Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts - Brody et Hodges

21 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

Critiques Séries : Les Experts - Brody et Hodges

Les Experts // Saison 15. Episode 10. Dead Rails.


On ne peut pas dire que cet épisode de CSI soit le plus inspiré de tous. Je regrette parfois que la série n’ait pas plus envie de développer l’histoire de ses personnages. Le seul avantage de cette saison est d’avoir un fil rouge avec notre tueur en série incarné par Mark-Paul Gosselaar. Sauf qu’au delà de tout ça, il n’y a pas grand chose de bien intéressant. Cet épisode aurait très bien pu être drôle et efficace, notamment car la mort de la semaine était aussi bizarre et étrange qu’intéressante mais le scénario ne parvient jamais à faire décoller le tout suffisamment à mon goût. Le principal problème de cet épisode est de passer une grande partie de son temps autour de cette table de billard. Certes elle a un grand intérêt pour l’enquête et elle va permettre de coincer le meurtrier à la fin de l’épisode (de façon un peu tiré par les cheveux tout de même) mais sincèrement je m’attendais à quelque chose de complètement différent. C’est le problème de cette série actuellement car si elle m’avait donné l’impression au début de la saison qu’elle avait largement repris du poil de la bête, cet épisode a plutôt tendance à me prouver le contraire.

C’est ce que je trouve de plus problématique car justement, CSI est une série qui a tellement de façon de faire qu’elle pourrait très bien se renouveler sans problème et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’a pas fait grand chose. Cet épisode tâtonne donc à droite et à gauche afin de venir à bout de l’histoire qu’il veut bien nous raconter. J’aime bien ce que l’épisode fait de la relation entre Brody et Hodges. Ils sont mignons tous les deux et je pense sincèrement que c’est l’un des aspects les plus intéressants de l’épisode. En plus de ça, j’ai aussi beaucoup aimé la place de Brody. Elle tente de prendre les armes, de nous faire rire et de devenir tout d’un coup une femme plus importante que l’on ne pourrait l’imaginer. Et cela fonctionne très bien. Je sais bien que ce n’est qu’un petit moyen de me raccrocher à la série et à cet épisode mais tout est bon à prendre dans le cas de ce genre d’épisodes. Des épisodes qui manquent cruellement d’originalité et de surprises, qui par leurs cas de la semaine ne semble pas trop savoir où est-ce qu’ils vont. Je ne suis pas contre les affaires de balles de billard, de billard avec des coupes de champagne, et bien d’autres choses encore, sauf que voilà ce n’est pas vraiment ce que j’attends de la part de la série. Loin de là.

Cela manque un peu de D.B. Russell et de Finlay aussi cet épisode. J’ai eu l’impression de voir la série prend des congés, comme si finalement Gavin Harris avait complètement oublié ce qu’il a déjà pu faire pour le compte de CSI par le passé. Car il a écrit de bons épisodes (je pense à « The Lost Reindeer » dans mes souvenirs par exemple). Mais même si la base de l’épisode était bancale, CSI aurait très bien pu se rattraper avec quelque chose de beaucoup plus amusant. Si seulement ils avaient su réellement quoi faire on ne se serait pas ennuyé. La série est sensée préparer le départ de George Eads et cet épisode, plutôt que de nous donner des nouvelles de ce dernier, semble faire tout le contraire et l’éloigner du récit gentiment. Finalement, « Deal Rails » est tout ce que je n’aime pas dans CSI. Un scénario fainéant qui ne cherche même pas à creuser les personnages et leurs histoires personnelles (sauf Brody et Hodges même si ce n’est pas quelque chose de nouveau qu’ils nous offrent c’est mieux de rien à se mettre sous la dent) et qui se contente alors d’une affaire de la semaine qui repose plus sur un twist original (la balle fondue) à quelque chose de réellement intéressant. Car il ne se passe pas grand chose finalement.

Note : 2/10. En bref, un mauvais coup.

Commenter cet article