Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 21. Karakurt.

15 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 21. Karakurt.

The Blacklist // Saison 2. Episode 21. Karakurt.


Je dois avouer que j’ai un peu de mal à voir où est-ce que la saison de The Blacklist est en train d’aller mais je vois qu’elle n’a pas grand chose à faire. Elle tente encore une fois de venir à bout des secrets sauf que l’on sait pertinemment qu’elle adore ça et qu’elle ne compte pas céder à la pression des téléspectateurs et des audiences. C’est terrible car c’est l’une des rares choses qui est en train de signer l’arrêt de mort de la série à feu doux. A moins que le dernier épisode soit riche en révélations et surtout en rebondissements. Car j’ai besoin d’un bon twist pour terminer la saison et me donner envie de revenir l’année prochaine. La stratégie d’introduire Marie Louise Parker au début de la saison était une bonne idée mais l’actrice est tombée malade et ils ont donc dû faire les choses sans elle. Puis il y a eu le fameux Fulcrum, encore un écran de fumée pas très bien développé. La série a beau laisser entrevoir des pans de sa mythologie, j’ai comme l’impression qu’elle ne sait pas du tout quoi faire pour tenter de nous surprendre. Elle a énormément de mal à séduire dans ce sens là en tout cas et c’est vraiment dommage. Liz a besoin de connaître tout ce dont elle a besoin afin de pouvoir aller de l’avant et ce n’est pas prêt d’arriver. Liz veut retrouver sa mère mais Red n’a de cesse de lui barrer la route.

Mais de toute façon, la série ne peut que tenter de barrer la route. Alors certes, c’est une occasion de créer de l’action qui permet à Liz de bouger un peu plus ses fesses plutôt que de nous offrir de longues tirades bien ennuyeuses dont elle seule semble avoir le secret. Puis il y a un cas de la semaine car que serait The Blacklist sans un cas de la semaine. Celui-ci est un poil plus efficace que la plupart des cas développés cette année (et notamment celui de l’épisode précédent qui était une véritable catastrophe et un fourre-tout pas possible). Liz est la filles d’une espionne russe certes mais est-ce si important que ça d’en faire autant autour de ça, sans vraiment creuser quoi que ce soit. J’ai l’impression que The Blacklist joue énormément sur les effets d’annonce. Elle dit quelque chose d’important et elle développe tout un tas d’épisodes autour de cette révélation sensée être exceptionnelle. Sauf que ce n’est pas du tout le cas, elle est au contraire absolument désastreuse. Et c’est bête car j’aimais bien la série à un moment et notamment quand elle a tenté de se réinventer de nous proposer autour des personnages une sorte de mythologie. Elle est un peu confuse mais au moins elle reste une forme de mythologie qui m’a plu.

Et puis rapidement, The Blacklist n’a de cesse de sombrer et de s’encombrer de tout un tas de choses qui n’ont pas vraiment d’intérêt. La narration de la série ne gagne alors pas en fluidité. Cet épisode est pourtant assez efficace dans sa façon de gérer les personnages. Il permet de confronter plus ou moins Red et Liz. D’un côté l’autre car il n’a pas envie que sa supposée fille (ou pas) découvre le secret et où est sa mère (car je suppose que la clé de tout ce que l’on a appris jusqu’à présent dans The Blacklist c’est … la mère de Liz). Il serait donc temps de rencontrer la mère de Liz en espérant qu’ils ne cherchent pas à noyer le poisson dans tout un tas de directions toutes plus confuses les unes que les autres. Quoi qu’il en soit, je suis assez content de voir que les scénaristes ont tenté quelque chose dans cet épisode afin de faire avancer le schmilblick sauf que ce qu’ils ont pu faire n’a justement pas trop d’intérêt pour le moment. Je me demande donc dans quelle direction la série compter aller dans le dernier épisode étant donné que le cliffangher n’a pas forcément l’intérêt escompté. Je reste curieux, plus de voir comment ils vont apprendre de leurs erreurs cette année (certes pas aidé par Marie Louise Parker) pour conclure la saison dignement.

Note : 5/10. En bref, c’est rythmé mais cela reste confus.

Commenter cet article