Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Reign. Saison 2. Episodes 21 et 22.

27 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Reign

Critiques Séries : Reign. Saison 2. Episodes 21 et 22.

Reign // Saison 2. Episodes 21 et 22. The Siege / Burn.
SEASON FINALE


Ces deux derniers épisodes sont décevants, un peu comme la saison 2 de sa globalité. Le problème de cette saison c’est de ne pas avoir su garder les bons traits de la première. La première saison aurait presque dû être la dernière de la série. Je n’aurais pas forcément été très heureux mais au moins, j’aurais gardé une bonne impression de la série. Alors qu’elle est renouvelée depuis plusieurs mois pour une saison 3 et qu’elle va se retrouver diffusée le vendredi, la case la moins exposée de la chaîne suite à la suite des audiences cette année, je me demande bien ce qu’ils vont faire pour nous donner envie à nouveau de regarder la série. Si les perspectives du cliffangher de fin sont intéressantes, que la mort à venir de Francis pourrait apporter à Reign ce dont elle a besoin pour être raccord historiquement parlant et que la mort de Conde dans le dernier épisode des mains de Mary est une très bonne surprise, ces deux derniers épisodes n’ont pas délivré suffisamment de bonnes choses. Le problème de « The Siege » par exemple c’est que la série a énormément de mal à garder une narration cohérente et passionnante. Le casting part alors dans tous les sens avec des intrigues qui n’ont plus vraiment de grand intérêt et/ou de cohérence avec le reste. La série est coincée, piégée au travers de ce qu’elle semble vouloir faire mais qu’elle ne fait pas de la meilleure façon.

C’est ça qui est dommage je trouve. Reign n’a de cesse de nous offrir des enchaînements qui n’ont pas de grand intérêt et ce depuis le début de cette saison. On veut nous faire croire que tout ce qui arrive à nos personnages est grand, important, mais ce n’est rien de tout ça. Je dirais même que c’est rien d’intérêt car les scénaristes ne savent pas du tout quoi faire pour se sortir du marasme dans lequel ils se sont plongés. Si les perspectives finales ont énormément de mal à être amorcées, ce qu’il y a de plus intéressant c’est la fin de « Burn » et tout ce que cela lance pour la prochaine saison (qui devrait être annoncée comme la dernière car je n’ai pas envie que l’histoire ne trouve pas de conclusion mais le changement de case devrait convaincre les scénaristes de le faire). Quoi qu’il en soit, certains personnages n’ont pas de grand intérêt comme Kenna et Renaud par exemple. C’est la typique intrigue que la série tente de donner en pâture au téléspectateur sauf que personne n’a envie de mordre dedans. Je préfère donc bien plus Bash et Delphine mais le souci c’est que Bash est devenu un personnage tellement transparent cette année que forcément, j’ai l’impression que l’on a loupé quelques épisodes par rapport aux scènes de ces deux personnages.

Et c’est ce genre de choses qui arrivent depuis le début de la saison (ou presque). Des scènes qui arrivent comme un chevalier sur son cheval, sans trop savoir pourquoi et qui n’ont pas nécessairement de cohérence avec le reste du récit. J’avais été émerveillé l’an dernier par la façon dont Reign avait réussi à parler de faits historiques tout en créant des histoires complètement différentes à côté. C’est là que l’on voit aussi que Conde a probablement eu l’arc narratif le plus étrange de toute l’histoire de la série. Il n’a servi qu’à tenter Mary, lui faire miroiter quelque chose, sans que cela n’ait de grand intérêt car finalement rien dans cet épisode ne nous permet de comprendre ce que Reign veut vraiment. A un moment il est presque pour une sorte de queutard, puis après pour l’amour que Mary a cherché depuis longtemps (alors que c’était Bash dans la première saison et qu’elle a dû se résigner à se marier avec Francis car Bash est un enfant bâtard, etc. on ne va pas réécrire l’histoire). Et puis après il devient un guerrier. Conde est un personnage que Reign a voulu nous mettre à toutes les sauces sans succès. Le fait que Mary le tue est une occasion de rappeler à la fois le pouvoir de Mary mais également que Conde n’était qu’un pion dans une série qui a une volonté autre qu’une petite aventure avec un personnage sorti de nulle part.

C’est aussi un moyen de venir à bout de l’une des intrigues les plus douteuses de la saison car Reign n’a tout simplement jamais su quoi faire de Conde alors qu’ils avaient bien mieux à faire, surtout s’ils avaient réellement tué Francis comme l’Histoire avec un grand H le veut. Si l’on ne peut pas attendre de la série des grandes batailles comme l’on voit dans Game of Thrones ou encore Vikings, ce n’est pas ce que je viens chercher de toute façon quand je regarde Reign. Reign est pour moi une sorte de fortune cookie, ce petit gâteau précieux que l’on va ouvrir délicatement afin de voir ce que le destin va nous réserver. C’est assez drôle et c’est aussi pour cela que Reign fonctionne en partie plutôt bien. Je dis bien en partie car cette année, elle a eu énormément de mal à délivrer de bons épisodes. A côté il y a Francis. Sacré Francis ! Le pauvre n’a vraiment pas de chance. Il a perdu Mary au fil des épisodes (des années ?) et sa mort est proche. Le pauvre, j’ai de la peine pour lui même si ce n’est pas mon personnage préféré dans la série. Mary est mon personnage préféré, même quand elle devient une sorte de peste. C’est sans parler de Catherine qui continue d’être la salope que tout le monde attend.

Et justement, les perspectives de la saison 3 se bâtissent sur le personnage de Catherine qui pourrait enfin prendre sa revanche sur Mary Queen of Scotland, celle qu’elle déteste par dessus tout et qui n’a eu de cesse de la « défier » à sa façon. Mais le dernier épisode de la saison, « Burn » a beau bénéficier de sa fin, cela reste un épisode particulièrement longue et encombrant. Peut-être car finalement la série n’a pas vraiment su quoi faire de ces personnages et nous donner envie d’aller beaucoup plus loin. Ce n’est que mon humble avis bien entendu mais je suis certain qu’ils auraient pu faire beaucoup mieux. Les révélations s’empilent comme un mille-feuilles, sans que l’on ne comprenne réellement le but derrière. Le seul but est de conclure les intrigues de la saison et de donner les perspectives pour la suite. C’est anarchique en termes d’écriture et l’on se retrouve bien souvent à se demander où est-ce que l’on est en train d’aller. Le manque cruel de direction de Reign n’est pas une première car cette année la série n’a eu de cesse de faire des choses de ce genre là, au grand damne des téléspectateurs qui comme moi on envie plus que tout d’apprécier ce que l’on voit à l’écran et qui ne peuvent pas car rien ne fonctionne comme la première saison fonctionnait et rutilait.

Je crois bien que l’un des problèmes de cette saison fût le viol de Mary. Cela a été le point de départ des enfers pour la série et depuis, plus rien n’est allé comme cela aurait dû aller dans cette série. C’est comme si Reign avait abandonné tout espoir d’un jour nous satisfaire à nouveau avec cette intrigue choc (et bonne sur le coup). Il aurait juste fallu pouvoir rebondir de la bonne façon et je pense que l’on aurait pu prendre un certain plaisir à voir un tel épisode. La saison 2 arrive enfin à sa fin, je ne sais pas quoi attendre de la prochaine mais je serais malgré tout au rendez-vous car je n’ai pas envie d’abandonner Reign quand Catherine montre enfin les crocs. Il était temps.

Note : 3/10 et 4/10. En bref, une fin de saison lamentable rattrapée en partie par ses cliffanghers et perspectives pour la saison 3.

Commenter cet article