Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Stitchers. Saison 1. Pilot.

22 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Stitchers

Critiques Séries : Stitchers. Saison 1. Pilot.

Stitchers // Saison 1. Episode 1. Pilot.


La toute nouvelle série d’ABC Family est nanaresque à souhait. Créée par Jeff Schechter (Totally Spies, Beethoven 3, Le Transporter la série), Stitchers nous raconte une histoire à coucher dehors avec au milieu de tout ça une actrice aussi charismatique qu’un Tupperware. En effet, la pauvre Emma Ishta aurait probablement dû rester dans le placard dans lequel elle était depuis le début de sa carrière il y a un an de ça (en guest dans un épisode de la série médicale Black Box). Sur le papier, Stitchers respirait déjà la mauvaise idée, à mi chemin entre la série produite par défaut et les pires séries que ABC Family a pu produire dans le registre fantastique (on peut notamment penser à The Nine Lives of Chloe King). Mais je crois que je vais rester jusqu’au bout des 10 futurs épisodes qui ne pourront être que laborieux. Le point de départ de la série me rappelle ces séries pour enfants que je regardais sur Disney Channel et Nickelodeon. Je me demande si au fond ce n’est pas le but de Stitchers. En tout cas, ce premier épisode n’a rien de très intelligent. Les ficelles sont grosses et tout est fait pour être sûr que l’on comprenne ce que raconte les personnages. On nous prend donc pour les plus gros boulots de l’histoire, probablement comme l’héroïne qui n’a pas inventé l’eau chaude avec son jeu mono-expressif.

Une jeune femme est recrutée comme agent secret pour être "piquée" dans l'esprit des personnes récemment décédées, utilisant leurs souvenirs pour enquêter sur des meurtres et déchiffrer des mystères qui autrement auraient disparus pour toujours.

La série tente de sortir des carcans en étant légèrement amusante sauf que là aussi le bas blesse. Notre héroïne a beau tenter d’être drôle par son côté nonchalant, elle est tout le contraire. A force de jouer cette carte, elle pourrait même en devenir irritante au fil des épisodes. Je me demande vraiment ce que Jeff Schechter détient comme secrets sur les responsables de la chaîne mais cela doit être suffisamment gros pour qu’ils aient osé commander ça après avoir vu le pilote. Le pire c’est que la série tente encore et encore de nous surprendre sans succès. Elle veut que l’on ait de la peine pour Emma et son destin de fille paumée (qui tente malgré tout d’avoir de l’assurance). Mais on n’a pas envie de voir beaucoup plus de choses car de ce point de vue là, on ne peut pas dire que la série ait réussi à faire grand chose de bien original non plus. A mi chemin entre la série pour adolescente pré-pubère qui s’envie en espionne de choc (probablement l’héroïne Totally Spies du scénariste créateur de la série) mais qui ne parvient pas à reprendre le meilleur de Totally Spies et en fait donc quelque chose de légèrement pompeux. Au casting, on retrouve également Tiffany Hines (90210, Nikita) ou encore Kyle Harris (The Carrie Diaries). Ce ne sont pas les acteurs les plus intéressants du monde mais bon, on ne peut pas dire que ABC Family ait voulu faire grand chose de cette série.

Enfin, Stitchers me donne parfois l’impression de voir une salle version de Dollhouse ou encore de The Cell mais en version pour enfants. Car l’on ne peut pas dire que le scénario est très adulte. Au contraire, il n’y a pas de danger et dès que l’héroïne se retrouve un peu coincée dans la seconde partie de cet épisode, on a tout de suite une porte de sortie qui arrive pour sauver tout le monde. Par ailleurs, la mise en scène grotesque n’aide pas non plus un scénario déjà très mauvais. Plus on avance dans ce premier épisode et plus on se demande ce que l’on peut bien faire là. Cela me rappelle d’ailleurs Eve, une série britannique découverte cette année qui avait une ambiance Nickelodeon et qui pourtant m’a donné envie d’aller jusqu’au bout malgré le fait qu’elle était ridiculeusement mauvaise, associant des idées adultes avec une narration plus qu’enfantine. Je me demande si ce n’est pas le destin que va connaître Stitchers car cette série n’a rien de bien intelligent (ou en tout cas elle ne parvient pas à donner l’impression de l’être). Si je compte regarder les épisodes suivants, ce que je suis surtout curieux de voir c’est si cela va fonctionner ou non car impossible que cela devienne un succès d’ambiance. Les gens ne sont pas dupent (enfin, j’espère).

Note : 0/10. En bref, il n’y a même pas quelque chose pour me faire rire. Dommage.

Commenter cet article