Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 4. Episodes 3 et 4.

13 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #House of Lies

Critiques Séries : House of Lies. Saison 4. Episodes 3 et 4.

House of Lies // Saison 4. Episodes 3 et 4. Entropy is Contagious / We Can Always Just Overwhelm the Vagus Nerve with Another Sensation.


Marty et Jeannie continuent de se faire plus ou moins une sorte de guerre enfantine. Je dois avouer que cela a ses atouts mais aussi ses limites. House of Lies semble déjà tomber dans la redondance malgré l’atout de cet épisode de se dérouler en grande partie dans un bar. L’an dernier, durant la saison 3, l’un des meilleurs épisodes se déroulait justement dans un bar. Tout ce qui se passe à l’intérieur de ce bar en plus de très bien fonctionner permet aussi d’apporter une vraie structure entre les personnages de la série. C’est pour ce genre de choses que j’apprécie House of Lies. La série peut très bien faire des erreurs d’un point de vue de ses intrigues épisodiques, elle tente ici quelque chose de légèrement différent. C’est aussi appréciable de voir que sans trop se renouveler (l’expérience a déjà été tenté durant la saison précédente), elle peut encore nous surprendre et nous offrir des épisodes intéressants avec une même idée déjà vue précédemment. « Entropy is Contagions » reste tout de même un épisode assez décevant quand il se concentre justement sur Marty et Jeannie. J’ai l’impression que ces deux là font encore et encore les mêmes choses et se font la guerre toujours pour les mêmes choses.

Au bout de 4 saisons, cela commence à devenir un peu ennuyeux à la longue. Alors il faut se rabattre sur le reste de la série et notamment Doug et Sarah. C’est probablement l’une des choses qui m’a le plus plu dans cet épisode, pendant que Clyde fait des choses cocasses sans surprises. J’aime bien le fait que House of Lies tente des choses bien évidemment mais si elle ne fait pas toutes ces choses de façon intelligente alors on s’ennuie légèrement. J’aurais bien aimé qu’ils développent donc un peu plus d’autres aspects de la série et notamment au delà de la relation entre Jeannie et Marty, tout ce qui attrait aux problèmes qu’ils rencontrent dans leur vie professionnelle et personnelle. Car ce n’est pas vraiment ce que l’on voit dans cet épisode. Bien au contraire, j’ai une sale impression de beaucoup de déjà vu et je suis en toute logique assez déçu. Le fait qu’au bout de 4 saisons House of Lies se répète encore et toujours me laisse pantois. C’est une série qui a pourtant du potentiel, qui peut aussi briller parfois, mais qui brille trop rarement. C’est un potentiel qui me semble donc toujours gâché. Pour ce qui est du second épisode de ma petite salve, « We Can Always Jusst Overwhelm the Vagus Nerve with Another Sensation », les choses sont tout de même un peu plus intéressantes car la série, sans prendre trop de risques non plus, avance et il était légèrement temps.

Dans cet épisode et après que le présentation Gage soit tombée à l’eau, Marty a un dernier plan pendant que Jeannie a un rendez-vous avec un chasseur de tête. House of Lies a toujours été une série sur l’esprit de compétition et je pense qu’au fond cet épisode est une représentation judicieuse de ce qu’est la série. Ce n’est pas toujours brillant mais disons que Marty Kaan est un homme bourré de ressources et qui a des tas d’atouts dans sa manche. Il peut donc en sortir un à tout moment et c’est ce qu’il fait dans cet épisode surprise. Pendant ce temps, Doug veut rejoindre Clyde et la nouvelle idée de Kelsey. Cette partie de l’épisode est bien moins intéressante que celle de Marty et Jeannie bien entendu. Pour une fois que la saison exploite à juste valeur la dynamique qu’il y a entre ces personnages. Ces deux épisodes jonglent également avec la vie privée et plus particulièrement familiale de Marty. Cela change légèrement de ce que l’on avait pu voir jusqu’à présent. Finalement, ces deux épisodes de House of Lies étaient donc globalement assez corrects pour l’un et assez décevant pour l’autre. Le problème c’est que certains personnages tournent en rond et ne semblent déjà plus avoir de choses à raconter alors qu’il y a encore tellement de choses à faire…

Note : 4.5/10 et 6.5/10. En bref, entre déception et réussite.

Commenter cet article