Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale. Saison 16. Episode 17.

27 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale. Saison 16. Episode 17.

New York, Unité Spéciale // Saison 16. Episode 17. Parole Violations.


Après un mois de pause, la série revient avec un épisode un poil trop classique. J’attendais quelque chose de différent de la part de SVU, surtout que le scénario n’est pas suffisamment passionnant à mon goût. L’épisode s’ouvre sur Carisi et sa soeur enceinte Bella. L’ex fiancé de Bella débarque et annonce qu’il a été promu. Il se trouve que Tommy n’est jamais rentré chez lui après son rendez-vous avec son agent de probation, Donna Marshall. Que s’est-il passé ? Telle est la question. Tommy tente d’expliquer quelque chose aux détectives, mais forcément les choses ne vont pas évoluer dans le bon sens pour lui. SVU ne veut apparemment pas trop se concentrer sur l’aspect policier de cet épisode et préfère donc mettre en scène l’aspect judiciaire. J’aime beaucoup les scènes de tribunal dans SVU et cela me manquait terriblement. Je me souviens qu’avant la pause de la série je m’étais plain du fait qu’il n’y avait pas suffisamment d’épisodes qui mettaient en avant l’aspect judiciaire de la série. Sauf que je me rends compte dans cet épisode que finalement, ce n’est pas si passionnant que ça. Disons qu’il manque un petit quelque chose pour justifier cette affaire sans nous donner l’impression que SVU joue la carte de la fainéantise.

Pourtant, dès le début cet épisode était intéressant. On nous présente une affaire complexe avec plusieurs personnages et plusieurs relations différentes entre ces personnages. On ne sait pas trop ce qu’il faut attendre de chacun d’eux, mais ce que l’on comprend c’est que l’un est en danger et que les autres ne sont pas tous d’accords avec ce même personnage. L’affaire a beau ne pas être très originale et passionnante, elle reste tout de même assez bien construite dans son ensemble. En effet, l’épisode utilise tout le savoir-faire de SVU pour nous offrir un spectacle complètement différent. Ce que cet épisode ne parvient pas à faire non plus c’est à développer les personnages de la série autour de cette affaires. La série ne fait surtout aucun effort pour utiliser de façon judicieuse les personnages de l’équipe du SVU. Etant donné que la série est plus judiciaire que policière dans cet épisode, forcément les flics de la série n’ont plus grand chose à faire. Sauf que cela aurait dû être une façon de les utiliser de façon complètement différente. Car justement, Olivia et Rollins par exemple ont des choses plus personnelles à nous raconter par rapport à l’évolution que la série à voulu suivre par la suite au sujet de ces deux personnages cette année.

Ce qui manque également dans cet épisode c’est l’installation d’une tension lors des scènes de tribunal. Barba a beau être bon dans ce registre judiciaire, je trouve qu’ici il en fait le stricte minimum. Peut-être que je suis passé complètement à côté de ce que SVU voulait nous raconter dans cet épisode, notamment sur les liens entre prisonniers et agents de probation ou encore le pouvoir que ces derniers peuvent avoir sur la vie de certaines personnes, sauf que ce n’est pas suffisamment bien creusé. Au contraire, on a l’impression que la série fait les choses de façon complètement bête. Moi qui voulait un épisode judiciaire de SVU, j’ai été servi mais ce n’est malheureusement pas du tout l’épisode que je voulais voir. J’espère donc que les prochains épisodes de la saison seront complètement différentes. Finalement, Rollins et Benson n’ont pas eu grand chose à faire non plus dans cet épisode. C’est dommage car je pense vraiment que ce sont des personnages qui peuvent donner de bons fils rouges à une saison. Cette saison est bien moins intéressante que la précédente car elle nous offre trop de cas de la semaine sans développer de fils rouges en parallèle (certes il y a eu le problème de Benson, celui de Rollins, mais ce n’est pas suffisant).

Note : 4.5/10. En bref, un épisode à la structure décevante.

Commenter cet article