Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Deadbeat. Saison 2. BILAN.

19 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Deadbeat

Critiques Séries : Deadbeat. Saison 2. BILAN.

Deadbeat // Saison 2. 13 épisodes.
BILAN


La première saison de Deadbeat était une déception. Malgré un concept intéressant et un Tyler Labine pas toujours régressif, la série de Hulu m’avait un peu laissé sur ma faim. Mais l’issue de la saison m’avait étrangement donné envie de voir ce que la seconde saison pouvait donner. Hulu a sorti le chéquier afin de nous offrir une saison de bien meilleure facture, éloignant en grande partie Roofie, l’un des points faibles de la série, afin de se concentrer sur certains fantômes qui eux ont du répondant et quelque chose à raconter. D’ailleurs, le fait que Roofie se fasse un peu plus discret dans la série est une bonne chose pour Kevin, le héros de la série. Grâce à un casting de guest un poil plus solide que la première saison (James Franco, Fred Armisen, Zachary Levi, Denny DeVito, Michael Ian Black), on a donc l’impression de voir une série un peu plus ambitieuse. Elle s’est faite aussi une beauté avec une mise en scène beaucoup plus léchée et agréable, sans compter qu’elle s’est même affublée d’un générique. Mine de rien, c’est tout de même excellent rien que pour ça. Deadbeat est une série assez étonnante quand elle le veut et cette saison 2 a beau ne pas toujours avoir des cas de la semaine passionnants à nous raconter, elle parvient malgré tout à nous offrir des surprises d’assez bonne facture dans son ensemble. Le tout est en grande partie dû au fait que les scénaristes ont donné un peu plus de place au héros.

L’un des personnages importants de la saison 1 c’était Chamomile, cette femme un peu délurée avec ses ambitions télévisées que Kevin avait déjà rencontré dans la première saison. Si la place de cette dernière aurait pu être décevante, c’est tout le contraire. En effet, à l’issue de cette saison 2 elle pourrait même devenir un enfer pour Kevin alors qu’à cause de lui, alors qu’elle a certainement perdu la vie. Rien n’est encore sûr (même si l’on se doute bien que c’est plausible). J’ai hâte de voir une saison 3 alors qu’à l’issue de la première saison je n’étais pas plus enjoué que ça à cette idée. Ce qui fonctionne ici bien mieux c’est le fait que les scénaristes ont compris ce dont Deadbeat avait besoin pour nous ouvrir les portes de sa mythologie. La relation entre Kevin et Millie est très importante par exemple et elle permet aussi au héros de voir les choses autrement. C’est une occasion en or de mettre en scène un personnage complètement différent de ce que j’avais imaginé pour être le penchant féminin de la saison (Chamomile était tout de même plus indiquée). Millie est notre porte d’entrée dans le monde des fantômes et certaines scènes (notamment quand elle rencontre ces deux femmes qui se moquent de leur amie) font mouche. Au fil des épisodes on apprend à connaître ce personnage qui est rempli de tendresse.

La série exploite aussi Tyler Labine de façon un poil plus judicieuse et un peu moins pour jouer le gros lourd de service. C’est l’un des atouts de cette série et pourtant, ce n’est pas un acteur que beaucoup de gens semblent apprécier. Personnellement, je l’ai vraiment découvert dans Reaper (The CW) et je dois avouer qu’il y était excellent. Il retrouve un peu de ce qu’il faisait dans la série de The CW (dont je regrette toujours l’annulation) et c’est une excellente nouvelle. Parfois tirant un peu sur la corde sensible de son personnage, l’acteur tente d’apporter un peu plus de nuance. On le sent aussi plus apaisé et moins hyper-actif à tourner dans tous les sens. C’est donc une occasion en or pour les scénaristes de Deadbeat afin de créer des intrigues un poil moins excentriques et peut-être un peu plus émouvantes. Toutes les aventures racontées ne sont pas forcément passionnantes mais les histoires des personnages sont là pour combler les trous et surtout réparer les problèmes que peut avoir cette série parfois. Ce n’est pas une brillante série, elle a encore des défauts (notamment dans sa gestion des cas de la semaine, et peut-être aussi un peu dans certains de ses personnages secondaires comme Roofie dont la place est de plus en plus discutable) mais l’évolution est belle et bien visible et surtout intéressante.

Note : 6/10. En bref, une saison 2 bien plus efficace que la première, plus drôle et donnant aussi beaucoup plus d’ampleur à son univers. Assez réussie.

Commenter cet article