Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supernatural. Saison 10. Episodes 11 et 12.

22 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supernatural

Critiques Séries : Supernatural. Saison 10. Episodes 11 et 12.

Supernatural // Saison 10. Episodes 11 et 12. There’s No Place Like Home / About a Boy.


Ce que j’aime bien dans Supernatural c’est le fait qu’elle puisse se renouveler assez facilement d’années en années. Cependant, cette nouvelle saison de la série est pour le moment une assez grosse déception, entre cas de la semaines parfois douteux et idées mal développées. Avec ces deux épisodes, la série n’a pas encore trouvé la formule idéale de la saison. « There’s No Place Like Home » permet de retrouver Charlie (incarnée par Felicia Day). Avec une saison mal fichue et mal gérée, le retour de cette dernière aurait pu être quelque chose de terrible sauf que finalement c’est une bonne idée. Cet épisode permet de retrouver Charlie qui serait revenue d’Oz pour venger la mort de ses parents. Sauf que ce n’est pas totalement le cas dans le sens où cet épisode nous présente une Charlie dans un premier temps différente avec des méthodes qui ne sont pas les siennes. Charlie n’est donc pas la seule à être revenue de Oz, une autre Charlie est elle aussi revenue avec un but de vengeance (et peut-être même bien plus encore). L’idée de cette intrigue est intéressant au premier abord sauf que rapidement, ce retour tombe dans une mécanique rouillée qui est en train de devenir assez problématique dans cette saison.

Je m’attendais à ce que Supernatural fasse les choses de façon intelligente sauf que ce n’est pas du tout le cas. Rapidement, l’épisode tourne en rond entre ces deux Charlie. L’idée d’en avoir deux, une méchante et une plus gentille, n’est pas bête mais l’épisode n’en fait qu’un accessoire pour faire évoluer son intrigue un peu plus rapidement et facilement. C’est là que l’épisode a énormément de mal à proposer quelque chose de légèrement différent. Les questions que l’épisode suggère sont là aussi douteuses car il n’y a rien qui évolue et nos deux frères sont en train de légèrement s’encroûter. La saison a énormément de mal à conclure certaines intrigues (comme la marque de Caïn qui est certainement l’une des intrigues les plus décevantes de la saison). La seconde partie de l’épisode enchaîne les mauvaises surprises dans le sens où tout se résout un peu trop rapidement et facilement, grâce à des pirouettes scénaristiques toutes plus douteuses les unes que les autres. Mais c’est le lot de beaucoup d’épisodes de Supernatural cette année. Quand je pense que j’ai décidé cette année de parler un peu plus de Supernatural sur mon blog, je me retrouve à parler de la saison la plus médiocre depuis la saison 6. C’est assez dingue tout de même. Si cet épisode sort du lot grâce au retour de Felicia Day, on est loin d’un bon épisode de la série.

Cet épisode me rappelle d’ailleurs les erreurs passées de la série et cette saison donne de plus en plus l’impression de revivre la saison 6 aux épisodes indépendants, la mythologie mal gérée et des personnages à droite et à gauche. Ensuite il y a « About a Boy ». Cette fois-ci nous sommes dans l’Oregon où des disparitions étranges semblent avoir lieu. Dean va alors rencontrer Tina dans un bar sauf que rapidement, ils se font kidnapper par une terrible sorcière qui va les transformer en adolescents. Cet épisode était amusant et cela change de tous ces épisodes ennuyeux où la série se prenait un peu trop au sérieux à mon goût. Dean adolescent dans cet épisode était une aubaine pour faire des choses complètement différentes de ce que l’on avait pour habitude de voir. Cela permet aussi de rappeler que cette série peut encore être amusante à certains moments au milieu d’un fil rouge particulièrement mauvais. Cette année, Supernatural n’arrive pas à venir à bout de son histoire de la marque de Caïn et je ne pense pas que cela va être cet épisode qui va dire le contraire. La série avait besoin de s’amuser un peu plus et c’est ce que vient nous offrir cet épisode à sa façon.

J’ai adoré la sorcière dans cet épisode, qui aurait pu sortir tout droit de Hansel et Gretel. Il y a un peu de ça d’ailleurs dans cet épisode et Lesley Nicol (Downton Abbey) est parfaite dans le rôle de cette vilaine sorcière. Côté casting c’est un clin d’oeil assez amusant et cela s’arrête cependant là. La seule chose intéressante dans cet épisode ce n’est pas cette sorcière qui parvient à amuser un minute sur les 42 de l’épisode, mais bien évidemment Dean en adolescent. Dylan Everett (déjà vu dans un précédent épisode de la série, le 9.07) parvient à incarner un Dean plus vrai que nature. Il reprend les mimiques de Jensen Ackles avec une certaine aisance. C’est quelque chose que j’ai de ce fait adoré. Cela permet aussi de créer des interactions de bonne facture avec Sam. Le running gag autour de Taylor Swift apporte là aussi de la légèreté et termine l’épisode sur « Shake It Off » était donc aussi une excellente idée. Mais cet épisode reste assez décevant dans le sens où l’intrigue est développée de façon assez étrange et pas toujours de la meilleure façon qu’il soit. Mais pour une fois que la série nous diverti. J’ai l’impression que ce n’était pas arrivé depuis une éternité cette année. En espérant que le second degré de cet épisode ait des suites dans la tête des scénaristes. En effet, après tout ce ne serait pas une mauvaise chose.

Note : 4/10 et 6/10. En bref, un peu de légèreté est la bienvenue dans le second épisode. Le premier est une déception parmi d’autres.

Commenter cet article