Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Meurtres au Paradis - Death in Paradise. Saison 4. Episodes 1 et 2.

26 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Death in Paradise

Critiques Séries : Meurtres au Paradis - Death in Paradise. Saison 4. Episodes 1 et 2.

Meurtres au Paradis - Death in Paradise // Saison 4. Episodes 1 et 2. Episode 1 / Episode 2.


Quand Death in Paradise a débuté, je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle dure aussi longtemps. En effet, co-produite entre BBC et France Télévisions (la saison 4 se fait donc attendre pour cet été sur France 2), cette petite série policière respire toujours aussi bon le soleil et la série policière détendue. On retrouve alors Camille Bordey avec Humphrey Goodman (alors que le premier épisode de la saison 3 voyait le départ de Richard Poole, co-équipier historique de Bordey lors des 2 premières saisons). Goodman a eu un peu de mal à se faire une place dans la série au début, notamment car globalement Death in Paradise n’a pas trop renouveler le genre avec son arrivée. Kris Marshall reste encore une fois fidèle à lui même dans cet épisode et côté policier, le premier épisode nous réserve de bonnes surprises grâce à un solide twist. Certes, cela ne veut pas dire que la série est la plus originale du monde ou en tout cas qu’elle parvient à plus nous surprendre qu’une autre mais elle a aussi un avantage par rapport aux autres : être une série rudimentaire dans un univers paradisiaque. Et sincèrement, je pense que c’est important de garder le côté ultra classique du registre policier. Si on était dans une démonstration de moyens cela ne fonctionnerait pas.

Dans le premier épisode, le propriétaire d’une distillerie est retrouvé mort durant une séance et le suspect principal est… un fantôme. C’est une idée assez amusante et que l’épisode exploite de façon intelligente. En grande partie car le côté ultra gauche de Goodman permet justement de passer un agréable moment. C’est lui le coeur de la série et c’est lui qui va confronter et trouver les réponses qu’il faut afin de tout mettre en scène tel un Hercule Poirot à la fin de l’épisode. On retrouve toujours la petite touche Agatha Christie-sque et cela me fait énormément plaisir. Cette référence est quelque chose qui a toujours fonctionné dans cette série et j’aimerais donc bien que la série poursuive un peu plus dans cette direction, quitte à faire des épisodes inspirés réellement de ses romans. Mais le côté ultra léger de la série fait toujours mouche quand il s’agit de mettre en scène un peu d’humour dans la série. Par ailleurs, je crois que l’une des bonnes surprises de la saison dans ces deux épisodes c’est l’arrivée de Joséphine Jobert au casting sous les traits de d’officier Florence Cassell. Celle qui était l’héroïne de Foudre (France 2) ou encore un personnage important dans Sous le Soleil de Saint Tropez (TMC) s’est trouvée ici une place de choix surtout que sa relation avec Myers est assez amusante.

Durant ces deux épisodes, on se rend compte que le départ des personnages au fil des années n’est pas toujours une mauvaise chose car justement, Florence est un personnage qui apporte du sang neuf dans une série qui en avait vraiment besoin. Je me demande si ce n’est pas France 2 qui a demandé à intégrer une femme française de plus au casting de la série (après Sara Martins bien connue elle aussi de France Télévisions). Pour en revenir au premier épisode de la saison, la série se concentre énormément sur le cas de la semaine histoire de nous rappeler ce que l’on regarde et de mettre de côté un peu les personnages et les relations qu’ils entretiennent. Certes, Goodman peut nous faire rire et puis Bordey reste une fois de plus elle-même (et on ne peut pas en vouloir à Death in Paradise de rester un peu terre à terre de ce point de vue là). Dans le genre premier cas, je pense que l’on ne pouvait donc pas demander mieux de la part de Death in Paradise. Puis le second cas et surtout second épisode donne la part belle aux personnages de la série. L’équipe se retrouve plongée dans le monde du surf quand Goodman est convaincu qu’il y a beaucoup plus à découvrir dans l’histoire du meurtre d’un instructeur de surf qui a rencontré l’oeil (c’est un truc de surfeur quoi).

En tout cas, cet épisode exploite le tout de façon judicieuse et nous offre donc une vision presque étonnante. Death in Paradise fonctionne comme il se doit et je ne pouvais pas demander mieux de la part de la série. La relation entre Florence et Myers est utilisée à merveille. Tout au long de l’épisode ces deux là nous offrent leur meilleur. Cela change énormément de ce que l’on avait pour habitude de voir dans l’univers de Death in Paradise. Florence prend en plus de ça la place d’un homme et je préfère que cela soit une femme. Il y a beaucoup plus à faire et cela fonctionne très bien. Ensuite, nous avons Goodman, toujours à l’affût afin de trouver le moindre indice. Cependant il y a quelque chose qui me turlupine avec lui. Comment, avec un climat tropical aussi chaud il fait pour porter un costume complet ? C’est l’un des trucs que Death in Paradise garde depuis Poole dans les deux premières saisons (avec pour changement la couleur du costume c’est tout) mais sincèrement je trouve ça assez terrible même pour le téléspectateur que je suis et qui a chaud pour lui. Si la résolution de ce cas est assez simpliste et qu’elle n’apporte pas grand chose au schmilblic, les personnages font le succès de cet épisode qui comme le premier est une petite réussite à sa façon.

Note : 6/10. En bref, deux petits épisodes amusants et efficaces.

Commenter cet article

rachel 26/05/2015 18:06

il y a déjà 8 épisodes de la saison 4 qui sont sortis donc vous arrivez un peu tard.
pour ma part, je préfère le nouvel enqueteur et le depart de la fille. cela laisse la place aux enquetes plutot qu'aux histoires d'amour.

delromainzika 27/05/2015 13:52

Oui je sais qu'il y en a déjà 8 :) il n'était pas impératif que je les regarde au moment de la diffusion non plus :)