Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marry Me. Saison 1. Episodes 14 et 15.

21 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Marry Me

Critiques Séries : Marry Me. Saison 1. Episodes 14 et 15.

Marry Me // Saison 1. Episodes 14 et 15. Dead Me / Wake Me.


S’aimer, avoir prévu de son marier un jour, mais tenter de trouver le bon moment pour se marier, c’et quelque chose que Marry Me cherche encore. Mais en tant que comédie, Marry Me est une comédie qui se cherche aussi. Elle sait qu’elle veut raconter l’histoire d’un couple et de leurs aventures rocambolesques et pleine de bons sentiments sauf que ce n’est pas suffisamment brillant pour parvenir à me surprendre. « Dead Me » par exemple est l’exemple parfaite de ce que Marry Me peut faire de moins bon. C’est un épisode qui ressemble à une sorte de pot pourri de tout ce que l’on peut mettre dans une série comme celle-ci. Marry Me devient alors de plus en plus compliquée parfois sans trop que cela soit vraiment voulu ou en tout cas que cela veuille ressembler à quelque chose. A l’écran, j’ai l’impression d’avoir déjà vu ça des dizaines de fois en bien mieux ailleurs. « Dead Me » reprend aussi un peu trop de choses de Happy Endings. Certes, les deux séries partagent le même créateur mais il aurait pu aller puiser ailleurs et je pense que le problème c’est qu’il connaît trop bien le jeu de Casey Wilson et s’est calqué à celui-ci. Ce qui était prometteur dans le premier épisode, quand le casting n’était pas encore fait (même si Casey Wilson devait déjà trotter dans la tête du créateur), alors là on voit ce que Marry Me voulait être d’une façon assez brute.

Alors que la suite de la série n’a de cesse de manquer de surprises. Comme si finalement tout ce qui se passait par la suite devait ressembler à des choses que l’on a déjà vu. « Dead Me » a énormément de problème car l’épisode en lui-même a beau jouir de la présence de son casting et de ses personnages, on a l’impression qu’il ne raconte rien du tout. Car la morale qu’il y a derrière manque cruellement de lucidité. On a l’impression que le dilemme d’Annie ne sert finalement à rien du tout et que tout ce que l’on veut nous raconter n’a pas de grand intérêt. J’ai envie de croire que la série peut vraiment faire plus, qu’elle peut aussi aller dans des recoins que l’on ne connaît pas forcément mais non, elle n’a de cesse de se répéter d’épisodes en épisodes, avec le même schéma, les intrigues les plus rasoirs qu’il soit. A chaque épisode son thème et à chaque thème ses scènes logiques. C’est tue l’amour entre un téléspectateur et une comédie tout ça. Ce manque cruel d’originalité n’aide donc pas du tout Marry Me malgré toute la bonne volonté que je peux mettre chaque semaine à regarder un nouvel épisode de cette série. Je ne comprends plus trop Annie, plus du tout Jake et les personnages secondaires n’ont rien à dire de plus.

D’ailleurs, les secondaires sont probablement ce qu’il y a de plus important et ce dont la série ne fait pas grand chose si ce n’est nous les coller ici et là comme si c’était le but primaire de Marry Me : avoir des secondaires simplement dans le but d’en avoir. Alors certes, à certains moments ils ont leur petite réplique et c’est là que l’on a l’impression de voir une série différente de celle que j’avais imaginé voir sur le papier au départ. C’est une comédie qui veut devenir une comédie de potes, qui s’est donnée un sujet miroir afin de tirer vers la comédie de potes pour que le créateur revienne à son premier amour : Happy Endings. Sauf qu’il n’a même pas réussi à attirer le casting original de la série de ABC dans Marry Me. C’est un comble. Je sais que les acteurs sont occupés ailleurs mais Elisha Cuthbert est bien sur une série de NBC elle aussi, alors pourquoi n’ont-ils pas tenté un truc ? Le gâchis ne s’arrête malheureusement pas là. « Date Me », écrit par Erica Rivinoja (Up All Night) sait ce que c’est que d’écriture pour une comédie de couples avec quelque chose de plus ou moins parasite à côté. Elle a écrit pour la très sympathique (et malheureusement sous estimée et pas toujours bien traitée par NBC) Up All Night.

Et le script de « Date Me » est d’ailleurs plutôt correct dans son ensemble. Je dirais même que c’est l’un des rares bons épisodes que j’ai pu voir depuis un sacré bout de temps. Dans cet épisode, Marry Me assume ce qu’ils ont installé au départ et la dynamique qu’il y a entre les personnages principaux et les personnages secondaires. Cela ne veut pas dire que Marry Me a complètement changé d’un épisode à l’autre mais l’on sent le scénario bien plus intéressant, beaucoup plus enclin à nous raconter des choses et surtout à créer des situations à quiproquos qui fonctionnent assez bien dans leur ensemble. Je suis content de voir que l’on peut faire des petites scènes rigolotes sans avoir besoin d’utiliser Casey Wilson comme dans Happy Endings ou encore dans le rôle de la folle de service. C’est donc un épisode intéressant qui par sa dynamique personnage dynamite le reste.

Note : 2/10 et 6.5/10. En bref, entre ces deux épisodes il y a un monde.

Commenter cet article