Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Un Moment d'Egarement, amour de vacances

27 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Un Moment d'Egarement, amour de vacances

Un Moment d’Egarement // De Jean-François Richet. Avec Vincent Cassel, François Cluzet et Lola Le Lann.


La bande annonce de Un Moment d’Egarement me vendait une comédie française basique sur fond de vacances. On en a déjà eu un tas cette année (Entre Amis notamment) sauf que ce n’est pas vraiment ce qu’est Un Moment d’Egarement. Ce qui m’a frappé avant tout avec ce film c’est le fait que Lisa Azuelos a compris la génération d’aujourd’hui. Elle l’avait déjà prouvé dans LOL et elle le prouve encore une fois ici. Elle n’est pas très bonne pour parler de relations adultes (Une Rencontre était très médiocre) mais elle sait parler de relations beaucoup plus adolescentes et en l’occurrence ici le fameux amour de vacances. Sauf eu pour le coup, l’amour de vacances ici est un père de famille, qui a 45 ans et qui se trouve aussi être le père de sa meilleure amie (et du meilleur ami de son père). C’est compliqué au départ mais en fait c’est très simple et très bien développé tout au long du film. Les répliques adolescentes, l’incapacité des parents à comprendre une génération qui les dépasse, etc. Tout cela, Un Moment d’Egarement le fait de façon très fluide et intelligente. De ce fait, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Le seul truc c’est que comme un amour de vacances, ce film on ne le retient pas forcément comme un film à voir absolument.

Antoine et Laurent, amis de longue date, passent leurs vacances en Corse avec leurs filles respectives : Louna, 17 ans et Marie, 18 ans.  Un soir sur la plage, Louna séduit Laurent.
Louna est amoureuse mais pour Laurent ce n'est qu'un moment d'égarement... Sans dévoiler le nom de son amant, Louna se confie à son père qui cherche par tous les moyens à découvrir de qui il s'agit...
Combien de temps le secret pourra-t-il être gardé ?

Un Moment d’Egarement est avant tout un remake du film du même nom réalisé par Claude Berri (1977) avec Jean Pierre Marielle et Victor Lanoux. Ce n’est pas étrange que ce film soit produit par Thomas Langmann qui se trouve être le fils du réalisateur du film original. Etrange par ailleurs de voir Jean François Richet (Assaut sur le central 13, Mesrine) se tourner vers un cinéma beaucoup plus tendre et comique. Il laisse alors tomber une bonne partie de ses thèmes de prédilection avec de nous offrir un film qui pose une vraie question sur les relations entre des jeunes filles et des hommes plus âgés. Ce n’est pas nouveau et je pense que cela peut arriver à n’importe qui (peut-être pas avec un si gros écart d’âge) mais Un Moment d’Egarement parvient aussi à poser la question de l’innocence, de la jeunesse qui ne prend pas la sexualité comme quelque chose de très sérieux mais juste comme une certaine forme d’amusement ou bien d’engagement amoureux, etc. Il y a pas mal de sujets qui sont toutes très bien exploités dans ce film et je dois avouer que je ne m’y attendais pas du tout. Lisa Azuelos était la scénariste parfaite pour adapter le film original avec les mots des adolescents de nos jours. Il y a quelques répliques amusantes (notamment grâce à Marie, la plus âgée des deux filles, ou encore le « C’est qui cette grosse pute? » de Louna).

Côté décor, la Corse c’est magnifique. On veut nous vendre ces paysages que magiques et c’est ce qui se passe. On se sent libre devant ce film et à aucun moment je n’ai eu envie de partir de la salle (contrairement à Entre Amis qui m’avait surtout donné envie de me taper la tête contre les murs). Le casting est assez réussi. Vincent Cassel est mignon comme tout en homme un peu perdu entre ce qui se passe avec Louna et tout le reste. Et François Cluzet fait du François Cluzet. Cela a beau être un peu facile d’utiliser cet acteur souvent dans ce registre là mais ça fait mouche à chaque fois et son histoire de sanglier a beau sortir complètement du cadre, c’est finalement quelque chose qui va délivrer une bonne petite partie de rigolade. Le film ose même tuer des animaux de compagnie à l’écran. Le film ne se frotte pas forcément à trop de questions non plus mais globalement, Un Moment d’Egarement est un divertissement estival que je n’avais pas du tout vu venir. Le scénario est soigné, le conflit de génération assez bien traité et cela permet de voyager avant l’heure dans l’une des régions les plus magnifiques de France. Que demander de plus. Un Moment d’Egarement pourrait être la surprise de l’été.

Note : 7/10. En bref, une agréable petite comédie française estivale qui en plus de ça parlera aux jeunes.

Commenter cet article