Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 28 - Girls (Saison 4)

29 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2014-2015

[CLASSEMENT] - 28 - Girls (Saison 4)

La saison 4 de Girls est une assez bonne surprise dans son ensemble car elle a su complètement redéfinir l’univers de la série. Au début de la saison, on assiste au départ d’Hannah pour de nouvelles aventures. Elle quitte son appartement, laisse son petit ami, afin de suivre une formation d’écriture. Car pour elle il est temps d’enfin aller de l’avant dans sa vie et de ne pas constamment stagner. Il faut qu’elle écrive son livre, celui qu’elle veut écrire depuis longtemps et elle ne peut pas le faire sans s’échapper de cette ville, New York, qui est en train de la manger toute crue. La saison 3 servait de prémices alors que Hannah était de plus en plus déprimée et se rendait compte du fait qu’elle n’avait plus vraiment de points communs avec ses amies. L’amitié est quelque chose qui peut parfois changer au fil des années, des changements professionnels et autres. C’est pour cela que Girls a voulu montrer à quel point ces femmes n’avaient que peu de points en commun lors de leur voyage dans les Hamptons. Cette année, en éloignant durant une bonne partie de la saison Hannah de New York, la série se réinvente mais casse aussi ce qu’elle avait pu créer au fil des années. C’était un risque à prendre qui va globalement être réussi jusqu’au retour à New York, tant attendu qui est probablement ce qu’il y a de plus intéressant dans cette saison.

En effet, durant les escapades d’Hannah dans l’Iowa elle se fait rattraper par son passé, par Elijah qui va finalement lui rappeler New York, la distraire de son réel objectif sans compter sur Marnie avec qui elle tente de garder contact sur Skype sans véritable de succès car Marnie a aussi une vie à vivre et elle n’a plus le temps. La relation entre Hannah et Elijah s’était brisée à un moment où justement la série avait besoin de créer de la tension autour de ce personnage lors de la saison 2. Son retour à plein temps ici était judicieux afin de rappeler que parfois l’amitié c’est aussi des retrouvailles après une grosse brouille. C’était mignon comme tout. Le retour d’Hannah à New York est vécu comme un coup de massue pour le personnage. Un coup de massue judicieusement préparé. Elle n’a plus son appartement et Adam s’est trouvé une nouvelle petite amie, Mimi Rose que l’on a tous envie de détester mais qui donne aussi envie de dire à Hannah : fuis tant qu’il est encore temps ! Ce qu’elle ne peut se résoudre à faire car elle aime trop Adam. La relation entre ces deux là est très complexe, surtout que dans la saison cela évolue de façon assez intelligente. J’ai bien aimé Mimi Rose dans le sens où c’est un personnage détestable au possible, rivalisant avec la Hannah des débuts et son coton tige. Hannah tente de se rebeller à sa façon.

C’était sincère et fort, jusqu’à la fin de la saison où tous les enjeux lancés au début de la saison se retrouvent complètement chamboulés. J’aime bien quand une série veut proposer de nouvelles choses et l’année prochaine, la série va devoir encore se creuser les méninges afin de ne pas laisser les personnages au même endroit. Marnie de son côté va aussi connaître les désillusions. C’est fait de façon assez intelligente là aussi et Marnie se retrouve alors beaucoup plus touchante. Je ne m’attendais pas du tout à ce que le personnage évolue de cette façon mais Lena Dunham a su réellement quoi faire de cette saison de transition, qui met les personnages face à leurs actes et quelque chose de beaucoup plus adulte. Hannah avait cependant grandi l’an dernier, prenant conscience de ses besoins, avant de retrouver à la fin de la saison ses mauvaises habitudes beaucoup plus enfantines (même si l’on ne peut nier le fait que Hannah conserver un peu de maturité, un peu quoi). Jessa est légèrement oubliée même si j’ai beaucoup aimé les scènes qu’elle va partager avec Adam cette année. C’était drôle et léger, histoire de nous échapper un peu de l’enfer que vit Hannah dans l’Iowa. Et puis il reste Shoshanna. J’ai du mal à le projeter à chaque fois avec ce personnage. Il n’y a pas grand chose à raconter sur elle et cette année, bien qu’elle tente, continue ses aventures professionnelles toujours malheureuses.

Commenter cet article