Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Undateable. Saison 2. BILAN.

18 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Undateable

Critiques Séries : Undateable. Saison 2. BILAN.

Undateable // Saison 2. 10 épisodes.
BILAN


Avant de parler de la saison 2 de Undateable, parlons du renouvellement de la comédie alors que NBC compte faire de cette dernière un véritable évènement télévisé. En effet, bien que programmée pour être diffusée les vendredis à 20h dès septembre prochain, Undateable va avoir droit à un traitement original : tous les épisodes seront produit en live. C’est la première fois depuis des tas d’années (probablement depuis l’époque où les séries étaient en direct aux prémices de la télévision) qu’une comédie est tournée en live pour chacun de ses épisodes. La tentative réussie avec les épisodes 2.07 et 2.08 était donc une bonne idée et NBC compte bien capitaliser là dessus. Je trouve que c’est une excellente idée surtout que Undateable est une comédie parfaite pour ce genre d’évènement (comme l’ont prouvé les deux premiers épisodes). Avec le live, la série va pouvoir laisser plus à plus d’improvisation et laisser apparaître les couacs des acteurs, peut-être même des fous rires, etc. des choses que l’on ne verrait pas à l’écran dans un épisode de comédie classique. NBC est probablement en train d’ouvrir la voie à une nouvelle forme de sitcoms.

Ce n’était pas facile de faire revenir une comédie comme Undateable qui avait été diffusée presque en catimini en plein été comme si NBC ne croyait pas du tout au potentiel de la série. Finalement, c’est sa comédie la plus efficace en termes d’audience de la saison (même si les audiences ne sont pas non plus brillantes). La série a donc gagné grâce à ça le droit d’être renouvelée pour une saison 3. Comme quoi, moi qui pensait que cette série n’avait aucune chance, elle l’a finalement eu. Pour en revenir à la saison 2 de Undateable, elle n’a pas changé le concept de base et n’a donc eu de cesse de faire encore et encore les mêmes choses d’épisodes en épisodes. Ce n’est pas une mauvaise chose au fond que de tenter de revenir aux fondamentaux d’une comédie de potes qui ne veut être rien d’autre qu’une bonne comédie de potes. Il aurait été dommage de voir une série comme celle-ci ne pas réussir à séduire avec autant de choses s’inspirant pourtant d’autres comédies. Undateable n’est pas le genre de comédies qui va sortir les multi cam de leur originalité (sauf peut être l’année prochaine en devenant une comédie live bien évidemment) mais peu importe, car ce n’est pas l’originalité que je viens chercher chaque semaine.

Au contraire, ce que j’apprécie dans cette comédie c’est qu’elle tente de proposer quelque chose de légèrement différent des comédies actuelles en revenant à ce qui se faisait par le passé avec How I Met Your Mother notamment tout en conservant une vision très actuelle des choses (Undateable se permet des références à la pop culture - et pas des moindres - et reste toujours proche de l’actualité). C’est ce qui fait de cette comédie une comédie assez efficace en termes de modernité. Undateable garde aussi une partie de surprises dont son casting a le secret. Car ce qui fait aussi la force de caractère de cette série c’est son casting qui est lui, réussi. Les personnages n’ont pas tous la chance d’évoluer au cours de cette série mais l’esprit de la première saison est toujours là, cette forme d’esprit d’équipe, une fine équipe liée comme les 5 doigts de la main. C’est rare de voir des comédies de potes avec une vraie alchimie entre les membres du casting. Je dis bien que c’est rare car c’est vraiment rare. Des comédies de potes on en a à la pelle et pourtant, rares sont celles qui sont encore vivantes d’une part et d’autre part rares sont celles qui ont su séduire (How I Met Your Mother, Big Bang Theory, Friends, New Girl, Happy Endings, etc.) sont les dernières que je pourrais citer.

Même des comédies qui avaient le potentiel d’en devenir des bonnes n’ont pas réussi à séduire (et se retrouvent bien souvent annulées après 1 saison et quelques épisodes). Ce ne sont pas toujours les plus mauvaises mais peu importe. Chris d’Elia continue d’être le vraie héros de Undateable. Il impose quelque chose que les autres n’ont pas, peut-être aussi car j’ai des souvenirs récents de lui dans Whitney dans laquelle il était excellent. Whitney me manque d’ailleurs toujours un peu car je trouve que justement il collait bien avec Whitney Cummings. Mais peu importe, cette saison 2 d’ Undateable parvient à nous faire un peu oublier Whitney comme déjà en partie la première saison. C’est un peu plus finaud, l’humour est peut-être aussi mieux maitrisé, plus fluide, mais c’est aussi peut-être dû au fait que le casting ressemble un peu plus à un tout, à un groupe. Il y a donc de grandes et bonnes scènes de groupe où les personnages sont tous à l’écran et chacun interagit à sa façon avec les autres. Undateable est aussi une comédie d’acteurs. Elle ne peut pas fonctionner sans eux. Car c’est eux qui font le succès et la réussite de cette comédie. Chacun apporte sa patte et à certains moments, on a l’impression de voir un peu ce que l’on retrouve dans le Saturday Night Live  (cela s’est même fait ressentir encore plus dans le double épisode live).

Si j’ai une attente vis-à-vis de la saison 3 c’est qu’elle poursuive dans cette direction et qu’elle ne change pas la série. Ce serait tout de même bête de changer une équipe qui fonctionne à sa façon (et qui plus est de la bonne façon). L’avantage de cette saison est aussi de parvenir à créer des surprises à sa façon. Dans les relations entre les personnages mais ce n’est pas seulement ça, c’est aussi de créer des gags qui sont peut-être un poil plus adaptable à une stratégie live.

Note : 6.5/10. En bref, Undateable reste une bonne comédie dont personne ne parle et pourtant qui cache de bonnes surprises, de l’humour et une vraie bonne comédie de potes.

Commenter cet article