Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Returned (US). Saison 1. Episodes 7 et 8.

22 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Returned

Critiques Séries : The Returned (US). Saison 1. Episodes 7 et 8.

The Returned (US) // Saison 1. Episodes 7 et 8. Rowan / Claire.


The Returned est une série qui peut tout de même faire tellement de choses et elle semble vouloir uniquement refaire ce qui s’est passé dans la série originale. Bien entendu avec le point de vue américain mais ce que je trouve dommage c’est que tout n’est pas suffisamment efficace, en tout cas pas dans le sens que j’aurais aimé que cela soit fait. Car j’ai appris à me détacher de la série originale (même si je n’ai de cesse d’en parler, je ne prends pas en compte la comparaison sinon forcément, The Returned ne serait plus du tout à l’ordre du jour pour moi). Quoi qu’il en soit, ce que je trouve d’assez sympathique dans cette série c’est le fait qu’elle tente tant bien que mal d’utiliser un personnage par épisode. Ce n’est pas forcément une mécanique de série très américaine mais plus européenne (et notamment britannique). Ce n’est pas forcément toujours très maîtrisé (notamment car la série ne peut s’empêcher de faire tout un tas d’autres choses et le personnage censé être au centre de l’épisode n’est finalement qu’une excuse pour mettre un nom sur un épisode. Quoi qu’il en soit, c’était déjà arrivé plus ou moins dans la version française donc je ne peux pas trop en vouloir à la série mais cela reste un défaut inhérent aux deux séries. Rowan réalise dans cet épisode les années qu’elle a perdu à se morfondre de Simon.

L’ouverture de « Rowan » se fait alors sur un flashback qui est là pour nous raconter ce qui s’est passé un an plus tôt quand elle a tenté de se suicidé. C’est terrible tout de même et cela me rappelle un peu ce que l’on avait pu voir dans Ressurection sur ABC. Les deux séries ont une vision des choses très américaine et ce n’est pas un défaut pour autant, notamment ici dans le sens où les bons sentiments ne se font pas la malle et tentent de nous offrir quelque chose de complètement différent de ce que j’avais probablement imaginé au départ. Je ne m’attendais pas du tout à ce que cette tentative soit aussi proche du présent de la série mais c’est aussi une façon de rappeler à quel point énormément de choses ont des tas de conséquences. En tout cas, c’est tout de même assez intéressant la façon dont les sentiments sont exploités. Mais je trouve aussi que cet épisode a une vraie faiblesse et cela vient de sa façon d’exploiter les autres personnages et l’intrigue de la saison. J’ai l’impression que cela manque cruellement de sympathie, comme si la série ne savait pas trop où est-ce qu’elle devait aller (et après tout, quand on voit la conclusion de la saison 1 de Les Revenants, on sait que c’est un peu le même cas pour la version française).

En tout cas, ce que j’ai un peu de mal à comprendre c’est pourquoi l’histoire de Peter et Claire par exemple n’a pas vraiment de sens (ou plutôt d’intérêt), sans parler de Camille et sa soeur. Toutes ces choses que la série a développé depuis 6 épisodes et qui ne reviennent plus trop à la charge afin de nous emmener vers une certaine forme de conclusion. Du coup, je me demande vraiment ce que la série peut bien faire maintenant dans les prochains épisodes. Et ce n’est pas « Claire » qui va me faire changer d’avis. La mort continue d’être une thématique très importante dans la série et pas seulement car il y a des revenants mais également car la mort est quelque chose de naturel dans la vie d’un être humain et que dans le cas de The Returned, ce n’est plus quelque chose de naturel mais quelque chose qui appelle par la suite à une résurrection. Les morts ont une signification pour cette série mais ce que je trouve aussi très intéressant c’est ce que cela peut bien impliquer pour la tension dramatique de la série (est-ce suffisamment fort ?). C’est pour cela que les intrigues secondaires des personnages (et notamment celle de Rowan dans l’épisode précédent) sont très importantes pour nous impliquer dans la vie des personnages.

Je pense aussi à la mort de Tony qui était tellement brutale. Bon, après cela peut se comprendre mais disons que la surprise reste entière malgré tout. Mais les bons sentiments continue d’affluer plus on approche de la fin de la saison. Finalement, je ne sais pas quoi attendre de la suite de la saison mais j’espère que les deux derniers épisodes sauront être à la hauteur de mes attentes. J’aimerais bien que l’implication émotionnelle que créée la série apporte beaucoup mieux (et plus) à la série. Le contraire serait tout de même sacrément dommage. Non ? Quoi qu’il en soit, j’apprécie aussi le fait que tout le monde a sa petite place bien rangée dans la série, notamment Camille (même si j’ai encore du mal à mesurer les conséquences de sa connerie), Peter ou encore Claire qui est sensée être l’héroïne de cet épisode et qui passe bien derrière d’autres choses et notamment la mort de Tony.

Note : 5/10. En bref, la série reste décevante par moment mais certaines idées s’avèrent être touchantes et réussies.

Commenter cet article