Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Deep Web, derrière Internet

6 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Deep Web, derrière Internet

Deep Web // De Alex Winter. Avec Cindy Cohn, Joshua L. Dratel et Andy Greenberg.


Je pense que beaucoup d’entre vous avez déjà entendu parler du Deep Web, cet Internet caché avec lequel on peut acheter de la drogue, commander un meurtre et bien d’autres choses encore plus effrayantes dans l’anonymat le plus total (enfin, pas toujours étant donné que les grandes agences d’enquête internationale sont sur le sujet). Alex Winter, déjà à l’origine du documentaire Dowloaded sur l’histoire du téléchargement illégal (notamment avec l’apparition de Napster et l’impact que cela a eu sur nos habitudes de consommation). Ici, il tente encore une fois de parler d’Internet mais d’une face beaucoup plus cachée. Si l’enquête qu’il y a derrière Deep Web, voulant nous raconter les dessous de l’affaire Silk Road, du fameux Dread Pirate Roberts (DPR) ou encore de Ross Ulbricht qui avait été arrêté il y a quelques temps, accusé d’être le fameux DPR. Le Deep Web est une technologie (presque) intraçable qui permet à quiconque comme vous et moi, d’acheter tout un tas de choses comme de la drogue ou des choses bien plus glauque comme un bébé que l’on aurait envie d’adopter. Mais peu importe, l’histoire de Deep Web se décompose en deux parties.

Un documentaire qui explore la montée en puissance d’un nouvel Internet ; décentralisé, crypté, dangereux et au delà des lois.

La première partie du documentaire n’est pas la plus intéressante quand on connaît déjà comment le Deep Web fonctionne. J’ai beau ne jamais avoir été déçu, je sais tout ce qu’il y a à savoir sur la bête. C’est une façon de nous introduire le sujet, de nous raconter ce que l’on peut trouver, pourquoi le Deep Web a été créé (et surtout pourquoi les dérives ont commencé), l’intérêt qu’il y a derrière le trafic de drogue sur le Deep Web (voulant briser le trafic de drogue qu’il y a dans la rue) et les enjeux qu’il y a aussi derrière pour les pouvoirs publics et le gouvernement. C’est sans compter sur le fait que Deep Web veut aussi nous dire comment les transactions se font (avec les Bit Coin, encore quelque chose dont je sais déjà suffisamment d’informations pour ne pas avoir envie de le coltiner une nouvelle introduction). Du coup, cette première partie du Deep Web pour les nuls m’a un peu déçu. Je m’attendais à quelque chose de légèrement différent, peut-être même d’un poil plus intéressant. Mais bon, je ne peux pas en vouloir à Alex Winter qui a voulu probablement rendre son histoire accessible. La seconde partie est la plus intéressante alors que le documentaire ne se transforme pas en histoire pour les nuls mais en récit de faits divers.

On nous raconte alors l’histoire de Ross Ulbricht qui était en apparence quelqu’un de normal qui vivait une vie tout aussi normale. Mais il s’est retrouvé au milieu de l’affaire Silk Road. Le film vient alors poser des questions : innocent ou bien coupable ? Telle est la question que Deep Web veut nous poser et sincèrement, j’ai trouvé ça assez réussi dans son ensemble. C’est surtout très instructif sur l’affaire et j’ai trouvé que cela permet aussi de raconter des choses dont on n’entend pas nécessairement parler tous les jours. L’approche est aussi assez neutre alors que Alex Winter tente de donner la parole à tout le monde afin que le spectateur puisse se faire sa propre idée (même si bon, il penche un peu plus du côté de Russ mais peu importe. C’est aussi une façon de parler de l’acharnement du gouvernent afin de pouvoir venir à bout de cette histoire, celle du DPR. On découvre aussi que ce pseudo vient du film The Princess Bride. Finalement, en restant assez concis, le film parvient à séduire en partie par son contenu. Visuellement, c’est cependant assez faible. On est bien loin de pas mal de jolis documentaires comme par exemple Citizen Four sur Snowden.

Note : 5/10. En bref, surtout pour l’histoire de Ross Ulbricht, le reste ressemble un peu au Deep Web pour les Nuls.

Date de sortie : Directement en VOD

Commenter cet article