Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Madam Secretary. Saison 1. Episode 21.

3 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Madam Secretary

Critiques Séries : Madam Secretary. Saison 1. Episode 21.

Madam Secretary // Saison 1. Episode 21. The Kill List.


Juliet était de retour et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on ne sait pas grand chose de ce personnage si ce n’est qu’elle a passé du temps avec Liz quand cette dernière était encore à la CIA. Ce n’est pas une mauvaise idée que de revenir sur Juliet, surtout qu’elle est une traitre et que cela permet aussi à Liz de se remettre à nouveau en question. Elle se sent trahie et c’est bien normal car elle fait confiance à des gens qu’elle connaît depuis des années et finalement ce ne sont pas les bonnes personnes. Bien entendu, quand on a appris qu’elle était une traitre, je dois avouer que j’étais assez surpris car je ne m’attendais pas du tout à une intrigue de ce genre là. Mais la série a réussi à me surprendre et c’est probablement ce qu’il y a de plus intéressant. Ce soir, la série ne nous as pas offert d’éléments sur pourquoi elle a trahi son pays mais je suppose que l’on va apprendre cela très rapidement puisque le prochain épisode est déjà le dernier de la saison si mes calculs sont bons. Mais Liz a fait son deuil aussi et elle a compris que finalement elle n’avait rien à voir avec ce qui s’est passé. Madam Secretary est une série qui, sans être parfaite, sait nous offrir des choses intéressantes grâce à des personnages bien à elle. « The Kill List » aurait pu être mauvaise, ridicule, mais il n’en est rien.

C’est une série qui jauge les sentiments de façon intelligente et nous offre des intrigues en tout genre assez efficaces en leur genre. Par ailleurs, j’étais surpris qu’elle capitule au sujet de Juliet assez facilement quand Dalton lui demande si elle est d’accord pour participer. On sait qu’au fond d’elle elle a énormément de mal à faire la part des choses et le personnage de Liz est plein de nuances. Tea Leoni est vraiment parfaite dans ce rôle là alors qu’elle nous permet vraiment de prendre la mesure de tout ce que le personnage peut réellement faire. Heureusement que Henry est là lui aussi car mine de rien, il apporte beaucoup de bonnes choses à la série lui aussi. Je ne sais pas trop pourquoi mais Madam Secretary semble apprécier d’avoir un personnage comme Henry dans les parages, toujours près à réconforter Liz (même si la relation entre les deux n’a pas toujours été au beau fixe ou en tout cas parfaite). En tout cas, cela s’est joué de façon assez intelligente et efficace et l’on en pouvait pas demander mieux. Au delà des états d’âme de Liz (qui prennent une bonne partie de l’épisode, à la fois face aux autres personnages mais aussi dans sa vie personnelle et avec elle-même), l’épisode n’a pas grand chose à nous annoncer.

Certes Liz doit faire son boulot et le pays a toujours des choses à faire d’un point de vue relations internationales mais même si j’ai trouvé un peu curieux la réponse de Liz à la situation d’Ahmadi, j’ai trouvé que c’était un sujet particulièrement intéressant. En effet, il devait être lapidé dans son pays, l’Iran, car il est gay pendant que le Président iranien signait le traité de paix à la Maison Blanche. Forcément, il y a un vrai conflit d’intérêt là dedans. On ne peut signer un tel traiter et lapider quelqu’un pendant ce temps parce qu’il est gay. C’est être tolérant et pas du tout à la fois. En tout cas, Madam Secretary nous propose encore une fois une réflexion bien à elle qui permet de parler des enjeux de certains pays fermés comme l’Iran qui ont encore des valeurs archaïques, notamment en matière de sexualité ou de religion. Il y a tellement de choses dans la loi islamique que suit l’Iran qui vont à l’encontre des principes des Etats-Unis que forcément, il est difficile pour Liz de répondre. Finalement, cette entrée en matière dans le dernier carat est une très bonne chose. C’est fluide, avec des sentiments bien définis et des personnages au rendez-vous.

Note : 6.5/10. En bref, on arrive petit à petit au bout de la saison.

Commenter cet article