Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Veep. Saison 4. Episode 4. Tehran.

15 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Veep

Critiques Séries : Veep. Saison 4. Episode 4. Tehran.

Veep // Saison 4. Episode 4. Tehran.


Pour le moment, Veep était un véritable sans faute cette année et je dois avouer que j’avais hâte de découvrir ce tout nouvel épisode. Le résultat est malheureusement un peu tout autre cette semaine. Cela reste un très bon épisode, mais légèrement en dessous des précédents. Cet épisode est une occasion en or de rappeler que Veep peut aussi être une série géopolitique avec des enjeux certes humoristiques mais qui peut raconter des histoires de ce genre là. Cette histoire permet de mettre Selina au milieu d’une sale histoire. La pauvre, elle n’a vraiment pas de chance. Elle est Présidente des Etats-Unis et à chaque fois qu’elle tente d’entreprendre quelque chose, il lui arrive une tuile. Mais le fait qu’elle est la guigne c’est aussi ce qui rend cette série unique et attachante. Elle repose encore une fois sur des ressorts comiques déjà vu ailleurs mais l’épisode se satisfait pleinement de ça et l’on ne pouvait pas demander mieux de la part de la série. C’est là que Leon apporte forcément son lot d’idées aux personnages et chacun y va de son petit gag, quiproquos ou même de sa petite réplique. Et puis cet épisode permet aussi à Ben et Mike de nous offrir parmi ce qu’ils peuvent faire de plus amusant. Comme à chaque fois mais pas nécessairement comme depuis le début de la saison.

En effet, je trouve un peu dommage de ne pas développer d’autres idées afin de nous offrir quelque chose d’efficace. Le coup de téléphone entre Jonah, Kent, Bill, Catherine et Sue est absolument fabuleux. C’est le genre de scènes que Veep maîtrise à merveille et je dois avouer que je ne m’attendais pas forcément à ce que la série fasse le choix (et réussisse à nous faire autant rire). Mais c’est là que l’on voit que finalement la série a vraiment de quoi nous surprendre. Je ne sais pas trop où est-ce que peut bien aller Veep cette année mais elle tente de nous montrer tous les pans de la Présidence américaine. Un peu comme a pu le faire la première saison de Veep sur la Vice Présidence. Sauf que pour le coup, c’est bien plus intéressant cette année car l’humour est bien mieux maîtrisé. Cet épisode parvient donc à utiliser une fois de plus les relations entre les personnages sans pour autant changer la direction. Le but n’est pas de faire évoluer vraiment la série, seulement de nous faire rire en créant des situations intelligentes entre les personnages. Il se passe pas mal de choses, pas seulement autour des enjeux Leon, Tehran et le reste. Non, le but de la série est aussi de tenter de nous surprendre.

Ben est au sommet de sa forme dans cet épisode, démontrant qu’il peut vraiment nous amuser alors qu’il s’est fait assez discret depuis le début de la saison. Je dois avouer que j’ai aussi beaucoup aimé Brian Huskey (Childrens Hospital) sous les traits de Leon et j’espère que l’on va retrouver les personnages prochainement. La série donne à chaque personnage l’occasion de nous offrir de très bonnes lignes de dialogues hilarantes. Rien que Gary Cole et son « He will be as involved as the rest of us in targeting happy parents after stealing cupcakes about their dead children. » est quelque chose d’assez sympathique. Sans parler d’Amy qui est toujours là aussi pour se retrouver dans les situations les plus cocasses et pas toujours de sa propre faute. Finalement, cet épisode de Veep est tout simplement une petite réussite mais pas autant que les trois premiers épisodes de la saison. Il manque peut-être un petit quelque chose mais ce n’est qu’un grain de quelque chose, je vous rassure. Je me demande comment les scénaristes parviennent à nous surprendre autant et à délivrer des épisodes de qualité chaque semaine. C’est tout de même assez impressionnant la tenue de route de cette série.

Note : 8/10. En bref, encore et toujours du Veep tout craché.

Commenter cet article

Miel-plash 15/05/2015 17:04

Et puis Hugh Laurie quoi ... :D