pas contre l’idée, l’an dernier des tas d’épisodes de la saison 2 avaient été plus ou moins refait au travers d’intrigues légèrement différentes. Sauf que cet épisode a énormément de mal à être égal à l’épisode de la saison 2.

Ce qui manque à cet épisode c’est une vraie direction, comme si tout d’un coup les choses ne pouvaient pas évoluer dans la bonne direction. Pourtant, la construction de l’épisode et le fait qu’il refasse le générique est quelque chose qui me plait. Cela me rappelle certains des meilleurs épisodes de la série où le générique étai différent de celui qui a été fait à l’origine et qui adopte le style de l’épisode. C’est un épisode qui rappelle donc ce que Community peut faire de mieux dans le registre des parodies sauf que ce n’est pas aussi bon que l’on ne pourrait l’espérer. Un épisode de parodie et de références est généralement quelque chose que la sérier maitrise sauf qu’ici il manque un petit quelque chose. Le seul intérêt de cet épisode c’est étrangement Jeff. Ce personnage qui a été souvent oublié dans la série par le passé, est utilisé de façon judicieuse ici ce qui prouve aussi que la série peut aller dans une direction différente avec lui que celle que l’on a l’impression de voir encore et encore. Cela reste malgré tout un épisode avec quelques bons moments et un peu d’humour qui permet de garder une bonne impression. Il y a des références pop culturelles assez amusantes et puis quelques bons gags (ce qui fait la force de cette série par la même occasion). J’ai beaucoup aimé Leonard par exemple mais ce n’est pas tout. Etrangement, des personnages comme Britta ou Chang ont aussi droit à de bons moments.

Mais ce qui est dommage c’est que la série ne fasse pas grand chose d’une bonne idée de script et nous offre donc un épisode presque quelconque. Puis nous avons « Basic RV Repair and Palmistry », un autre épisode pour une nouvelle déception et celle-ci est bien plus grande que pour l’épisode précédent. Jeff peut tout de même dire parfois la vérité (« I’m sick of it! It’s a show. It’s not a show. It’s your show. It’s my show. It’s a good show. It’s a bad show. I’m sick of it. I don’t want to hear the word ‘show’ again. ») et c’est d’ailleurs quelque chose d’intéressant car cette année, la série démontre qu’elle a besoin de mettre en avant l’un de ses héros. Et Jeff est l’un des héros, voire le héros de la série. La place que cet épisode tente de lui donner n’est pas plus importante que celle qu’il avait dans l’épisode précédent par exemple mais c’est aussi un épisode qui permet de se concentrer sur Jeff et Abed. Ce dernier est un autre personnage important de la série dont Community a parfois pu abuser, quitte même à faire des épisodes grotesques (je me souviens d’un épisode où Abed se prenait pour Dieu par exemple). L’utilisation de flashbacks et de flash-forwards est une structure ambitieuse et intéressante pour Community, ce qui permet aussi de rappeler bien d’autres épisodes de la comédie qui ont déjà utilisé des procédés assez similaire.

Cet épisode gagne donc des points grâce à Abed et Jeff, ce qui est presque une surprise. Surtout pour le premier qui a eu énormément de mal à se faire un chemin ces dernières années dans la série. Community avait préféré se concentrer sur d’autres choses l’an dernier et notamment une notion un peu plus globale, de groupe. C’est aussi un épisode très classique de Community qui est exécuté de la façon la plus classique qu’il soit. C’est un épisode bouteille, qui permet encore une fois à la série de faire tout ce qu’elle n’a de cesse de faire encore et encore cette année. Sauf que voilà, il manque cruellement d’ambition dans cet épisode. Peut-être car Community a aussi des gros problèmes de moyens cette année. Mais c’est aussi un épisode qui tente quelques bonnes idées, notamment car l’épisode bouteille est quelque chose que Community a toujours maîtrisé par le passé, avec des dialogues assez denses, une certaine forme de rythme qui fonctionne parfois bien surtout pour délivrer un peu d’humour. C’est sans compter sur le fait que Paget Brewster démontre une fois de plus que la série maîtrise plutôt bien l’entrée de nouveaux personnages. Et c’est tout à son honneur.

Note : 5/10 et 4.5/10. En bref, la série a du mal à surprendre dans une saison toujours aussi décevante.

Commenter cet article