Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Aquarius. Saison 1. Episodes 5 et 6.

2 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Aquarius

Critiques Séries : Aquarius. Saison 1. Episodes 5 et 6.

Aquarius // Saison 1. Episodes 5 et 6. A Change Is Gonna Come / A Whiter Shade of Pale.


Aquarius est proche de ce que j’aurais probablement pu espérer voir sur Netflix. C’est une série qui ne se consomme pas de semaines en semaines mais plutôt à la façon d’un binge-watch d’épisodes en épisodes. Du coup, le fait que Aquarius se consomme plus par lots d’épisodes est une occasion de nous plonger dans l’univers des années hippie, de Charles Manson, de façon probablement plus efficace qu’une série classique qui aurait dérivé très rapidement dans le cop show classique avec des cas de la semaine encore et encore. Je trouve intéressant que NBC ait parié sur cette série (et surtout qu’elle ait offert toute la saison le lendemain de la diffusion des deux premiers épisodes). Je ne pense pas que cela affectera beaucoup les audiences de la série sur les prochaines semaines si les téléspectateurs ont été séduits, mais ce sera intéressant de voir si cela va jouer dans le potentiel renouvellement (ou non) de la série. Pour ce qui est de ces deux épisodes, je ne m’attendais pas du tout à la scène finale de l’épisode 1.05 où Hodiak débarque chez Charles Manson, le défi et va se mettre à le tabasser. La façon dont cette scène débarque est surprenant car l’on a l’impression que Hodiak pourrait bien le tuer.

Mais l’on sait pertinemment que dans Manson il n’y a pas d’Aquarius. Il en va de même sans Hodiak (car un flic qui tue quelqu’un, c’est forcément quelque chose qui ne pourrait pas lui permettre de garder son boulot). Mais au delà de ça, cet épisode permet d’installer Shafe un peu mieux dans le clan Manson. Shafe va arriver plus facilement à s’intégrer et surtout à gagner sa place et la confiance de Manson (même si dans l’épisode 1.06 il va devoir aussi commencer à faire profil bas dans sa relation avec Hodiak afin de justifier sa place auprès de Manson et qu’il ne devienne donc pas rapidement repérable. Ces deux épisodes fonctionnent très bien l’un avec l’autre comme les causes et les conséquences. Avant tout, « A Change is Gonna Come » est un épisode qui permet de retrouver Emma alors qu’elle revient chez ses parents mais encore plus déboussolée qu’elle ne l’était auparavant. Et à côté, Hodiak se retrouve avec une affaire impossible à terminer qui lui donne du fil à retordre. Mais l’histoire de Hodiak n’est pas la plus importante qu’il soit dans Aquarius. L’une des choses les plus intéressantes d’Aquarius (et l’une des meilleures utilisations des années 60) est le fait qu’elle raconte l’histoire différemment de ce que j’avais imaginé au départ.

Par moment, j’ai l’impression de retrouver une vraie ambiance de film noir et ma fascination pour le genre (qui ne donne pas toujours de bons résultats ni au cinéma ni en série - la dernière tentative que j’ai en tête c’est Mob City et c’était assez sympathique sans pour autant être ce que j’ai vu de plus intéressant dans le genre -). Puis il y a Charmain. Cette dernière est tout de même l’un des personnages féminins les plus intéressant d’Aquarius. Bien plus qu’Emma qui est pourtant un poil mieux mise en avant. Mais justement, le fait est que Charmain est un personnage fort. Une femme qui n’a pas envie d’être prise pour quelqu’un d’inférieur dans un monde de flics qui n’ont pas toujours envie de faire confiance à des femmes car ils pensent qu’elles n’ont peut-être pas le même talent qu’eux. Après l’excellente scène finale de l’épisode 1.05, je dois avouer que je ne savais pas trop quoi attendre de l’épisode suivant si ce n’est Manson qui prend enfin conscience de l’expérience d’Hodiak. Ce dernier a fait une bêtise puisque désormais il va être la cible de Manson et ce dernier ne va probablement redoubler devant aucun effort pour se venger de s’être fait autant humiler. A côté, Shafe est en train de s’éloigner en partie d’Hodiak. C’est intéressant la façon dont les deux personnages sont séparés par le besoin de se protéger pour l’un et le besoin de protéger l’autre pour l’autre.

Shake peut maintenant être comme une sorte de confident pour Manson alors qu’au départ il n’était rien de tout ça. Il y a des scènes assez prenantes, comme celle où Manson est allongé sur une chaise longue sous arbre et qu’il fait le bilan avec ses hommes de main de ce qu’ils ont appris sur Hodiak et du reste. Au fond, Aquarius vient de prouver ici qu’elle a largement de quoi nous surprendre encore et surtout, de quoi faire pour nous donner envie d’aller au delà. L’exploration de l’univers policier n’est pas le seul intérêt car il y a aussi tout ce qui tourne autour des personnages qui me plaît, ce côté un peu soap mais pas totalement non plus. D’ailleurs, la scène entre Hodiak et Charmain à la fin de l’épisode était très solide. Sans être brillante elle était ce que j’attendais de la part de cette série et parvient même à me surprendre.

Note : 7/10. En bref, deux solides épisodes sur les causes et conséquences.

Commenter cet article