Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marry Me. Saison 1. Episodes 16 et 17.

22 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Marry Me

Critiques Séries : Marry Me. Saison 1. Episodes 16 et 17.

Marry Me // Saison 1. Episodes 16 et 17. Mom Me / Thank Me.


Marry Me a été officiellement annulée par NBC et je dois avouer que cette comédie ne va pas me manquer. Cependant, j’espère rapidement retrouver Casey Wilson dans une comédie qui sache utiliser son talent autrement que dans une sorte de rip-off de Happy Endings. J’ai eu envie d’aimer Marry Me en grande partie car je trouve que cette série a énormément de potentiel et qu’elle pouvait raconter quelque chose de vraiment drôle. Sauf qu’en plus de ne reprendre bien souvent que des trucs déjà vu ailleurs, la série n’a jamais su sortir de son concept de base. Le pilote était finalement ce qu’il y avait probablement de plus drôle, touchant et presque original. La suite n’a été qu’une suite d’épisodes qui se ressemblent un peu trop. « Mom Me » par exemple parle de choses importantes dans un couple : avoir un enfant. C’est le but à un moment donné de tout couple que de construire une famille (enfin, en tout cas la plupart des couples) et celui de Jake et Annie a besoin de créer des liens beaucoup plus forts, un vrai ciment par rapport à ce que la série nous offre (et l’on ne peut pas dire que cela soit glorieux pour autant). Même les personnages secondaires qui avaient su devenir intéressants au fil des épisodes ont largement perdu de leur superbe au fil des épisodes.

C’est justement l’un des problèmes de cette série, de ne pas toujours savoir dans quelle direction aller avec ses personnages, avec son propre univers pourtant pas si bête. Marry Me n’est pas une série molle, juste une série qui a une idée de départ bien trop fermée pour parvenir à faire tout un tas de choses originales dernière. Ce n’est pas la première fois qu’une comédie à ce genre de problèmes, encore moins sur NBC. Marry Me tente donc de parler de sujets de couple avec « Mom Me » sans parvenir à aller au bout de ce qu’elle voulait probablement faire avec. Du coup, c’est que « Thank Me » est peut-être un poil plus intelligent. Notamment car l’ouverture de l’épisode dans l’avion était déjà une façon de nous proposer quelque chose de légèrement plus fun que ce que l’on avait auparavant. Le cold open dans une comédie est probablement l’un des éléments les plus importants car c’est ce qui donne envie de voir la suite. Du coup, celui-ci est efficace même s’il sort encore une fois des rangs afin d’aller dans une direction complètement différente de ce que l’on avait pour habitude de voir dans la série. Par ailleurs, la suite de l’épisode se construit en partie sur ce qui s’est passé avec cet avion (enfin, le post-générique au restaurant).

Puis rapidement, l’épisode tente d’enchaîner quelques bons gags. Marry Me est une série qui propose des gags à sa façon sans pour autant être ce qu’il y a de plus original au monde mais cela fonctionne. Le coup des robes de mariées par exemple aurait pu être un bon électrochoc sauf que cela ne fait pas évoluer l’histoire de Marry Me. On a déjà l’impression que David Caspe étire les intrigues afin de ne pas proposer la demande en mariage avant le dernier épisode de la saison (qui se trouve être le prochain épisode). Si le prochain épisode s’achève sur la demande en mariage, je pense que l’on aura eu une conclusion intelligente à une série qui n’avait pas forcément besoin d’aller au delà de son concept de base : une demande en mariage et puis c’est tout. Mais je reste aussi persuadé que les bons ingrédients de cet épisode ne vont pas durer. Marry Me a déjà pu nous offrir des bonnes idées un peu de partout, surtout quand les personnages secondaires sont bien exploités. Et c’est le cas avec cet épisode, auquel je ne m’attendais pas du tout. Il y a aussi Gil, l’un des atouts de cette série qui a probablement droit à parmi les meilleures répliques mais c’est une fois de plus très classique dans ce genre de comédies et il pourrait presque être le Adam Paly de Marry Me étant donné que l’on retrouve un peu de Happy Endings chez ce personnage également.

Note : 4/10 et 5.5/10. En bref, David Caspe va devoir changer de registre la prochaine fois qu’on va lui laisser les clés d’une nouvelle série. Il se répète un peu trop, comme si sa bonne création était à répéter encore et encore.

Commenter cet article