Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grey’s Anatomy : Départ pour un nouveau départ

3 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

Grey’s Anatomy : Départ pour un nouveau départ

Grey’s Anatomy // Saison 11. Episodes 22 et 23. She’s Leaving Home (Part 1 & 2).


En voilà un double épisode très important. Il faut dire que l’épisode précédent était particulièrement important dans l’histoire de Grey’s Anatomy. En effet, sans cet épisode, je trouve que la série n’aurait probablement pas pu faire le deuil de Derek correctement. Cet épisode permet de montrer les conséquences de la mort de Derek dans l’univers de la série. Ce sont des conséquences très importantes et surtout mises en scène de façon très intelligente. Je ne m’attendais pas forcément à ce que la série aille dans cette direction mais je suis forcé de constater que le résultat est bel et bien au rendez-vous. « She’s Leaving Home » est l’occasion de se concentrer sur chacun des personnages qui a connu Derek et même si le double épisode ne veut pas vraiment faire revenir d’audiences gloires passées de la série afin de rendre un dernier hommage à Derek, je pense que ce n’est pas ce qu’il y a de plus important. A l’issue de cet épisode je me suis rendu compte que finalement le plus important ce n’était pas un hypothétique retour de Cristina ou encore de Addison mais plutôt de tout ce qui peut arriver autour des personnages. Le but est aussi de voir les conséquences sur la soeur de Derek. Amelia est en train de devenir un personnage clé de Grey’s Anatomy et je n’en serais pas déçu.

Je trouve que c’est justement l’un des meilleurs personnages de la série actuellement et l’un des personnages qui a le plus de potentiel d’évolution. Avec la mort de Derek, l’émotion coule à flot (à la fois pour elle mais aussi pour le téléspectateur, qui ne peut rester insensible à ce qui se passe à l’écran). Cet épisode a beau ne pas être ce que Grey’s Anatomy a fait de plus tire-larmes, notamment car l’épisode ne semble pas vouloir l’être, on ne peut contenir son émotion. C’est assez fou de voir à quel point les scénaristes prennent forcément le temps de développer un peu plus l’univers de Grey’s Anatomy et comment ils parviennent à faire des tas de choses assez intelligentes. En tout cas, Meredith de son côté doit continue sa vie sans l’homme de sa vie. Elle a des enfants et l’épisode s’appuie alors sur tout un tas de flashbacks qui reviennent sur le passé de ce couple si merveilleux. Car oui, c’était un couple magnifique qui a eu ses hauts et ses bas mais qui a toujours su rester lui-même. Derek est mort mais il reste encore présent dans le coeur de tous car il influence énormément ce qui se passe dans la vie des autres au travers de l’épisode. L’épisode cherche à montrer les conséquences sur plusieurs mois de ce que l’on a vu dans l’épisode précédent. La façon dont Grey’s Anatomy joue avec le temps est un autre élément important et fort.

Ce n’est pas la première fois que la série utilise à sa façon le temps afin de gérer les conséquences d’un drame. On a déjà pu le voir avec l’épisode du crash d’avion ou encore la mort de George. C’était des façons comme d’autres de démontrer que l’on peut mourir et que la vie doit suivre son cours. On tente de nous le montrer une fois de plus mais avec des conséquences complètement différentes. L’épisode n’est pas celui de Meredith non plus. Cette dernière décide de prendre du temps pour elle, pour réfléchir car après ce qui s’est passé, elle a besoin de se retrouver et de tenter de faire son deuil proprement à sa façon. L’évolution de Meredith cette année a permis de remettre Meredith au centre de Grey’s Anatomy. C’est elle autour de qui a débuté l’histoire et c’est forcément elle qui conclura la série car personne d’autre ne peut conclure la série. Elle est devenue à nouveau un personnage imposant et surtout par le flot d’émotions qu’elle peut apporter. Mais ce qui est aussi intéressant c’est le fait que la mort de Derek a des conséquences parfois peut-être légèrement insignifiantes sur la vie de chacun mais cela peut aussi prendre des proportions énormément. Alex tente d’entrer en contact avec Meredith alors qu’au fond Alex n’était pas forcément le plus proche d’elle qu’il soit.

L’évolution d’Alex cette année est un autre élément décisif mine de rien. April de son côté fait un choix que Jackson ne comprend pas vraiment. Là aussi c’est une façon comme une autre de montrer qu’il faut vivre sa vie plutôt que de se voiler la face. La série continue aussi de nous démontrer qu’elle a énormément de choses à faire du point de vue d’autres personnages comme Ben et Bailey qui vont devoir se poser une question importante pour leur avenir. Il y a toujours l’excuse de la mort de Derek qui revient sur le devant de la scène. D’un point de vue purement médical, cet épisode tente là aussi de nous offrir quelque chose mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus important. Jo a beau être sur le devant de cette scène là, je préfère largement toutes les conséquences de la mort de Derek. Le fait que Meredith s’éloigne de Seattle est là aussi une occasion pour Grey’s Anatomy de faire un véritable bilan du couple maintenant séparé par la mort (et donc le cours immuable de la vie). Grey’s Anatomy n’a eu de cesse de rappeler que la vie n’était pas éternelle au fil des années et la mort de Derek n’est qu’une nouvelle pierre à l’édifice. Restons sur cette magnifique reprise de Chasing Cars, l’un des plus beaux moments de l’épisode.

Note : 9/10. En bref, un épisode classique mais magnifique.

Commenter cet article

Gregh 03/05/2015 19:49

très bel épisode. Par contre, c'est un seul épisode 22 qui dure 1h20 et non un double épisode... :)