Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Royals. Saison 1. Episode 8. The Great Man Down.

19 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Royals

Critiques Séries : The Royals. Saison 1. Episode 8. The Great Man Down.

The Royals // Saison 1. Episode 8. The Great Man Down.


On approche petit à petit de la fin de la première saison de The Royals et je trouve qu’il y a de plus en plus de bons ingrédients. A commencer par la mort du Roi. La mort du Roi est quelque chose de très important, intégré dans la série avec la fin de l’épisode précédent. Alors que le danger est de plus en plus fort, forcément que la famille royale doit passer son temps dans un bunker ce qui va permettre de délier quelques langues. J’ai beaucoup aimé le fait que l’on découvre les états d’âme de chacun mais aussi que l’on découvre Cyrus sous un angle complètement différent. The Royals nous démontre encore une fois à quel point elle sait très bien ce qu’elle peut faire encore avec tous les personnages même sans sortir de la monarchie. L’idée de sortir de la monarchie ne pouvait de toute façon pas aller bien loin car sans ça, The Royals ne pourrait pas exister (à moins que la série ne se réinvente complètement et nous propose quelque chose d’autre, mais je vois mal des anciens scénaristes de Les Frères Scott être aussi intelligents). Quoi qu’il en soit, la première partie de l’épisode se déroule donc dans ce bunker. Eleanor devient le personnage le plus important et sa confrontation avec le reste de la famille est une occasion en or de changer un peu la direction de la saison. C’est appréciable aussi de savoir que tout le monde est pendu au fait que le Roi peut mourir.

On sait qu’il va mourir mais The Royals joue un peu avec nos nerfs de ce point de vue là. Ce qui est assez amusant c’est aussi de voir Helena prendre les choses en main, tenter de dire à quel point elle est une Reine qui ne peut pas prendre soin du royaume et que c’est son fils, illégitime en plus (puisqu’il n’a pas le sang du Roi, les analyses ne servant pas à grand chose si ce n’est à confirmer l’inévitable), qui doit prendre les clés du royaume entre ses mains et devenir le nouveau Roi. J’ai trouvé assez drôle la façon dont Helena orchestre tout ça. Le but de The Royals est de nous révéler à la fin que finalement Cyrus et Helena sont ensemble et qu’ils avaient prévu toute cette petite mascarade depuis un sacré bout de temps. Cela permet en plus de discréditer toute la famille royale. Je trouve ça assez drôle car je ne m’attendais pas forcément à ce que The Royals aille dans cette direction. Ce que j’ai cependant un peu de mal à cerner c’est pourquoi The Royals amène autant de choses dans cet épisode alors que l’on n’est même pas encore arrivés à la fin de la saison. C’est en tout cas la preuve que la série a des idées et qu’elle les garde bien enfouies afin de les distiller petit à petit. Cet épisode était terriblement efficace et change de la plupart des épisodes de la saison.

Le fait qu’il gère les conséquences émotionnelles (et pas seulement) de la mort du Roi, est une occasion de revenir aussi sur la place d’Helena dans la série et le fait qu’elle ne compte pas dire au revoir au trône, à la famille royale et tout ce qui va avec. Elle a envie de garder ses petits privilèges. J’apprécie aussi la façon dont Eleanor se débarrasse de son garde du corps. C’est presque drôle mais pas seulement car il y a là aussi des implications émotionnelles assez forte que The Royals semble maîtriser de façon étrange. Eleanor est mon personnage préféré dans la série et elle continue de l’être même si elle semble vouloir éjecter Jasper de l’histoire. Jasper était à mon humble avis l’amour qu’elle ne pouvait pas avoir et il n’a pas débuté de la meilleure façon qu’il soit. En tout cas pas sur les bonnes bases. Finalement, cette série qui n’était qu’une petite série sympathique au départ est peut-être en train de devenir un véritable soap à suivre. Je ne vais pas trop m’avancer avant d’avoir vu les deux derniers épisodes de la saison mais c’est en bonne voie. On retrouve d’ailleurs pas mal de choses que l’on avait déjà pu voir dans Dirty Sexy Money (la prise de contrôle d’une entreprise et tout ce que cela peut impliquer derrière).

Note : 7.5/10. En bref, un épisode solide et surtout efficace.

Commenter cet article