Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marry Me. Saison 1. Episodes 12 et 13.

20 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Marry Me

Critiques Séries : Marry Me. Saison 1. Episodes 12 et 13.

Marry Me // Saison 1. Episodes 12 et 13. F Me / Change Me.


Il est difficile de voir une comédie romantique échoué lamentablement son épisode de la St Valentin. Le problème de cet épisode c’est qu’il ne se passe strictement rien de bien passionnant sans compter que NBC n’a même pas fait de placement de produit pour Chicago Fire en invitant l’un des membres du casting de la série dans le rôle d’un pompier de Chicago (car on peut le dire, il y a tout de même de beaux morceaux dans la série de NBC). Jake et Annie forment un couple qui est prêt à se marier mais qui ne passe pas encore le pas de le faire. C’est un problème car c’est justement là où le bas blesse dans le concept. Marry Me est probablement coincé avec son propre titre et contrairement à Cougar Town qui a su aller au delà de son titre afin de sortir du cadre et devenir une comédie complètement différente, Marry Me reste attachée à tout ce qui l’empêche de réellement grandir. Du coup, « Change Me », l’épisode de la St Valentin (si l’on peut parler d’épisode de la St Valentin étant donné que ce n’est fait qu’au travers de quelques références anecdotiques) de Marry Me était raté car il ne sait pas vraiment comment s’y prendre pour utiliser Jake et Annie judicieusement. La série fonctionne mieux quand elle créé de la comédie romantique de couple bien installé.

On avait déjà pu voir avec avec « Spoil Me » qui reste probablement le meilleur épisode de la série. Le mariage n’est cependant pas quelque chose d’obligatoire dans un couple, même si cela fait un bout de temps qu’ils sont ensemble. Du coup, cela rend encore le tout beaucoup moins intéressant à mon goût et Marry Me s’égare donc beaucoup trop dans cet épisode. Dans cet épisode nous avons la terrible histoire des relations : on se rend compte que l’on a passé suffisamment de temps avec la dite personne pour se rendre compte qu’une partie d’elle ou de lui est terriblement ennuyeux et que cela ne nous plaît pas forcément. C’est d’ailleurs quelque chose que l’on rencontre généralement quand on s’installe en couple dans un même appartement. La routine s’installe et l’on découvre les mauvaises habitudes de l’un comme de l’autre. Sauf que Marry Me ne parvient pas à faire de l’histoire de cet épisode et l’idée du « change moi » quelque chose de réellement drôle et/ou efficace. Annie veut que Jake pense qu’elle est parfaite et Jake de son côté n’a pas de raison pour vouloir que Annie arrête de le critiquer si ce n’est que ce n’est pas quelque chose qu’il apprécie. En même temps, qui apprécierait d’être critiqué…

C’est probablement quelque chose qui permet d’en dire long sur Jake et son utilité dans la série. Car ce n’est finalement pas lui la star de la série, ni même son couple, c’est Casey Wilson et donc Annie. Cette dernière a droit au personnage le mieux écrit de la série et c’est à mon sens un véritable défaut. Cela manque de complicité, de quelque chose de réellement intelligent et contrairement à des épisodes comme « F Me » ou encore « Spoil Me » (je sens que je vais revenir sur ce dernier épisode jusqu’à la fin de la série) on sent que las série s’enferme ici dans une mécanique qui n’est pas vraiment la sienne et c’est bien dommage. Il était cependant intéressant de voir certaines séquences assez cocasses et notamment la conclusion de cet épisode avec Ana Ortiz sauf que c’est une bien maigre consolation. Sans compter qu’un épisode qui fait une référence (certes dans un but ironique) à Valentine’s Day de Garry Marshall, ne peut pas être un bon épisode. J’ai donc préféré « F Me » qui permet à Annie et Jake de travailler main dans la main. L’ouverture de l’épisode est un peu surjouée et surfaite : le flyer de Art Show changé en Fart Show par Jake en y ajoutant un F devant.

Les voisins vont le remarquer et penser à un crime haineux. Bien entendu, c’est un peu too-much mais je pense que c’est ce qui réussi justement le plus à l’épisode. Marry Me n’a pas souvent l’occasion de faire dans le too-much et c’est bien dommage car Happy Endings, la précédente série de David Caspe, avait bien souvent l’occasion de nous démontrer qu’elle pouvait être drôle dans des situations complètement folles. Marry Me manque à côté de ça énormément de la folie de Happy Endings et cet épisode, bien qu’il tente de le faire, ne correspond pas forcément à l’ambiance de la série depuis le début. Je sais que je me suis plaint du fait que la série ne nous offrait pas suffisamment de moments fous et de surprises, et qu’elle ne semblait pas vouloir changer sa propre dynamique mais ce que je remarque dans cet épisode c’est que les choses sont faites différemment et bien plus intelligemment. L’apparition de Jessica St Clair était la bienvenue malgré tout dans le rôle de la voisine d’Annie et Jake un peu fouine mais terriblement drôle. Je pense que Jessica St Clair, que j’adore en temps normal, prouve que Marry Me rate encore et toujours des occasions de nous faire rire.

Bien évidemment que Annie et Jake forment un couple mignon comme tout mais si Marry Me ne sait pas quoi en faire, alors là cela commence à devenir assez fâcheux. Je trouve que l’épisode ne fait donc pas toujours dans le bon sens mais qu’il parvient à nous faire suffisamment sourire pour nous laisser une assez bonne impression finale. Et c’est déjà pas mal à mon humble avis. Surtout quand on voit à quel point l’épisode suivant était complètement foiré.

Note : 6/10 et 3/10. En bref, quand les bonnes côtoient les mauvaises surprises.

Commenter cet article