Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supergirl. Saison 1. Pilot.

27 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supergirl

Critiques Séries : Supergirl. Saison 1. Pilot.

Supergirl // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Greg Berlanti, Andrew Kreisberg et Ali Adler s’associent pour créer une nouvelle série de super-héros après Arrow et The Flash (et la future Legends of Tomorrow). Je n’attendais pas du tout Supergirl, notamment car je n’étais pas forcément le plus convaincu que l’idée était bonne. Après avoir vu les premières images lors des Upfronts, j’ai tout de suite été un peu plus enjoué à l’idée de découvrir cette nouvelle série et à l’issue de ce premier épisode, on retrouve tout ce qui a fait le succès des précédentes séries des créateurs. C’est d’ailleurs étrange de retrouver cette série sur CBS mais si cela fonctionne, alors je ne pourrais que remercier CBS d’avoir osé le pari. Si cela ne fonctionne pas, alors ce sera tout le contraire. L’héroïne est incarnée par Melissa Benoist (Glee) est pile poil l’héroïne qu’il fallait pour cette série. Elle est à mi chemin entre la jeune fille niaise et fascinée par ce qu’elle a pu faire en sauvant cet avion d’un crash certain et quelqu’un d’attachant. Car mine de rien, on s’attache tout de suite à l’histoire de cette jeune fille sans problème ce qui est là aussi étonnant car je ne m’attendais pas du tout à ce que l’actrice soit suffisamment bonne. Ce premier épisode a coûté 14 millions de dollars et cela se voit à l’écran même s’il y a énormément de choses. On retrouve par ailleurs Helen Slater (Supergirl dans le premier film sur l’héroïne sorti en 1984) et Dean Cain (Superman dans Les Nouvelles Aventures de Loïs et Clark dans les années 90) dans le rôle des parents adoptifs de Kara. C’est un joli petit clin d’oeil.

Les aventures de Kara Zor-El, la cousine de Superman, alias Supergirl. A 24 ans, après seulement 4 années passées sur Terre, la jeune femme se sent impuissante face à ses pouvoirs extraordinaires qu'on lui a appris à ne pas utiliser. Mais un désastre inattendu va la forcer à le faire et c'est ainsi qu'elle commence à aider les habitants de sa ville qui ne tardent pas à la surnommer "Supergirl"...

Tout n’est pas forcément brillant dans ce premier épisode (la scène sur le toit par exemple est assez ridicule et tombe un peu trop rapidement dans la série) et le fait qu’elle gère de façon aussi rapide tout un tas d’intrigues donne l’impression qu’elle est déjà en train de griller quelques cartes (notamment la transformation en Supergirl qui semble se faire un peu trop rapidement pour moi). Lors des premières minutes de l’épisode, la présentation de la jeunesse de Kara se fait très rapidement et tente de créer un lien avec l’histoire de Superman. C’est sans compter sur l’introduction de sa vie actuellement (assistante d’une Calista Flockhart en pleine imitation de Meryl Streep dans Le Diable s’Habille en Prada) en plus de nous présenter petit à petit tous les enjeux et tous les protagonistes. Calista Flockhart reste cependant une femme amusante dans sa mauvaise parodie. J’espère sincèrement qu’elle continuera dans ce sens là et qu’elle ne va pas tomber dans les bons sentiments. C’est tout ce dont la série n’a pas besoin car elle a déjà une héroïne pleine de bons sentiments. Ensuite, il y a Jimmy Olsen (incarnée par un Mehcad Brooks pas trop mauvais) qui forme un duo assez amusant avec Kara, sans parler de la soeur de Kara, Alex (incarnée par Chyler Leigh) a elle aussi une place que j’ai de plus en plus de mal à comprendre.

Côté vilains, ce premier épisode parvient à nous offrir quelque chose d’assez sympathique. Cela permet aussi de présenter les enjeux de cette saison avec cette organisation secrète, avec ces méchants en tout genre, etc. Mais je suis bien moins convaincu par la place d’Alex qui semble être là pour le moment pour jouer un rôle de rat de labo au milieu d’une branche du gouvernement. C’est un peu façon tout de même mais bon, je ne peux pas trop en demander à une série qui veut accélérer les choses. La relation entre les deux soeurs est donc gérée de façon assez différente de ce que j’aurais pu imaginé. C’est mignon, la série insiste énormément dessus (avant l’avion, après l’avion, après le kidnapping de Kara, après le sauvetage de Kara, et puis à la fin de l’épisode). En tout cas, je ne peux pas en vouloir à la série de tenter des choses car elle réussi à me séduire. C’est le premier épisode de Supergirl que j’attendais. C’est efficace, tendre et nous permet de retrouver quelque chose de nostalgique, comme si c’était une héroïne de notre enfance. Cette série me fait penser à ce que Greg Berlanti a déjà pu faire avec ses séries sur The CW. Le public visé est le même, c’est juste que Supergirl est peut-être un poil plus populaire que The Flash ou que Arrow. CBS a sorti le chéquier pour ce premier épisode et cela se voit (on sent la démonstration de moyens) mais peuvent-ils garder ce niveau fil des épisodes ou bien allons-nous voir quelque chose de ridicule dès le second épisode. Réponse en novembre.

Note : 7/10. En bref, tout ce que j’attendais de Supergirl est ici. Entre tendresse et univers fantastique comme Greg Berlanti sait en créer depuis Arrow.

Commenter cet article

Gregh 23/05/2015 20:35

Solide pilot pour moi et en effet, Melissa Benoist est parfaite pour ce rôle. Son personnage de Kara est déjà attachant. Ça va être long pour attendre la suite ^^

4evaheroesf 23/05/2015 17:28

Points positifs
- Kara et sa soeur.
- L'organisation.

Points négatifs
- Les effets spéciaux.
- L'ambiance de la série.
- Kara : personnage comme actrice.
- Toujours pas habitué aux méchants de la semaine.

Bilan : épisode juste correct, mais je vais donner une chance à la série.

anonyme 23/05/2015 19:34

T'es partout toi! Hein Julien Lizzier...