Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bones. Saison 10. Episodes 21 et 22.

22 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Bones

Critiques Séries : Bones. Saison 10. Episodes 21 et 22.

Bones // Saison 10. Episodes 21 et 22. The Life in the Light / The End in the End.
SEASON FINALE


Ce qui est dommage avec cette fin de saison c’est le fait que Bones ait donné à Booth une intrigue comme celle qu’il a eût dans les épisodes 20 et 21. Le problème des problèmes de paris de Booth est un peu pesante car elle est tombée comme un cheveu sur la soupe. Du coup, cela a créé un problème de couple ultra superficiel. J’aime bien ce que Bones fait entre Booth et Brennan, car c’est mignon et innocent comme tout, sauf que ces deux épisodes auraient pu faire un peu plus que cette réconciliation dont on n’avait pas besoin. Booth continue donc de travailler sur son problème et c’est peut-être justement un peu trop pour le moment. Cette seconde partie de saison était sensée se concentrer sur la relation entre Booth et Brennan par rapport à l’arriver du nouveau bébé. Mais ils ont choisi pour ces derniers épisodes de faire tout un tas de choses assez ennuyeuses en partant littéralement dans tous les sens sans garder au fond une certaine notion de cohérence. C’est un véritable problème pour moi qui aurait justement apprécié voir quelque chose de complètement différent. J’avais besoin d’une intrigue plus tendre, de relations plus exposées et pas de quelque chose d’aussi mal amené. Que la série lance cette intrigue l’année prochaine cela aurait été plus judicieux, car il y aurait eu du temps pour l’installer. Là il n’y a pas ce temps et tout est bâclé.

Jusqu’à ce que la réconciliation finale dans « The End in the End » permette à la série de patauger dans des bons sentiments dont elle n’avait pas du tout besoin. En tout cas, pas de mon point de vue. Ce que je ne comprends pas non plus avec Bones c’est que la série ne semble pas faire d’efforts pour nous donner envie de comprendre chacun des personnages. La relation entre Angela et Hodgins va elle aussi être mise en avant pour la première fois depuis un certain nombre d’années. Ils ont décidé de partir à Paris car c’est le moment de choisir une nouvelle vie et de partir. C’est une bonne chose que ces deux personnages aient envie de vivre une nouvelle vie car au fond c’était des personnages un peu volages au départ dans le sens des voyages. Ce n’était pas des personnages fixes et maintenant ils ont l’occasion de se fixer et c’est donc quelque chose que j’aurais apprécié voir peut-être un poil plus tôt que de les voir stagner dans cette direction. Je suis certain qu’un season 11 premiere situé à Paris pourrait être une bonne idée et une occasion de remercier tous les fans français qui regardent Bones étant donné que si cela continue comme ça, ils seront bientôt autant à la rechercher en France et aux Etats-Unis (ici elle est tout de même suivie par près de 3 millions de téléspectateurs, voire plus à certains moments).

Je pense cependant que l’histoire d’Angela et Hodgins aurait été une bonne fin si Bones s’était achevée cette année. Ce n’est pas le cas et l’on ne peut qu’espérer les voir partir sur Paris durant un petit moment (même si au fond de moi c’est une excellente idée qui pourrait permettre à Bones de s’exiler un peu de certains personnages et se concentrer sur les autres histoire de ne plus donner trop de places aux cas de la semaine qui sont de moins en moins intéressants. Dans ces deux épisodes, je n’ai rien retenu du point de vue des cas de la semaine et ce n’est pas plus mal. Le fait que Pelant revienne sous une certaine forme dans le dernier épisode de la saison était un choix qui était à la fois judicieux et problématique. Judicieux car cela permet de rester cohérent par rapport à ce que la saison a pu développer depuis ses débuts. Problématique car c’est vivre continuellement dans un passé dont Bones n’a pas forcément besoin pour grandir. Cela me rappelle un peu Gormogon. La série a mis énormément de temps à se sortir de cette histoire (même si je trouve que cela n’a pas duré autant de temps que Pelant que l’on traîne depuis la saison dernière et qui avait su trouver sa place dans le registre de la folie furieuse, faisant évoluer l’intrigue). Finalement, ces deux derniers épisodes de la saison souffrent parfois d’une intrigue lancée comme un cheveu sur la soupe. Un peu pareil pour Angela même si c’est un peu plus fluide et surtout intéressant à suivre.

Note : 4/10 et 5/10. En bref, une fin de saison décevante qui a beau avoir des enjeux, ils tombent tous un peu comme un cheveu sur la soupe.

Commenter cet article