Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 4. Episode 21.

12 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

Critiques Séries : Scandal. Saison 4. Episode 21.

Scandal // Saison 4. Episode 21. A Few Good Women.


Cette saison 4 de Scandal a énormément de mal à se renouveler et à nous proposer des choses différentes de ce que l’on avait pour habitude de voir ces derniers temps. Et ce n’est pas avec cet épisode, très féminin centré, que la série va se réussir à faire quelque chose. Les femmes dans Scandal c’est très important et Shonda Rhimes n’a eu de cesse de nous le dire. Je pense même que son but a toujours été de mettre une femme au pouvoir à la tête des Etats-Unis, comme un nouveau pas vers les femmes dans cette série. Du coup, dans ce nouvel épisode nous sommes concentré sur les femmes de Scandal. A commencer par Susan Ross, la Vice Présidente, qui fait appel à Olivier quand elle découvre une histoire à la Elizabeth Campbell (vous savez ce film avec John Travolta sur une militaire qui s’est faite violer, etc.). C’est un peu la même chose dans l’histoire de cet épisode de Scandal et je dois avouer que cela m’a surpris. L’histoire est gérée de façon assez lâche par le scénario. Il y a des choses intéressantes mais pas suffisamment. Cela manque cruellement d’émotion et de caractère, peut-être car l’on est à un épisode de la fin de la saison et que la série semble avoir encore un peu trop de choses à raconter qui se ressemblent.

C’est justement ça que je trouve dommage avec cet épisode de Scandal car la série a énormément de mal à proposer de nouvelles choses intéressantes et intelligentes. Les femmes sont les pions les plus importants de l’épisode pendant que les hommes sont plus ou moins là pour rester statiques. Fit a les mains liées par exemple face à l’histoire dont s’occupe Olivia, Huck reste au second plan face à une Quinn particulièrement folle qui est capable de tout pour interroger Russell. D’ailleurs, ce que je trouve d’assez drôle et ridicule dans les scènes avec Huck et Quinn c’est cette impression que les scénaristes pensent que l’on a besoin de voir ces deux là constamment en train d’arracher des ongles et tout un tas d’autres choses. La violence dans Scandal a été un point important de la série à un moment de son histoire sauf que ce n’est plus du tout le cas désormais. C’est aussi pour cela que je trouve dommage que Scandal n’aille pas dans la bonne direction avec ces deux là car je suis persuadé qu’elle pourrait faire beaucoup plus. Peut-être en mettant Quinn de côté et en donnant l’occasion à Huck de faire des choses différentes que ce pour quoi on le connaît. L’épisode se retrouve aussi allaité par l’histoire de B-613 qui n’est probablement pas ce que la série fait de mieux.

Surtout que cette histoire donne souvent l’impression qu’elle ne sert strictement à rien et qu’elle ne sait pas trop comment se renouveler et nous proposer des choses complètement différentes. J’aimerais bien que Shonda Rhimes comprenne que l’on a besoin de voir d’autres choses dans cette série et que B-613 tire un peu trop en longueur. C’est bête car cela prend de la place à d’autres choses qui auraient mérité plus de place et je pense à l’histoire de Mellie. Cette dernière doit retrouver là où son fils est mort afin de faire un rassemblement public et un discours. Le discours de Mellie est fort et l’un des rares points forts de cet épisode. Mellie parvient même à prendre le dessus sur Olivia et lui vole carrément la vedette. Cet épisode n’arrive pas à utiliser judicieusement Olivia alors heureusement que Mellie est là pour sauver la mise à un épisode particulièrement mal assorti avec la série et ce qu’elle a déjà pu nous offrir précédemment. La saison 4 de Scandal va s’achever très prochainement et sincèrement, je n’en peux vraiment plus. Je serais très attentif au dernier épisode qui va devoir débroussailler quelque peu la série car la série a justement besoin de faire le ménage et de se séparer de tout un tas d’intrigues ridicules.

Note : 4/10. En bref, heureusement que Mellie est là.

Commenter cet article