Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Beauty and the Beast. Saison 3. Episode 1.

14 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Beauty and the Beast

Critiques Séries : Beauty and the Beast. Saison 3. Episode 1.

Beauty and the Beast // Saison 3. Episode 1. Beast of Wall Street.


Cela fait presque un an que l’on n’a pas eu d’épisodes de Beauty and the Beast et le temps se fait long. La saison 2 avait de gros défauts et notamment celui de ne pas toujours savoir comment prendre son couple de héros. Doivent-ils être ensemble ou doit-on encore faire durer le suspense ? La série n’a eu de cesse de faire tout un tas de choses dans ce sens là, des tas de petites errances en tout genre qui lui allaient plutôt bien parfois et à d’autres moments qu’il était difficile à cerner. Avec ce premier épisode, il est avant tout question de nous remettre dans le bain plutôt que de réellement nous introduire lourdement quoi que ce soit. Du coup, la série donne énormément de place à la relation entre Cat et coincent alors qu’ils peuvent enfin se concentrer sur leur amour et leur futur. La demande en mariage de Vincent, que Cat accepte, à la fin de l’épisode est un moment que j’attends depuis un sacré bout de temps. Beauty and the Beast avait besoin de le faire au début de la saison 3 afin que l’on assiste au mariage cette année et surtout que l’on ne passe pas des années à créer de la distance entre deux personnages qui n’ont qu’un besoin : être ensemble. Mais justement, la série va voulu maintenant se concentrer sur ce que cela peut imposer à chaque des personnages d’être en couple avec l’autre.

Maintenant qu’il n’y a plus Muirfield, de beasts ou encore de chasses à l’homme, Beauty and the Beast peut prendre un chemin un poil plus sain. Enfin, on sait que de toute façon il ne peut pas ne plus y avoir de beasts mais la série ne semble pas en faire son besoin primaire dans cet épisode. Au contraire, leur amour va être au centre alors qu’il sera testé avec de nouvelles menaces qui apparaissent. C’est déjà un fil rouge qui semble nous être introduit de façon assez simpliste sans passer par quatre chemins. Ils vont alors apprendre que des victimes innocentes sont utilisées afin de tester les limites de l’impossible. Cat et Vincent vont découvrir qu’il y a une conspiration derrière tout ça et que cela dépasse leur entendement. En tout cas, de ce point de vue là, c’est une introduction un peu facile que vient nous proposer Beauty and the Beast mais de toute façon, on sait qu’il faut avant tout se remettre dans le bain. Cet épisode fait un travail assez efficace de ce point de vue là alors que dès les premières minutes de l’épisode on comprend où l’on est, d’où l’on vient et ce que l’on va probablement s’attendre à voir très rapidement. L’une des choses aussi intéressante avec la conspiration c’est que Vincent ne va pas pouvoir combattre sans se transformer en beast.

C’est déjà une façon nouvelle de remettre sur le tapis l’amour qu’il y a entre nos deux héros sans pour autant chercher à créer une séparation. Au contraire, la série veut faire quelque chose de complètement différent en montrant à chaque fois cette relation ne peut pas se briser. Le discours change et j’apprécie que Brad Kern, le scénariste de l’épisode ait introduit les choses de cette façon. Kristen Kreuk reste fidèle à elle-même et mignonne comme tout aux côtés de Jay Ryan. Ce dernier a beau ne pas toujours être l’acteur de l’année (j’ai parfois un peu de mal avec ses intonations pas toujours justes), il y a une alchimie qui s’est créée entre les deux acteurs que j’apprécie énormément. C’est probablement pour ça que je suis encore là après une saison 2 souvent chaotique qui m’a donné à plusieurs reprises l’envie de quitter cet univers. On sait que de toute façon Vincent et Cat ne vont jamais pouvoir vivre une vie normale tous les deux tant que Vincent n’aura pas perdu la beast qui se cache en lui. Dès qu’il y aura un remède (à la fin de la série probablement) alors que les choses seront beaucoup plus limpides. Je suis également heureux de voir que The CW a déjà renouvelé la série pour une saison 4 avait même la diffusion de celle-ci. Une marque de confiance (qui permet aussi de voir à quel point la série a l’air de compter à l’international).

Note : 6/10. En bref, une mise en bouche assez sympathique d’une saison qui promet de renouveler l’univers de la série.

Commenter cet article