Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : iZombie. Saison 1. Episode 10. Mr. Berserk.

27 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #iZombie

Critiques Séries : iZombie. Saison 1. Episode 10. Mr. Berserk.

iZombie // Saison 1. Episode 10. Mr. Berserk.


L’issue de l’épisode précédent était surprenante dans le sens où personne n’avait vu venir le fait que Lowell pourrait mourir, de plus des mains de Blaine. C’était un excellent rebondissement qui a permis à iZombie de plonger Liv dans un état catatonique assez important. Mais maintenant que cela est passé, la série pouvait soit délivrer un épisode riche en émotions sans se concentrer sur des cas de la semaine, ou bien tenter de nous faire croire qu’elle a laissé de côté tout ce qui s’est passé dans l’épisode précédent afin de nous plonger dans un tout nouveau cas. Par chance, l’épisode choisit de faire un mix des deux de façon assez efficace. Cet épisode est l’un des meilleurs épisodes de iZombie pour la simple et bonne raison qu’il jongle entre les sentiments de Liv et le fait qu’elle soit en pleine détresse émotionnelle mais aussi avec un cas de la semaine qui permet à la série de ne pas perdre la main et de rappeler ce qu’elle est depuis le départ, une série sur une zombie qui mange des cervelles afin de résoudre des cas policiers. Si au départ iZombie n’était pas forcément prédestinée à être une série aussi bonne, surtout que le pitch était assez bancal et qu’elle a subit plusieurs changements, c’est assez fascinant de voir que l’univers de la série a su se développer de façon aussi efficace au fil des épisodes. L’affaire de la semaine est directement liée à la mythologie de la série ce qui permet forcément de passer un bon moment.

La scène sur le bateau à la fin de l’épisode permet de faire en guise de cliffangher une sorte de revival de ce que Liz a pu vivre quand elle s’est transformée en zombie. Mais au delà de cette histoire qui délivre forcément de bonnes surprises, je ne m’attendais pas du tout à ce cliffangher (enfin si, un peu, mais bon, pas tant que ça pour autant). Cet épisode cherche à dynamiter un peu la mythologie de la série en délivrant des histoires un peu plus corsées au téléspectateur. On sent que le but de « Mr. Berserk » n’est pas que de faire évoluer la mécanique, c’est aussi une occasion en or de délivrer un épisode soigneusement équilibré. Cela permet de donner à Liv d’être émotionnellement perturbée et de nous délivrer ce qu’elle sait faire de mieux dans ce registre là. La façon dont elle peut fondre en larmes est terriblement touchant, et cela colle aussi à l’image que Rob Thomas a de ses personnages féminins. Veronica Mars était un personnage de femme forte mais qui pouvait, dès qu’elle était touchée personnellement, fondre en larmes. On retrouve exactement la même dynamique dans iZombie avec Liv. Les deux personnages se ressemblent énormément même s’ils ne sont pas liés par les mêmes intrigues et encore moins par le même univers : l’un polar-esque et lycéen et l’autre beaucoup plus adulte et surtout fantastique.

Ce à quoi je ne m’attendais pas forcément c’est à l’influence que la mort de Lowell peut avoir sur iZombie de manière générale. Certes il y a les émotions de notre héroïne mais ce n’est pas que ça. On a l’impression dès le début de cet épisode que iZombie n’est plus la même série et qu’elle a justement grandi d’un coup. Comme si la mort d’un personnage qui n’a dû apparaître que dans 5 épisodes sur les 10 pour le moment diffusés pouvait avoir une vraie influence sur la dynamique et l’ambiance de la série. C’est impressionnant. A côté de ça, l’un des rares réconforts de Liv c’est peut-être Major qui va l’aider quand elle est trop saoule afin de rentrer chez elle. La relation entre ces deux personnages est pleine de tendresse, ce qui ajoute encore une autre dimension à cet épisode. Mais ce n’est pas la seule car l’on sent aussi qu’il y a quelque chose qui est en train de rapidement se dessiner entre ces deux personnages et je me demande si la saison prochaine iZombie ne va pas déjà développer une romance. Le fait que Liv veuille garder des secrets à Major est un choix judicieux, surtout d’un point de vue narratif que d’un point de vue de l’évolution des relations entre les personnages. Liv a besoin de garder de la distance entre ce qui s’est réellement passé et Major, ce qui est bien normal mais l’on sait déjà que cela sera un sujet de discorde, comme toujours dans les séries quand quelqu’un cache quelque chose à quelqu’un d’autre.

Sebastian va donc maintenant être un nouveau zombie parmi d’autres. Je me demande si au fond le méchant de la fin de la saison ce ne sera pas lui, iZombie voulant peut-être se garder Blaine pour la saison prochaine histoire de ne pas tout conclure d’un coup d’un seul. Vous ne pensez pas ? Quoi qu’il en soit, iZombie parvient à délivrer ici l’un de ses meilleurs épisodes, à la fois émotionnellement fort mais aussi singulier par rapport aux autres. Etonnant.

Note : 9.5/10. En bref, un épisode à la hauteur des attentes et de surprises que iZombie nous réserve depuis tout ce temps.

Commenter cet article