Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Le Bureau des Légendes. Saison 1. Episodes 5 et 6.

13 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Le Bureau des Légendes

Critiques Séries : Le Bureau des Légendes. Saison 1. Episodes 5 et 6.

Le Bureau des Légendes // Saison 1. Episodes 5 et 6. Episode Cinq / Episode Six.


Plus le temps passe et plus Le Bureau des Légendes devient vraiment passionnante. La série fait monter la tension au fil des épisodes et ces deux là n’ont de cesse de nous surprendre par la gestion du rythme. Le rythme de cette série est toujours aussi lent mais dans le bon sens du terme. Car Le Bureau des Légendes n’est pas une série d’espionnage comme les autres. Elle est intelligente et elle sait ce qu’elle veut raconter, en plus de comment elle veut raconter les choses. Au travers de ces deux épisodes, on peut découvrir qu’un espion pour en cacher un autre. La série gagne forcément en surprises dès que Malotru se retrouve suivi dans tous les sens et que le danger est de partout rien que pour lui. Les masques tombent petit à petit dans ces deux épisodes qui relancent aussi la série dans une nouvelle direction. L’épisode 1.06 est particulièrement réussi dans ce sens là alors que la série enchaîne les surprises et surtout cette course poursuite qui n’a de cesse de nous surprendre. Malotru est malin mais pas toujours non plus. Il tente de semer ceux qui sont en train de le suivre mais il faut bien qu’il se heurte à quelque chose à un moment donné. Petit à petit, ces deux épisodes installent justement ce climat de tension que l’on n’avait pas forcément retrouvé dans la série auparavant.

Alors que Sisteron se rend à Alger sur les traces de Cyclone, un certain Pigalle se manifeste à travers le canal parole ouvert par Malotru et c’est de ce point de vue là que la série commence à prendre une allure de série d’espionnage beaucoup plus sombre et surtout avec de l’action de toutes parts. Le Bureau des Légendes est une série d’espionnage simpliste mais qui a tout un tas de choses très complexes à nous raconter. En effet, Malotru reste le héros de l’histoire et Matthieu Kassovitz, taciturne, est justement à la hauteur des attentes. La construction même de Le Bureau des Légendes permet justement de nous offrir tout un tas de surprises au fil de ces deux épisodes. A la fois par ce que Malotru nous raconte devant la caméra attaché à un détecteur de mensonges. Mais ce n’est pas tout car tout ce que l’on voit en parallèle a aussi son importance. Ces deux épisodes n’ont pas forcément besoin de proposer beaucoup de choses nouvelles c’est pour cela que les personnages vont plus ou moins rester assez statiques dans leurs actions. Le Bureau des Légendes ne veut pas trop en dire certes mais ce n’est pas pour cela qu’elle stagne un peu, c’est uniquement pour nous permettre de prendre le temps de comprendre le danger du métier exercé par nos espions.

A côté, je trouve dommage que Le Bureau des Légendes semble plus ou moins gâché le personnage de Sara Giraudeau. Celle qui était justement l’un des vrais intérêts de cette série est en train de perdre cet intérêt dans ces deux épisodes et notamment le second. Les scènes de sexe ne sont pas importantes et n’apportent rien au récit. C’est certes une façon de nous dire que le personnage est en train de devenir officiellement une bonne espionne car elle est capable de donner de son corps mais c’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais. Surtout que je voyais en ce personnage des perspectives beaucoup plus grande. Alors certes, ces deux épisodes se concentrent surtout sur Malotru et le bureau mais ce n’est pas suffisant. A côté, Pigalle veut monnayer ses informations sur Cyclone. C’est un autre angle qui me plaît car cela permet aussi de donner à Pigalle une clé supplémentaire de la série (et au téléspectateur de cerner un peu mieux les divers enjeux pour chacun des personnages). Et notamment pour Malotru. Dès que ce dernier se retrouve avec sa fille en danger, les choses sont d’autant plus intéressantes. J’aime quand une série nous prend de court et c’est ce qui s’est passé dans le second épisode.

Si je retrouve énormément des romans de John le Carré au sein de Le Bureau des Légendes, c’est aussi une série qui parvient à raconter son histoire de façon très différente de bien d’autres séries d’espionnages dont on retrouve des dénominateurs communs (The Americans notamment). Le fait que la série sache ce qu’elle veut être, ce qu’elle est en train de devenir, est un très bon point. En tout cas, c’est une série qui fonctionne assez bien dans son ensemble et je n’en attendais pas moins de sa part. Il reste encore 4 épisodes, 4 épisodes qui vont devoir faire des révélations bien plus amples car si j’ai tenu jusque là sans trop de révélations et avec encore pas mal de mystères, c’est aussi car la perspective d’avoir des réponses au fil des épisodes dans la seconde partie de la saison est grande.

Note : 8/10. En bref, deux solides épisodes et bons exemples du fait que Le Bureau des Légendes n’est pas qu’une série de réflexion, elle peut aussi être une très solide série d’action.

Commenter cet article