Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supernatural. Saison 10. Episodes 15 et 16.

29 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supernatural

Critiques Séries : Supernatural. Saison 10. Episodes 15 et 16.

Supernatural // Saison 10. Episodes 15 et 16. The Things They Carried / Paint it Black.


Après la conclusion de l’histoire de Caïn dans l’épisode 10.14, la série se devait d’aller de l’avant et elle nous propose alors deux épisodes à la mécanique usées qui sont là uniquement (ou presque) pour nous rappeler une fois de plus que Supernatural est en train de vieillir et qu’il est donc peut-être temps de faire un peu de ménage. Je pense que la série doit vraiment se séparer de certains éléments qui font son succès depuis ses débuts car cette année elle démontre clairement qu’elle ne sait plus vraiment ce qu’elle veut faire. La relation entre Dean et Sam ressasse encore et encore les mêmes choses, les mêmes dialogues servant la confrontation de leur vision des choses, etc. Sauf qu’il n’y a rien à dedans qui m’intéresse vraiment. La fin de l’épisode 10.16 est d’ailleurs symptomatique des problèmes de cette saison alors que la série a énormément de mal à proposer des choses nouvelles et différents. Elle n’a donc de cesse de faire encore et encore les mêmes choses avec les mêmes personnages dans les mêmes intrigues. On nous ressert d’ailleurs une histoire de fantôme pas très originale dans « Paint it Black », jouant la carte de l’épisode aussitôt vu aussitôt oublié et malgré quelques séquences sympathiques, « The Things They Carried » n’a pas l’intensité promise avec l’idée de départ.

En effet, nos deux héros enquêtent sur des comportements étranges suite à un décès qui a tout d’un évènement surnaturel. On est donc directement plongés dans l’univers de Supernatural à nouveau et ce n’est pas forcément pour le meilleur. Ce que j’ai peut-être énormément de mal à comprendre aussi c’est pourquoi « The Things They Carried » ne s’est pas appuyé de façon un peu plus intelligente sur l’histoire de la série et donc sa mythologie, plutôt que de venir nous ennuyer encore avec un énième cas de la semaine qui semble une fois de plus reprendre des éléments venus tout droit de X-Files sans parvenir à la hauteur de ce qui semble être un hommage. Car non, Supernatural n’y arrive plus, elle ne sait plus trop ce qu’elle a envie de faire et la mort de Caïn dans l’épisode précédent dénature encore plus une saison qui manquait déjà cruellement d’enjeux. Cet épisode permet donc dans un premier temps le retour de Cole. Ce n’est pas une mauvaise idée sauf que l’épisode n’utilise pas très bien ce personnage. Il veut sauver son ami mais il y a de longues scènes en intérieur avec Cole et Dean qui démontrent une fois de plus que les chèques pour payer les épisodes sont de plus en plus maigres. The CW n’a donc plus suffisamment de moyens pour produire cette série qui doit lui coûter extrêmement cher (surtout pour le cachet de ses deux acteurs principaux).

Et cela se ressent à l’écran. On a donc des scènes lancinantes qui ne font pas trop évoluer le tout et qui semblent se contenter de remplir les épisodes. Car les scènes entre Cole et Dean sont très statiques et en plus de ne pas apporté grand chose (si ce n’est quelques liens éphémères entre les deux personnages), cela donne l’impression que l’on se moque cruellement de nous. Cet épisode veut aussi gérer les conséquences de l’épisode précédent et c’est Sam qui se retrouve le plus affecté. L’épisode a beau tenté quelque chose, c’est tout de même sacrément maigre à mon goût. Pour ce qui est de « Paint it Black », la série vient ici une fois de plus nous offrir une histoire une histoire de fantôme dans une église catholique. Si la base de cet épisode n’est pas trop mauvais, je trouve que cet épisode est encore une fois une façon de mettre en scène des fantômes et cela commence à devenir sacrément redondant. Surtout que c’est il y a seulement 3 épisodes qu’il y avait déjà une histoire de fantôme si mes souvenirs sont bons, autant dire que ce n’est pas si loin que ça. Bien que cela ne soit pas un problème, c’est le cas avec cet épisode. Le twist ne fonctionne pas aussi bien que prévu (et il aurait pourtant pu faire la différence) et puis rapidement on se rend compte que l’histoire de cet épisode ce n’est pas des fantômes mais Rowena.

Et pour le coup, on ne peut pas dire que Rowena est le meilleur personnage du monde non plus. C’est bien l’un des plus gros problèmes de Supernatural et la série ne sait pas du tout ce qu’il faut faire pour parvenir à se renouveler (et donc nous proposer quelque chose de complètement différent). Rowena et Crowley c’est amusant cinq minutes mais dans l’épisode là aussi on sent qu’il y a des économies. La série devient alors de plus en plus bavarde et donc ennuyeuse dans ce sens là. On n’a donc de cesse de voir des intrigues qui se mettent petit à petit en place sans véritable moment d’action. Cet épisode rappelle une fois de plus les faiblesses d’une saison qui a toujours autant de mal à proposer des choses nouvelles. Dean se morfond dans ses problèmes, Sam n’a rien à faire dans l’épisode, en somme même les héros sont devenus des anecdotes, comme les intrigues qui les entourent. Quand je repense à la mauvaise saison 6, je me rappelle que cette dernière avait au moins fait le choix d’assumer le second degré et de nous délivrer pas mal d’épisodes assez mauvais mais pas dans le bon sens du terme.

Note : 4/10. En bref, encore des épisodes qui n’ont rien de bien palpitants ou passionnants hormis quelques scènes. 

Commenter cet article