Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 4. Episodes 17 et 18.

30 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

Critiques Séries : X-Files. Saison 4. Episodes 17 et 18.

X-Files // Saison 4. Episodes 17 et 18. Tempus Fugit (Part 1) / Max (Part 2).


Un avion qui se cache, c’est aussi devenu quelque chose d’important dans X-Files avant de l’être dans Fringe. D’ailleurs, la série de J.J. Abrams m’a été rappelé lors de la scène de l’avion dans « Tempus Fugit » car elle ressemblait légèrement à ce que « The Transformation » (1.13 de Fringe) avait pu faire avec la transformation d’un jeune un peu agité en une créature étrange et hideuse). Mais ce double épisode est brillant car il permet de nous plonger en plein dans la mythologie de la série. Du début à la fin de ce double épisode on est fasciné par ce que la série nous raconte et la façon dont l’univers extra-terrestre prend une place aussi importante. Ce n’est pas la première fois que X-Files tente de brouiller les pistes. On se souvient encore de cet épisode de la saison 1 il me semble où Mulder pense avoir trouvé le corps d’un extra-terrestre alors que ce ne serait pas du tout le cas. Chris Carter et Frank Spotnitz, responsable de ce double épisode se rapprochent ici un peu plus de ce qui fait le coeur même de X-Files, sans pour autant y mettre toute la mythologie de la série (l’homme à la cigarette, et j’en passe). La saison 4 est l’une des saisons les plus intéressantes car elle ose poser les bonnes questions sur les petits hommes verts et toute la conspiration gouvernementale, tout en gérant aussi un aspect complètement différent : la santé de Scully.

« Tempus Fugit », la première partie, est un épisode dont je me souviens, en grande partie grâce au cold-open. Il y a des tas de choses dont je ne me souviens pas dans X-Files mais il y a des ouvertures d’épisodes qui sont mémorables et celle-ci en fait partie. C’est d’ailleurs l’une des scènes qui m’a probablement le plus marqué (sans compter la fin de l’épisode quand Mulder se retrouve sous l’eau et pense avoir trouver une preuve de l’existence extra-terrestre). C’est ce genre de scènes qui rendent des épisodes mémorables et c’est forcément ce qui fait aussi le succès de cette série, nous donnant envie de nous rappeler de certaines scènes. Le crash de cet avion est quelque chose d’étrange dans le sens où tout semblait bien se passer jusqu’à ce qu’un évènement étrange arrive et brouille tout. L’épisode ne nous dit pas grand chose et pourtant, le tout est fascinant. L’introduction de l’épisode n’est peut-être pas la meilleure de l’histoire de X-Files (quoique, elle doit se battre pour cette première place assez facilement), cet épisode veut continuellement nous rappeler que la mythologie de la série peut toujours nous surprendre. Tout au long de l’heure et demie que dure ce double épisode, on n’est plus face à une série mais face à un film.

On retrouve dans cet épisode un personnage familier à l’univers de X-Files. Vous ne vous en souvenez peut-être pas et pourtant, Max, celui qui avait été enlevé par des aliens et qui était victime d’épilepsie est un personnage que l’on avait déjà rencontré dans « Fallen Angel » lors de la première saison. Il est assez étrange de voir Max avoir une conclusion aussi étrange et pourtant, cela fonctionne très bien. De plus, tout ce que cet épisode parvient à faire est fascinant car le twist autour de ce fameux sac est quelque chose à quoi je ne m’attendais pas du tout et pourtant… Je ne me souvenais pas vraiment de Max (et encore moins du fait qu’il avait une soeur) mais peu importe, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important. Le fait est que X-Files veut créer un lien avec le passé (et notamment la première saison), rappelant que la croyance en une vie extra-terrestre doit perdurer et que chacun des gens que l’on peut rencontrer qui pensent comme Mulder, en la vie extra-terrestre est quelque chose de fascinant. Mulder et Scully passent énormément de bons moments ensemble au travers de ces deux épisodes. L’un des plus jolis se déroule à la fin de « Max ». Alors que Scully et Mulder regardent les étoiles, la scène a presque une symbolique qui fait mouche.

L’autre bonne scène entre ces deux personnages se déroule dans le premier épisode des deux alors que Mulder emmène Scully à diner pour son anniversaire et lui donne un médaillon commémorant Apollo 11. Ces deux épisodes sont iconiques et n’avaient pas besoin de rappel d’autres histoires du gouvernent (l’homme à la cigarette par exemple, il n’était pas indispensable ici et Chris Carter et Frank Spotnitz ont fait attention à ne pas l’intégrer histoire de ne pas trop en faire sur les bords). C’est souvent que les double épisodes dans X-Files sont à vivre comme de petits films, hors du reste, et c’est d’autant plus vrai avec celui-ci, probablement l’un des meilleurs de toute l’histoire de X-Files (sans déconner, j’ai pris un véritable pied, loin de ce double épisode sur la conspiration russe au début de la saison qui était décevant dans sa seconde partie malgré tout ce qu’il y avait à raconter). Pour la petite anecdote, Chris Carter voulait faire revenir Scott Bellis (qui incarne Max) depuis bien longtemps dans la série. Ils ont même pensé lui donner le rôle d’un agent du FBI dans un précédent épisode après « Fallen Angel » sauf qu’ils ont pensé qu’il serait trop facilement reconnaissable et ont donc abandonné l’idée. Certains fans aiment énormément le personnage de Max Fenig et ont même trouvé un anagramme avec ce nom : XF Enigma.

A vous de penser ce que vous voulez mais cela colle plutôt bien au personnage. Du côté de la seconde partie, « Max », la série garde encore une fois la même ligne de conduite et la même façon de fabriquer son action. C’est jouissif du début à la fin car en plus de voir les derniers moments de Max, on se concentre vraiment sur l’enquête et les mystères que cela peut induire. Mulder et Max sont un peu les mêmes personnes, sauf que l’un est agent du FBI et l’autre a voulu se donner corps et âme pour trouver des réponses à ce qu’il cherche (mais Mulder est plus malin, il a plus de choses d’accédé à des choses classées secret défense avec son titre d’agent du FBI mais peu import). En tout cas, on sent que la volonté ici est de nous poser des questions et pas nécessairement de répondre à ces questions. Au fond, on se rend rapidement compte que ce double épisode n’avait pas nécessairement besoin d’être divisé en deux parties et pourtant, on nous occupe durant l’heure et demie sans problème. Les scénaristes ont cette particularité, de parvenir à nous surprendre à chaque nouvel épisode qui passe.

Note : 10/10 et 10/10. En bref, un double épisode dont je me souviens comme si c’était hier et qui utilise à merveille la paranoïa ambiante et l’existence potentielle d’une vie extra-terrestre.

Commenter cet article

Charles 16/08/2015 17:09

Petite erreur cependant:
Frank est assis à la place 13F (dit par Mulder), or dans tous les avions, le numéro est banni, comme dans les hotels.

PINKMAN 30/05/2015 20:30

Ah oui...cette Saison 4 est génial.

Il y a que la 7 qui m'a un peux décu, la S8 a ma grande surprise est une des meilleur de la série (et oui meme si Mulder est absent....la moitié des épisodes...sa va), remplacer par le trés bon Robert Patrick et Gillian Anderson qui livre sa meilleur prestation de la série.

La dernière saison est THE grosse déception, mis a part un épisode ici et la...le reste eurk.

delromainzika 30/05/2015 21:28

Pour moi, les préférés ca doit être les 2, 3 et 4.