Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Night Shift. Saison 2. Episodes 7 et 8.

6 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Night Shift

Critiques Séries : The Night Shift. Saison 2. Episodes 7 et 8.

The Night Shift // Saison 2. Episodes 7 et 8. Need to Know / Best Laid Plans.


Je dois avouer que j’aime bien le personnage de Drew. Ce dernier tente d’aller de l’avant mais ce n’est pas facile d’oublier celui qu’il aime. Il ne peut pas vraiment aller de l’avant dans sa vie et heureusement pour lui qu’il a des amis à l’hôpital et notamment Topher qui va être là pour lui proposer de passer une soirée avec lui, comme deux bons amis pourraient passer une soirée. J’ai trouvé son message touchant la façon dont il a de dire à Drew qu’il ne pourra pas lui apporter le bonheur qu’un homme peut lui apporter amoureusement et sexuellement dirons nous mais qu’il sera là en tant qu’ami pour lui, comme tous les amis peuvent être là pour les autres. « Need to Know » est donc une occasion de plonger une fois de plus dans les cas très personnels de chacun des personnages. J’aime bien l’histoire de T.C qui est chargé de traiter sa belle soeur Annie (incarnée par Sarah Jane Morris - NCIS -) alors qu’elle soit tombée dans les escaliers. Et bien évidemment que derrière cette chute dans les escaliers il y a un secret bien plus gros que le cas en lui-même. Les affaires médicales dans The Night Shift ne sont pas toujours ce qu’il y a de plus importants et ne sont là que pour justifier le besoin de développer les personnages. C’est en tout cas la vision que les scénaristes ont de cet épisode. Au fond ce n’est pas une mauvaise idée, je dirais même que c’est une très bonne idée.

Cela va permettre à Jordan et T.C. de développer à nouveau leur relation (et cela va se poursuivre encore dans « Best Laid Plans ». Je trouve que ces deux là ont une relation vraiment touchante mine de rien que la série apprend à apprécier petit à petit et qu’elle tente de développer comme il se doit. Mais Jordan sait surtout des chose sur le passé d’Annie que T.C. ne sait pas, ce qui va compliquer les choses et créer des tensions artificielles. Le scénario est truffé d’idées de ce genre là qui donnent donc l’impression que le tout bouge dans tous les sens. Ce n’est pas mauvais au sens propre mais disons que le fond vient rapidement à manquer. J’aurais apprécié que The Night Shift utilise l’histoire d’Annie comme une façon de parler de sujets bien plus graves que de nous parler des problèmes relationnels qu’il peut y avoir entre elle et son frère ou encore entre son frère et Jordan. Mais Jordan a d’autres chats à fouetter en plus. Elle rejoint Gwen (incarnée par Merle Dandridge) - et la série n’a de cesse d’inviter des gens dans son univers chaque semaine, ce qui est assez impressionnant mais attention à ne pas trop s’éparpiller - sur le terrain afin de venir en aide à un jeune garçon qui est lui aussi tombé mais dans un puit (ce qui est… encore pire). Là aussi la série joue donc sur le côté aventureux du cas de la semaine, comme les deux épisodes précédents et tout de suite on retrouve ce qui sera probablement le spin off de Chicago Fire : Chicago Med.

Même si je ne suis pas toujours d’accord avec le fait que The Night Shift et Chicago Med vont se ressembler (et c’est à mon humble avis ce qui sera fatal à cette série pour le renouvellement pour une saison 3), je pense que cela nous donne surtout un aperçu de ce que l’urgence et les cas médicaux vont devenir dans la série produite par Dick Wolf. Pour ce qui est du reste des personnages, il n’y a pas grand chose sauf la dépression dans laquelle est en train de se mouvoir Drew. Le pauvre, il n’avait pas mérité d’être largué de la sorte (même si The Night Shift semble avoir mis du temps avant de considérer le personnage de façon intéressante). Avec « Best Laid Plans », les choses ne sont pas vraiment différentes. J’ai ressenti un peu de Grey’s Anatomy avec la scène dans les vestiaires. Je crois bien que la série de Shonda Rhimes a déjà fait une scène de ce genre là, ce qui ne serait pas étonnant puisque The Night Shift pille aussi la série d’ABC sans vergogne (comme elle a déjà pu le voir l’an passé avec son double épisode final). Une explosion (tiens comme c’est pratique, il y a une connexion là dedans avec le backdoor pilot de Chicago Med dans Chicago Fire…) va nous emmener tout un tas de blessés aux urgences du San Antonio Memorial.

Topher est alors chargé d’organiser l’équipe pendant que Jordan, Ragosa et Krista sont chargés de s’occuper des patients traumatisés et de leurs familles. C’est une façon intéressante comme une autre de traiter de l’urgence de certains cas et de donner de l’information aux familles qui ont besoin de savoir. Je serais dans ce cas là, je pense que ce serait pareil, j’aurais moi aussi envie de savoir ce qui se passe avec la personne que j’aime ou que je connais au moins car c’est l’instinct tout simplement. Je trouve que The Night Shift parvient à plutôt représenter cette tension qu’il y a entre l’urgence des cas et l’urgence de fournir de l’information afin de ne pas créer un mouvement de panique. T.C., Drew et Gwen vont quant à eux sur le terrain où ils vont accepter l’aide d’un bon samaritain, un ancien médecin militaire (tiens, cela permet de donner à T.C. l’occasion de se rappeler son passé dans l’armée, pas mal non ?), Bennett (incarné par Duke Davis Roberts - Justified -). C’était là aussi une façon comme une autre de rappeler que sur le terrain les médecins peuvent aussi être présents. Il n’y a pas que l’hôpital qui compte (et après le garçon dans l’épisode précédent, voici l’explosion dans cet épisode). T.C. est toujours très bon sur le terrain, c’est probablement dû à son charisme ou quelque chose qu’il parvient à emporter avec lui assez facilement.

Ce que je comprends et que j’apprécie aussi avec ces deux épisodes de The Night Shift c’est qu’ils ne cherchent pas à faire de T.C. et Jordan un duo sur le terrain, ils préfèrent développer des scènes spécialement dédiées à leur relation ce qui est tout de suite bien plus intéressant. Cela permet de ne pas tomber dans les clichés Grey’s Anatomy-esque alors que dans cette dernière on a souvent tendance à voir Meredith et son très cher Derek ensemble sur des cas de la semaine divers et variés. Enfin, beaucoup moins maintenant mais passé un temps c’était le cas.

Note : 5/10. En bref, on reste dans la série médicale très classique avec peu de surprises au compteur.

Commenter cet article

Lena 01/05/2016 13:15

Moi jaime beaucoup cette serie je suis toujours a joue sur mon telephone en regardant une serie car je mennuie un peu et je ne suis pas captive mais sur cette serie je ne decolle pas le bout du nez je suis absorbe et interresser c trop bien 9,75/10 il manque 0,25 car jaimerai voir un peu plus de scene avec TC et JORDAN qui saime quil sembrasse ou autre