Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Aquarius. Saison 1. Episodes 9 et 10.

6 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Aquarius

Critiques Séries : Aquarius. Saison 1. Episodes 9 et 10.

Aquarius // Saison 1. Episodes 9 et 10. Why / It's Alright Ma (I'm Only Bleeding).


« Why » est l’un des épisodes les plus intéressants de Aquarius et pourtant, ce n’est pas nécessairement celui qui est le plus centré sur l’histoire des personnages principaux alors que Charmain est presque tuée dans une embuscade dans un diner alors qu’elle prend un déjeuner avec ses collègues. J’ai beaucoup aimé cet épisode pour sa première partie et la façon dont il met Charmain au milieu d’une embuscade vicieuse comme tout pendant que la série nous montre ce qui a pris à Hodiak pour complètement dépasser la limite qu’il n’aurait jamais dû franchir. Aquarius n’a eu de cesse de nous raconter au fil des épisodes ce dont Hodiak est capable afin d’arrêter Manson. Mais l’on va découvrir dans ces deux épisodes un Hodiak encore plus perdu que jamais, au bord d’un gouffre qu’il va être très difficile de surmonter. Mais c’est justement ce qui est intéressant dans cet épisode. On n’est pas surpris par les actions de notre flic héros, surtout que cela n’a de cesse d’appuyer pour lui sur le bouton audestruction (et pas dans le bon sens du terme). Comme quand il a attaqué Manson et l’a presque tué. Il est capable de tout un tas de choses qui pourraient lui aussi lui être fatales. Et ici il est intéressant de voir Charmain qui tente d’être respectée de tous au boulot, qui se retrouve coincée au milieu d’une affaire ignoble.

On peut donc se demander pour elle : est-ce que c’est ce dont elle a envie de faire partir ou bien est-ce suffisant qu’elle soit acceptée par ses coéquipiers. C’est quelque chose d’intéressant car Charmain n’a de cesse de vouloir être une flic comme les autres mais au milieu de l’action dans cet épisode elle n’est pas toujours à son aise. La façon dont elle raconte ce qui s’est passé en fermant les yeux est terrible et rappelle encore une fois que le métier de flic est quelque chose que l’on ne choisit pas à la légère. Tout au long de l’épisode, Charmain va découvrir que ce n’est pas facile et elle va même être sous pression afin de mentir sur son témoignage. C’est donc un épisode assez solide dans son ensemble, probablement l’un des plus intéressants, mettant au centre de son histoire un bon épisode comme elle afin de développer l’univers d’Aquarius de façon légèrement différente. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela soit fait dans ce sens là et de cette façon mais je ne peux que saluer les scénaristes qui ont au moins eu le courage de tenter de sortir un peu des rangs afin de faire quelque chose avec un personnage qui n’était pas destiné à devenir une héroïne.

Dans le second épisode de cette salve, Aquarius revient à ce qu’elle fait depuis le début. On retrouve donc un peu plus des histoires de Manson et de ce que cela peut impliquer pour lui. Il y a quelque chose de terrible là dedans mais qui est d’autant plus fascinant pour l’univers d’Aquarius. En effet, la série donne de plus en plus de place à la folie ambiante qui règne dans la vie de Manson. Après le cliffangher de fin de l’épisode 1.08, la série devait donnant à Shafe l’occasion de rappeler qu’il est sous couverture et qu’il doit donc prouver sa loyauté constamment. C’est quelque chose qui m’a beaucoup plu et qui en plus de ça fonctionne même très bien. Shafe sous couverture est une bonne intrigue même si par moment je me demande comment il arrive encore à garder le cap car avec tout ce qu’il peut fait d’horrible, personnellement je ne sais pas si j’aurais tenu la bonne barre. Je trouve cependant dommage que la série hésite encore un peu à plonger dans la sexualité un peu débridé de Manson alors que l’on passe plus de temps sur des aspects plus psychologiques de la vie du personnage. A mon humble avis, Aquarius avait besoin d’un personnage comme celui-ci pour évoluer, mais il faudrait le mettre un peu plus en danger que ça.

Je sais bien que Aquarius doit aussi suivre la véritable histoire de Manson afin de ne pas dénaturer la vérité connue de beaucoup de gens. Personnellement, j’ai découvert tout un tas de choses sur Manson au fil des épisodes (et des recherches que j’ai pu faire en parallèle afin de voir si tel ou tel élément que j’ai vu à l’écran colle avec la réalité). C’est quelqu’un de fascinant et je comprends ce qui s’est passé à cette époque autour de sa personnalité charmante et de son aura que tout le monde voulait toucher ou en tout cas voulait approcher. Finalement, la série démontre avec son approche qu’elle a énormément de choses à nous raconter et surtout qu’elle sait ce qu’elle veut de ses personnages. La descente aux enfers de Hodiak est l’un des aspects les plus amusants (rien que la scène où il hallucine devant la porte était hilarante). Rafael Yglesias (From Hell) démontre son goût pour la folie et la psychologie des tueurs (il a déjà écrit sur Jack l’Eventreur).

Note : 8/10 et 7/10. En bref, deux solides épisodes à nouveau.

Commenter cet article