Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 4. Episodes 5 et 6.

15 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #House of Lies

Critiques Séries : House of Lies. Saison 4. Episodes 5 et 6.

House of Lies // Saison 4. Episodes 5 et 6. The Urge to Save Humanity Is Almost Always a False Front for the Urge to Rule / Trust Me, I'm Getting Plenty of Erections.


Bien que House of Lies soit une série au potentiel exponentiel, elle reste un peu trop enfermée avec son lot de personnages, ce qui ne lui permet donc de sortir un peu des carcans qu’elle est créée. Car House of Lies avait su faire des choses intéressantes l’an dernier et cette année je trouve qu’elle manque cruellement d’imagination. Non pas que les épisode soient complètement ratés mais disons que c’est passable et qu’à se complaire dans sa médiocrité, la série risque bien de rapidement ennuyer. Avec ces deux épisodes, ce dont on se rend surtout compte c’est que cette saison commence à sérieusement stagner. La grande question qui se passe de toute façon c’est celle de la relation à la fois personnelle et professionnelle de Jeannie avec Marty. La première s’oppose au plan de Marty dans le 4.05 quand les choses commencent à devenir un peu compliquée avec Ellis et Maya. C’est normal et je pense que Jeannie a raison de ne pas vouloir prendre trop de risques. Mais cette accroche permet également de voir que les deux personnages n’ont pas vraiment la même vision des choses d’un point de vue de leur business. Et c’est bien évidemment ce qu’il y a de plus intéressant sauf que l’écriture est assez faible.

La façon dont les choses s’articulent autre de ces deux personnages dans cet épisode manquent cruellement de surprises et de folie. On a l’impression d’avoir déjà vu ça des dizaines de fois, à mon grand regret car j’aurais justement apprécié qu’ils sortent un peu des carcans et se permettent enfin de libérer Jeannie et Marty des problèmes qui les lient. L’épisode 4.06 pose une toute autre question qui est celle de Jeannie peut-être quitter Kaan & Associates ? Car dans cet épisode, Jeannie va se retrouver avec une très belle offre de poste pendant que Marty et l’équipe tentent de trouver un nouveau plan avec Gage Motors. C’était un épisode qui permettait enfin de changer un peu les choses et de brusquer légèrement la dynamique de la série. Depuis le début de la saison, on a l’impression que le passage en prison de Marty n’a pas appris grand chose aux personnages. Au contraire, on est rapidement retourné à la mécanique huilée de la série qui est finalement ce qu’il y a de plus décevant. En tout cas, à mes yeux je préfère quand House of Lies prend des risques et je pense que cet épisode est en partie une prise de risques. Ou en tout cas une prise de risques suggérée qui fonctionne partiellement.

Partiellement pourquoi ? Tout simplement car l’on sent aussi que les scénaristes sont encore frileux au delà de Jeannie et Marty. Ces deux là sont les héros de House of Lies et tout ce qui gravite autour dans ces deux épisodes ne sert pas à grand chose. Jeannie n’a pas envie de dire au revoir au groupe, elle n’a pas envie de partir et de se trouver un nouveau job. C’est compréhensible, elle s’est forgé une vraie carapace avec tout le monde et elle les connait tous très bien maintenant. Sauf que voilà, ce n’est pas non plus ce qu’il y a de plus important dans une carrière. Les questions qui pose l’épisode permettent donc de donner un peu plus de matière aux scénaristes afin de faire évoluer les relations et les personnages. La relation entre Jeannie et Marty n’avait pas vraiment eu le temps d’être développée depuis le début de la saison si ce n’est que par quelques références ici et là qui ne fonctionnaient pas vraiment à mes yeux. Je ne dis pas qu’ils sont tous ratés les épisodes de House of Lies, mais la série ne fait pas de grands efforts pour sortir du marasme dans lequel elle s’est plongée toute seule. Clyde et Doug de leur côté restent finalement très anecdotiques. Ils ont beau faire des choses intéressantes ici et là, ce ne sont pas des personnages dont on a envie de se souvenirs.

Ces deux épisodes passent tellement de temps à parler de Jeannie et Marty, de leurs relations, des problèmes professionnels qu’ils ont, etc. que du coup, les autres personnages sont complètement oubliés et laissés de côté. House of Lies tente aussi de nous intéresser à Roscoe. Je dois avouer que le fils de Marty pourrait être un bon personnages sauf qu’il n’y a rien chez lui qui m’intéresse vraiment d’un point de vue narratif. La série a toujours cherché à créer des problèmes simplistes sans grand intérêt.

Note : 4/10 et 5.5/10. En bref, Jeannie et Marty sont là mais House of Lies fait encore et encore les mêmes choses.

Commenter cet article