Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Veep. Saison 4. Episode 6. Storms and Pancakes.

25 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Veep

Critiques Séries : Veep. Saison 4. Episode 6. Storms and Pancakes.

Veep // Saison 4. Episode 6. Storms and Pancakes.


L’arrivée de Hugh Laurie dans l’épisode précédent était une excellente surprise pour moi car en plus d’être passé à côté de la news de casting, j’adore cet acteur et il s’insère à merveille dans l’univers de Veep. Cet épisode tente donc de donner une véritable place au personnage qu’il incarne, le Sénateur Tom James. C’est quelqu’un de populaire, comme promis, qui nous offre les rires dont on avait besoin et qui vole en grande partie la vedette à notre héroïne, la pauvre Selina. Cette dernière a tout de même le chic pour faire les mauvais choix mais bon, cet épisode cherche aussi à nous raconter que tout ce que fait cette série n’est pas forcément mauvais pour Selina. Au fil de cet épisode, on découvre un Hugh Laurie que l’on avait presque oublié. Il est très bon dans le rôle et il n’est donc pas étrange de se dire que cela risque d’évoluer dans la bonne direction très prochainement car la série sait faire ce genre de choses tout simplement. A côté de ça, l’épisode tente aussi de rappeler ce qui s’est passé avec Amy dans l’épisode précédent. En tout cas, le scénario se veut évolutif dans cet épisode, afin de donner l’importance qu’il faut à un personnage comme James et peut-être même plus encore. Car le but n’est pas d’effacer les autres pour autant non plus.

Cet épisode permet aussi de donner un peu plus de place à Jonah et Richard ce qui est une très bonne nouvelle alors que les deux avaient été un peu oublié précédemment. C’est une occasion en or que de mettre ces deux personnages en avant de la sorte. Veep a besoin de ses personnages secondaires afin de ne pas s’encroûter et cet épisode vient donc les placer dans des endroits de choix. Je ne m’attendais pas du tout cependant à ce que la série cherche encore à utiliser ce duo dans le sens où ce qu’ils font est un peu commun et déjà vu mais peu importe, cela permet aussi de rappeler que les autres existent et qu’il n’y a donc pas que Amy ou encore que Selina et James dans une saison qui semble préférer ces trois là aux autres. Jonah et Richard sont en plus de ça des bons clients pour ce qui est des bonnes petites blagues. Par ailleurs, à la Maison Blanche, Ben a un peu de mal et cela se voit. Sa façon d’évoluer au travers de l’épisode est amusante, surtout face à Sue, mais cela manque un peu d’humour à mon goût. Ben est amusant mais pas totalement non plus. Disons que là aussi la série joue une carte un peu facile pour le coup alors qu’il y avait largement de quoi faire, surtout du point de vue d’autres personnages notamment Ericsson.

Finalement, je pense que cette semaine Veep cherche surtout à installer son petit nouveau : Hugh Laurie. Je ne pense pas que ce dernier ait signé pour faire de la figuration et cela se voit tout au long de cet épisode. La série lui donnant de bonnes répliques et de bons moments à jouer, il nous amuser comme il se doit. Cela demande à évoluer et à prendre une forme un peu plus concise dans les prochains épisodes mais le duo avec Selina est terriblement efficace. Il serait maintenant bon de voir James interagir avec les autres personnages et que Veep évite donc la répétition dans le prochain épisode. Ce serait bête de gâcher une saison qui avait si bien commandé. Et puis il y a Gary. Ce dernier est légèrement effacé par le reste du casting cette année. Alors qu’il a toujours été au sommet de son art durant les 3 premières saisons de la série, cette année Veep n’a de cesse de le caser au second plan. A mon grand damne car j’aurais trouvé inspiré que la série cherche justement à utiliser notre héros de la bonne blague de façon beaucoup plus judicieuse. C’est un élément essentiel de la série que Veep n’a jamais sur-exploité alors qu’il a souvent été mis en avant.

Note : 6.5/10. En bref, une introduction à James sympathique mais qui aurait peut-être mérité de mettre en avant aussi d’autres personnages.

Commenter cet article